YAOI*MANIAC

Forum des sites nanoda.biz et yaoimaniac.com, dédiés à Gravitation et au YAOI en général.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le contrat DW fan fiction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kaedegirl
Aspirant(e) Yaoiste
Aspirant(e) Yaoiste


Nombre de messages : 137
Age : 28
Localisation : Sur Yaoi planet!
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: le contrat DW fan fiction   Lun 7 Aoû à 19:01

Le contrat

Titre : Le contrat
Chapitre 1 : Souvenirs et découverte
Rated : NC-17
Genre : Het, Bi, inceste, Ecchi.
Couple : Sun Ce/ Sun Shiang Xiang.
Disclaimers : Les personnages de dynasty warriors ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété de la Koei.
Sommaire : Sun Shiang Xiang a une liaison secrète avec son frère Sun Ce depuis qu’ils sont enfants. Lu Meng, amoureux de Sun Shiang Xiang, et soupçonneux de sa liaison interdite va la piéger et la menacer de divulguer la vérité, en échange d’une nuit…

Toute cette histoire a débutée après la mort du défunt Sun Ce, en l’an 219, lors de la bataille de Nan Zhong. Sun Shiang Xiang était alors l’épouse de Liu Bei, qui était maintenant en guerre contre le Wu, à cause de la mort de Guan Yu exécuté par le Wu au château de Fan. La fille de Sun Jian était désespérée. Son frère mourait et son mari posait des problèmes à son royaume, non à sa famille ! Même si Quan avait toujours été là quand elle en avait le plus besoin, elle éprouvait un sentiment de tristesse quant à la mort de Sun Ce…Quel doux nom il avait son preux chevalier qui cueillit sa fleur alors qu’elle n’avait que treize ans ! Sensuel et fougueux comme un tigre, il était toujours un modèle de virilité et de sensualité pour sa petite sœur, qui le comparait si souvent à Liu Bei.

Elle alla sous sa tente en pleine nuit, et sortit une cassette de son petit coffre. Ici étaient gardées les lettres que lui écrivait son frère, quand il partait livrer bataille sans elle. Deux grosses larmes coulèrent, quand elle lut ces belles lettres ardentes, comme leur première nuit ensemble. Elle pleurait certes de tristesse mais aussi de honte, car Sun Ce trompait sa chère et tendre épouse Da Qiao avec elle, sa sœur de sang! Elle faisait tellement de mal à cette jeune femme qu’à chaque fois qu’elle croisait son regard, elle se tournait, gênée, incapable de supporter le mal qu’elle semait. La jeune femme se coucha sur le lit fait de peau de tigre qui lui rappela immédiatement Sun Ce. Même si elle était mariée à son beau mari Liu Bei, elle ne cessait de penser à son amant de toujours Sun Ce, même quand Liu Bei lui faisait l’amour.
« -Sun Ce…Tu me manques tellement… »

***

Des souvenirs aussi flous que précis inondèrent la tête de Shiang Xiang, surtout celui où Sun Ce revînt au château du Wu, après avoir conquis les terres de ces ancêtres, en 197. Da Qiao était absente ce jour-là avec Xiao, car les deux Qiao devaient rendre visite à leur père très souffrant. Cette même nuit, Sun Ce en profita pour venir en catimini dans les appartements de sa douce sœur. A demi-nu, avec un pagne rouge pour vêtement et les cheveux lâchés, se pencha vers elle et lui suça l’oreille. Toute nue dans sa couverture rouge, Shiang Xiang ouvrit légèrement les paupières et gémit quand elle comprit que son frère la désirait ardemment, puisqu’il lui suçait l’oreille.
« -Tu rentres de bataille et voilà comment tu te comportes vicieux ! Tu devrais avoir honte !
« -Je sais que tu aimes la surprise, et ben en voici une que je te donne. »
Il l’embrassa sans plus attendre, en mettant sa langue dans sa petite bouche rouge. La belle tigresse répondit subitement à son baiser, en l’enlaçant plus fort comme si elle ne voulait pas le perdre. Son frère retira la couverture qui couvrait le corps superbe de sa sœur, pour mieux toucher sa chair toujours tendre et ferme. Il appuyait ses seins fermement pendant son chaud baiser et elle lui enleva son petit pagne pendant ce temps, qui cachait son intimité.
« -Shiang Xiang ! Oh !!!!!!!!!!!! »
Il lécha sa nuque jusqu’à sa clavicule et descendit jusqu’à son petit nombril. Xiang poussait des cris de plus en plus aigus et pressants, et s’empressa d’écarter ses jambes pour dévoiler son entrecuisse. Ce remonta jusqu’à sa poitrine pour sucer ses tétons rouges et redescendit jusqu’à son sexe, pour lui procurer des sensations fortes. La sœur de Ce caressa les cheveux châtains de son frère, au fur et à mesure qu’il s’occupait de son clitoris avec sa langue bien humide. Ainsi, il put la pénétrer très légèrement avec sa langue, de temps en temps pour la préparer à ce qui l’attendait.
« -Ce !!! Ce !!! Oh !!! Hum ! » Elle sentit sa main ferme et virile sur ses lèvres. Ce avait arrêté le cunnilingus, et lui jeta un regard coquin. Il adorait mettre les gens à l’aise même s’il leur faisait le plus petit reproche.
« -Ne crie pas si fort ma tigresse ! Des gens pourraient nous entendre ! » Lui dit-il en riant comme un enfant espiègle.
« -Ils n’auront qu’à nous entendre mon amour ! Je ne me retiendrai pas dans une situation aussi chaude ! Mon jeune tigre des rivières de Jiang Dong ! » Elle sauta sur lui, et recommença de l’embrasser, pour lui couper la parole, alors qu’il s’apprêtait répondre. Les deux jeunes gens, conscients de leur péché, l’oubliaient pendant leur acte sexuel. Xiang l’enlaçait à son tour dans ses bras et lui fit un baiser profond comme pour lui dire qu’ils s’appartenaient et que rien ne pouvait les séparer, pas même la mort…
« -Ce, j’ai envie de toi en moi ! Cela fait maintenant trois mois que nous n’avons plus fait l’amour, ensemble !
« -Je vais te prendre ma tigresse que tu n’auras même pas finie de rugir ! »

Il la plaqua brutalement contre un mur de sa chambre et continua d’embrasser son cou, avec passion. Elle ressentait la dureté de son pénis sur sa cuisse droite, et ne put s’empêcher de passer sa main dans ses cheveux, et sa bouche sur son front transpirant, ce qui coupa leur baiser. Elle était prête pour accueillir son membre dans son sexe sans plus attendre car elle mouillait abondamment. Fatigué d’attendre, il porta sa petite sœur tout en ouvrant ses cuisses. Le dos de Shiang Xiang était collé contre le mur et Ce la tenait solidement pour qu’elle ne tombe pas. Devinant ses intentions, la belle se laissa faire. Hurlant quand Ce s’enfonça dans son beau sexe, qu’il avait été le premier à souiller, elle griffa son dos avec ses ongles oranges. Portée par l’extase, elle serra son frère contre sa poitrine, qui la faisait sautiller à chaque fois qu’il la pénétrait :
« -Ce ! Oh Ce plus fort !!!!
« -OUI !!! Oui !!!! Oh oui chérie crie mon nom !!! »
Les deux tourtereaux brûlaient, consumés par leur désir enfin réalisé. Xiang avait tellement attendu cette nuit et comptait les jours d’absence de son frère. Les seins de la jeune femme se balançaient dans tous les sens à chaque fois que Ce la faisait gigoter à cause des nombreux coups qu’il lui donnait avec son sexe.
« -Ce viens en moi! Vite !
« -Pas encore !!!!!!! Laisse-moi te prendre un peu plus !!! »
Il la porta en l’embrassant, jusqu’à une petite table de bois, à côté du lit. Puis, il posa Xiang dessus qui s’empressa de descendre de la table et de montrer son derrière à son frère :
« -Ce prends-moi là !!! Là !!!!
« -Sun Shiang Xiang tu es si bonne ! »
Il lécha le dos de sa sœur, tout en appuyant ses belles fesses rondes. La jeune femme lui demanda de lui appuyer la poitrine encore une fois, pour renforcer son plaisir. Elle gémit plus fort quand il écarta ses fesses, pour pénétrer son trou avec deux de ses doigts, pour la préparer. Etouffant ses cris puisqu’il la préparait, elle hurla violemment quand Ce commença à la sodomiser avec force. Il saisit ses hanches qu’il fit bouger au rythme de sa pénétration rapide et puissante. Les deux jeunes personnes respiraient violemment au fur et à mesure que leur plaisir s’agrandissait de seconde en seconde.

Ils étaient si bruyants que Lu Meng se demanda bien ce que Sun Shiang Xiang faisait dans sa chambre. Il se dissimula au coin de la porte et observa la scène à la fois étonné et fasciné par la scène. Alors Ce et Shiang Xiang étaient amants ? Difficile à croire et pourtant véridique. Il regardait les jeunes gens s’unir sans une once de honte. Pourtant, un léger sourire décora son visage et son expression changea sur le moment. Lui, amoureux de Shiang Xiang mais ne bénéficiant d’aucun lustre particulier, voyait une occasion de la tenir en laisse. Connaissant son secret ; il pourrait obtenir ce qu’il voulait d’elle, en la menaçant de dévoiler son secret. Mais il devait se fournir de preuves plus accablantes les unes que les autres. Mais, il n’avait rien de tangible sous la main. Alors, il se dit qu’il existait bel et bien un moyen d’arriver à ses fins. Mais celui-ci allait prendre plus de temps que prévu. En tout cas, il fut émerveillé quand il entendit les cris d’orgasmes des deux amoureux interdits. Shiang étant trop fatiguée pour se déplacer, demanda à son frère de l’emmener sur son lit. Ce la posa dessus et lui murmura des « je t’aime » plus beau les uns que les autres. Mais il sut qu’il devait la quitter avant que quiconque n’ait des soupçons.
« -Tu dois t’en aller maintenant Ce ? Reste un peu avec moi… » Le supplia Shiang Xiang.
« -Je dois m’en aller ma chérie, car personne ne doit savoir ce qui nous lie ! Dussé-je m’enterer avec notre secret ! Au revoir ma chérie, je reviendrai demain. »
Il embrassa sa joue et quitta sa chambre avec son pagne rouge. Lu Meng se cacha pour que Ce ne remarque pas sa présence. Dès que son souverain partit, il se jura de regrouper les preuves tangibles qui montraient que Ce et Shiang Xiang étaient amoureux. Oui, il y parviendrait, quitte à mettre des années pour le prouver. Il voulait Sun Shiang Xiang et était prêt à tout pour rester avec elle.


Shiang Xiang tenait sa lettre, posée sur sa poitrine rebondie. Elle dormait, car épuisée après avoir vaincu le Roi du Nan Zhong, Meng Huo. Lu Meng entreprit d’entrer dans la tente de la jeune demoiselle pour ravir la cassette qui contenait les lettres d’amour de Sun Ce. Vingt minutes plus tard, la fille de Sun Jian ouvrit les yeux et remarqua que la lettre qu’elle tenait ainsi que sa précieuse cassette avait disparu. Et si quelqu’un s’en était emparé durant son sommeil qu’adviendrait-il de sa réputation ? Et que dirait Da Qiao ? La panique l’emporta sur Xiang qui fouilla comme une folle dans sa tente. Sous le coup de la peur, elle rejoignit Lu Meng dans sa tente et lui demanda s’il n’avait pas vu une lettre et un coffret. Mais elle fut tétanisée quand elle vit les objets qu’elle recherchait dans les mains de Lu Meng…

Le chapitre 2 est en cours ! Que se passera-t-il ? Lu Meng aura-t-il Shiang Xiang ? Ou bien, réussira-t-elle à s’en sortir ? Vous connaîtrez quelques zones d’ombres sur le stratège prometteur du Wu, sa relation étrange avec Lu Xun et son amour inavoué pour…
Mes autres fictions peuvent être lue sur www.battlekingdom.forum2jeux.com si on veut s’y inscrire.

Le titre du second chapitre : une deuxième chance est possible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.battlekingdom.forum2jeux.com
 
le contrat DW fan fiction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YAOI*MANIAC :: Fanfictions (yaoi ou non) :: Les oeuvres créées en direct live sur le Forum-
Sauter vers: