YAOI*MANIAC

Forum des sites nanoda.biz et yaoimaniac.com, dédiés à Gravitation et au YAOI en général.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'avidité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kaedegirl
Aspirant(e) Yaoiste
Aspirant(e) Yaoiste


Nombre de messages : 137
Age : 28
Localisation : Sur Yaoi planet!
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: L'avidité   Mer 27 Sep à 22:36

L’avidité:


Titre: l’avidité
Rated: NC-17 ou -18 ans!
Couples: Ed/Greed Al/Greed et Greed/Winry
Genre: Shota- NC Oral Anal
Résumé: dans cette histoire légèrement rocambolesque, Al Elric est une jeune file. Elle a été enlevée par Greed qui n’hésite pas à utiliser tous les moyens pour la torturer. Edward arrive à son secours mais se retrouve pris dans une embuscade. Et c’est là que commence un interrogatoire plutôt musclé de l’homonculus avide.


***

« -Il ne parlera pas Greed! C’est inutile de lui demander quoi que se soit, il refusera de répondre à nos questions! » Proclama Dolchatte au bord de la crise de nerfs. Il rangea son katana dans son fourreau et attendit la réponse de son maître.
« -Il ne pourra pas résister longtemps. Car je sais comment lui extirper les informations! Il doit me dire quelle méthode il a utilisé pour mettre l’esprit de la fillette dans l’armure! Sinon, il sait ce qui l’attend! » Finit par dire Greed, qui affichait un large sourire aux dents acérées jusqu’au coin des yeux.
« -Descendons dans la cave du Devil’s nest! J’aimerai voir sa tronche, et surtout son regard doré! Pas comme celui de lubricité de l’autre petite pute qui ne me nargue chaque jour! »
Envy, l’homonculus qui représentait la jalousie énervait toujours autant Greed, avec son air androgyne, et sa lubricité permanente. On racontait qu’il adorait appuyer la poitrine de Lust et la faire jouir jusqu’à l’évanouissement.

L’homme fringuant arrêta de penser au grand frère d’Edward et descendit les escaliers qui le conduisirent jusqu’à la petite prison du blondinet aux cheveux longs. Il avait drogué au préalable le gamin pour qu’il ne fasse pas l’alchimie, pour se défendre. Dolchatte prit un seau dos au pied des marches et le versa sur le visage du jeune alchimiste; qui se réveilla immédiatement:
« -Où as-tu planqué Al sale connard! Enfoiré! Si tu me dis pas où elle est….
« -Tu vas me faire quoi? Gamin, tu es vulnérable tu sais! Tu ne peux pas te défendre, pas faire de l’alchimie! Tu peux juste gueuler petit con! »
Il ouvrit la prison d’Ed qui grossit les yeux dès qu’il vit le grand brun musculeux saisir son col déchiré. Son pantalon noir était en lambeaux ainsi que son t-shirt qui en plus de cela, était tâché de sang. Le garçon âgé de quinze ans était suspendu en l’air pas des chaînes qui tenaient bien ses poignets. Pour augmenter sa faiblesse, Greed avait posé d’autres chaînes qui écartaient les jambes du blond, et emprisonnaient les poignets de l’alchimiste par la même occasion:
« -C’est grave putain tu me fais bander à chaque fois que je te voie! » Dit l’homonculus en tirant la queue de cheval du garçon. Ed détourna son regard mais sentit la grosse érection de Greed contre son entrecuisse. Il poussa un gémissement presque imperceptible pour les oreilles d’un humain, mais suffisamment grand pour les oreilles d’une chimère et d’un homonculus.
« -Tu l’aimes n’est-ce pas! Ce que j’ai ici dans mon froc! Tu es aussi facile à exciter que ta petite sœur qui est devenue folle de mon sexe!
« -N’importe quoi! TU mens! Un salaud comme toi ne pourrait jamais la toucher!
« -Prouve-le-moi! » Demanda Greed, qui lécha la gorge d’Ed, en appuyant ses cuisses. Il était placé entre les jambes du gamin, qu’il caressait de temps à autre. Gêné par ses gestes intimes, le blond hurla à ses oreilles:
« -Enlève tes pattes de là connard! Ne me touche pas!
« -Je sais que tu en as envie! Tu es comme l’autre sale petite pute! » De plus en plus excité, il pénétra la bouche du blond avec sa langue remplie de salive. Dolchatte, étonné par la réaction de son maître, lui demanda:
« -Boss, vous êtes sûr que…
« -Ta grosse gueule Dolchatte laisse-moi le baiser! Il m’excite c’est grave, je l’ai enfermé durant sept jours et voilà dans quel état il me met! » Il agrippa son propre sexe, énorme et complètement gonflé.
Il profitait de la faiblesse du garçon pour l’embrasser jusqu’à l’étouffement. Dolchatte n’approuvait pas ce que Greed faisait au pauvre Edward, mais il se dit qu’après tout, c’est le patron qui régnait.

Ed se débattait du mieux qu’il pouvait car il ne supportait pas de se laisser toucher ainsi. Si ce gros pervers continuait, il allait le violer!
« -Dégage de moi connard! Arrête de me tripoter! »
Mais au fur et à mesure que Greed le pelotait de plus en plus, il baissait sa garde et se plaignait de moins en moins. Satisfait de l’effet qu’il procurait au garçon, Greed lui répétait sensuellement à l’oreille:
« -Tu vois que tu aimes çà! Ta sœur aussi a poussé tes cris de pute!
« -Quoi?!
« -Tout m’appartient sans exceptions! Même toi, tu es à moi!!!! » Il termina sa phrase en déchirant intégralement le pantalon d’un Edward ahuri. Il se sentit tout d’un coup beaucoup plus fragile, sans défense et aussi honteux. Greed put apercevoir l’érection d’Edward, qui était maintenant visible dans la petite pièce. L’homonculus se lécha les lèvres en admirant l’effet qu’il prodiguait sur Edward:
« -Finalement je vois que t’adores les caresses, mais est-ce que tu aimeras ma verge! Regarde, elle n’attend plus que ton trou! »
L’homonculus se débraguetta et sortit son pénis gigantesque. Ed n’eut même pas le temps de pousser un cri que Greed se jeta sur lui, et le prit de manière brutale. Le blond cria et fut secoué par les coups de rein de Greed, qui était placé entre ses hampes et appuyait ses fesses rondes, sans aucune retenue. Ce corps juvénile, qui tremblait sous ses coups de lion en rut, le durcissait de plus en plus. La sueur perlant sur son front, et son air lubrique qui croisait les yeux d’Edward qui étaient fermés, l’excitait plus que tout.
« -Bon Dieu que t’es serré! Mummmm, tu te plains plus: T’adores te faire sauter c’est çà! »
Le fils aîné de Trisha sautillait à chaque pénétration intense du monstre. Pourtant, il ressentait une sensation intense, proche de l’extase absolue mais aussi de l’agonie extrême. En effet, il avait mal à chaque fois que le pénis de Greed était en lui, et ne s’empêchait pas de hurler. Mais une sensation très agréable s’emparait de son corps et lui faisait oublier l’atroce douleur qui parcourait l’intérieur de ses fesses:
« -Greed! Oh Greed! Arrête je t’en prie han!!! Han !!! Han!!! Stop
« -Tu transpires comme une chienne esseulée !!! Tu gémis? Alors tu aimes te faire prendre!
« -Ferme ta sale…Oh oh!!!! Han!!!! » Finit Edward. Lui aussi transpirait à cause de la chaleur qui régnait dans la salle, et aussi à cause du sexe de Greed coincé, dans sa moiteur chaude. Perdu et ne sachant plus quoi penser, le jeune homme décida donc de se laisser faire. Après tout, la vilaine sensation avait maintenant disparu pour faire naître le plaisir. Cependant, elle l’embarrassait tellement qu’il criait comme une putain durant l’acte sexuel et avait surtout la désagréable impression que quelque chose de liquide s’écoulait de son anus. Mais Greed n’y prêta attention que lorsque Dolchatte proclama:
« -Boss…Il y a un truc bizarre qui s’écoule d’Edward!
« -Ferme-la, tu vois pas que je le baise! » Toujours en le pénétrant, Greed passa sa langue sur le cou du garçon tout en continuant de s’enfoncer en lui, sans hésitation, en soutenant par l’intérieur des cuisses fermes du jeune garçon. Puis, il éjacula une première fois en Ed, et brisa les chaînes qui emprisonnaient le jeune blond. L’adolescent tomba à terre, les genoux sur le sol, et cambré au maximum. Le sperme de Greed et son sang dégoulinèrent en grande quantité, le long de son anus et de ses cuisses fermes et douces. L’homonculus avait toujours son sexe fièrement érigé, enveloppé par sa semence dégoulinante et abondante. Puis, il avoua à Ed, en se masturbant légèrement avec sa main gauche:
« -Et tu es loin du compte petit, je vais te prendre jusqu’à ce que tu ne te relèves plus du tout!
« -Espèce d’ordure… » Soupira Ed, en se doigtant avec ses doigts métalliques froids. Il put remarquer que l’homonculus l’avait déchiré de l’intérieur sous les yeux de la chimère qui ne faisait plus aucun commentaire.
« -Je suis une ordure qui te fais jouir même si je t’ai troué! Remarque que tu seras moins étroit. »
La scène choqua Dolchatte qui n’était pas habitué à…A voir le dépucelage d’un jeune mineur:
« -Boss, c’est vraiment pas bon signe du tout! Il n’a pas atteint sa majorité on pourrait vous poursuivre en justice!
« -Ferme-la Dolchatte, tu vois pas qu’on prend notre pied? C’est chaud comment je l’ai dépucelé un peu brutalement, mais il s’en remettra puisqu’il va me sucer! »
Le fringant homonculus se mit devant le blondinet aux cheveux longs, et souleva sa tête par sa chevelure d’or. Le pervers bavait, tout en se léchant les babines, tel un loup qui attend sa proie.
« -Tu vas l’avaler et la mettre jusqu’au fond de ta gorge. Comme tu aimes faire çà, tu vas jouir! »
Le jeune garçon n’eut même pas le temps de répondre, que le brun aux cheveux courts enfonça son membre jusqu‘au fond de sa bouche, avec une violence rare. Edward rougit fort et étouffa à cause du sexe de son ravisseur. Il savait maintenant ciel goût avait le sperme et une verge presque entière, puisque Greed pénétrait sa gorge avec des coups aussi puissants que les précédents. Le gamin se laissa faire et n’osa même plus se défendre. Cette scène était identique à un de ses fantasmes avec l‘homonculus, mais le réaliser était une pure folie. Il engloutit le sperme de son agresseur, sans broncher, et se laissa guider par les mouvements de ce pervers de Greed, qui tenait toujours ses cheveux. Dolchatte finit par constater que rien ne rattrapait le vice de son maître, toujours prompt à une bonne orgie. De toutes façons, n’était-ce pas lui leur demandait de se toucher, de s’unir avec et devant lui. Cet homonculus était l’image même de l’avidité incarnée, aussi bien sexuelle que matériel. N’était-il pas bisexuel? Ne voulait-il pas tout posséder comme un enfant pourri gâté. Suffoquant à cause du sexe de Greed, Edward retira sa bouche de la tige et du gland, et cracha du sperme devant l’homonculus qui s’irrita:
« -Tu es à moi, tu n’as pas droit à l’initiative! Mais comme je vois que ma queue te manque, alors, je vais t’enfiler encore une fois! »

Il poussa Edward par terre, qui cogna son dos sur le sol froid de la prison. Légèrement sonné, il reprit connaissance quand il sentit le sexe de Greed le pénétrer encore plus violement que tout à l’heure. La peur s’empara de lui et pour la première fois, il pleura cette fois à chaudes larmes. La douleur prit le dessus sur le plaisir qui s’échappait:
« -Arrête Greed! Tu me fais mal! Merde tu me déchires de l’intérieur! GREED!!!!!!!!!!!!
« -Laisse-moi te baiser et tout ira pour le mieux! Si tu te contractes, t’aura mal petit! Mais bon, tu seras plus étroit et j’aurai davantage de plaisir! »
Il écarta les cuisses du gamin jusqu’à leur maximum et continua toujours sa pénétration violente et rapide. Ed eut envie de retenir ses larmes mais il ne pouvait pas à cause de la douleur. Il supplia à Greed d’arrêter sa torture.
« -Je te jure que je m’arrêterai si tu me supplies encore plus chéri! Han! Han! » Sa langue épaisse passa de la bouche d’Edward à ses yeux en larmes. Le jeune alchimiste se plia aux ordres de Greed qui était le seul être capable d’atténuer sa douleur.
« -Je t’en prie Greed, je t’en prie arrête….
« -Tu veux que je ne t’encule plus! Sens-moi çà!!! »
Il souleva les jambes écartées d’Ed et pénétra plus profondément le gamin, pour qu’il le sente encore plus. Ed cria aussi fort qu’une sirène de police, tout au tressautant au moindre contact entre le gland de Greed et son trou.

Les minutes passaient, toutes différentes les unes des autres; car elles alternaient la jouissance et souffrance du pauvre Edward. Il bougeait au rythme des hanches de l’homme qui saisissait le bassin de l’adolescent blond. Puis, au bout de quelques minutes, il éjacula une dernière fois en Ed mais ne s’arrêta pas pour autant. Il mit le frère d’Al sur le côté et souleva une de ses cuisses, pour le doigter avec ses trois premiers doigts. Il baigna ainsi ses phalanges dans l’anus d’Ed, rempli de sa semence infini. Le blond criait de plus en plus de plaisir car l’homonculus avait retiré son membre, de son trou, qui le dérangeait. Greed en profita pour sucer les épaules douces du gamin blond, ainsi que son cou, avant de retirer ses doigts. Le blond, au bord de l’évanouissement sentit que lui aussi avait éjaculé. Il avait réussi à atteindre le nirvana lui aussi et en était soulagé. Rassuré, il tomba évanouit juste après, rempli du sperme d’un homonculus. Dolchatte, retint sa respiration et avoua à Greed son inquiétude:
« -Il a saigné, nous devons l’amener à l’hôpital.
« -Mouais….Soigne-le! J’ai hâte de voir sa réaction! »
Il se rebraguetta et sourit:
« -Putain ce gamin était un bon coup! A son âge, donner autant de plaisir c’est hard !!! »
Il remonta au bar se faire ses putains, laissant Dolchatte avec le blondinet. De toutes les manières, il ne serait jamais satisfait, lui, l’avide….

J’espère que vous avez aimé ma fictions! Su vous voulez la suite, je la ferais si je reçois des revieuws!!! Promis et juré! Mon esprit est vraiment mal tourné!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.battlekingdom.forum2jeux.com
 
L'avidité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YAOI*MANIAC :: Fanfictions (yaoi ou non) :: Les oeuvres créées en direct live sur le Forum-
Sauter vers: