YAOI*MANIAC

Forum des sites nanoda.biz et yaoimaniac.com, dédiés à Gravitation et au YAOI en général.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les tourments d'une vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
caga-chan
Aspirant(e) Yaoiste
Aspirant(e) Yaoiste


Nombre de messages : 209
Age : 26
Localisation : dans les bras de mes BiShOs *bave*
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Ven 16 Juin à 18:55

Nyaaaa trop bien chirolp_lovely
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-boys-forever.skyblog.com
gyoku
Maître Yaoiste
Maître Yaoiste


Nombre de messages : 1140
Age : 27
Localisation : dans un endroit remplit de tombes appelé plus communément cimetière ^___^
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Lun 26 Juin à 17:52

Zillah a écrit:
C'est ta 1ere fic ? je la trouve vraiment super bien ecrite j'espre tu iras jusqu'au bout sinon ca me traumatisera ( lol ) chirolp_wink

t'inquiete pas elle est déja finie, il me reste juste a la taper sur l'ordi chirub_poka

mais bon faut que je trouve le temps, parce que quand mon Shika chéri est dans la place ben, j'ai la tête a autre chose je doit dire chirub_poka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yaoipassion.jeun.fr/index.forum
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 28
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Lun 26 Juin à 19:47

lol vivement la suite quand même blobtongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
gyoku
Maître Yaoiste
Maître Yaoiste


Nombre de messages : 1140
Age : 27
Localisation : dans un endroit remplit de tombes appelé plus communément cimetière ^___^
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Dim 2 Juil à 12:39

après deux semaine sans aucune suite, en voila un bout.

******

۞۞۞

Durant toute la semaine qui suivit, Sariel n’alla pas à l’école mais il continua, chaque jour, à voir Takehiko pour suivre ses cours de japonais. Il avait insisté pour les reprendre. Il avait fait comprendre à sa mère et à son professeur qu’il en avait besoin, que c’était pour lui une sorte d’exutoire.

Chaque jour, après la fin des cours, Hiroshi était allé rendre visite à son élève, il ne voulait pas qu’il se sente seul ou abandonné, alors, pendant une heure, il lui parlait de ce qu’il se passait à l’école ou bien ils discutaient de l’actualité mais, le plus souvent, ils parlaient de Mr Rochel, celui-ci avait été arrêté en plein cours, il allait être déféré au parquait vendredi prochain. Hiroshi certifiait sans cesse a Sariel qu’on ne reverrait pas ce pervers à l’air libre de sitôt. L’adolescent allait sans aucun doute gagner son procès, de plus, en sa qualité de témoin, Hiroshi appuierait la version de son élève. Rochel n’avait aucune chance de s’en sortir, même avec le meilleur des avocats.

۞۞۞
La semaine qui précéda le procès, Sariel retourna en cours, toute l’école était, bien entendu, au courant de l’arrestation de Mr Rochel, mais les seul à être au courant de la raison étaient Sariel Orbe, Hiroshi Sanada, Michel Durant, le directeur de l’établissement, et Simon Rochel lui-même.

L’absence de Sariel était passée pour une absence maladie. À son retour, une légion entière de filles se jeta sur lui, manquant de l’étouffer. Les questions fusèrent dans tous les sens.

- Sariel, qu’est-ce que tu avais ? T’étais malade ?
- Tu va mieux ?
- On a pris des notes pendant les cours pour toi, tu les veux ?

Le jeune garçon était assaillit de toutes parts, il ne savait plus ou donner de la tête.

- Allons, les filles, arrêtez, vous allé l’étouffer et puis retournez à vos places, le cours commence.

Mr Sanada venait à sa rescousse encore une fois. Sariel lui sourit timidement pour le remercier, sourire qui lui fut rendu avec un clin d’œil.

۞۞۞

Ces derniers jours Sariel et Hiroshi avaient té très proche et l’amour que le jeune garçon portait à son professeur avait encore grandit.

Le Japonais, de son coté, ressentait de plus en plus le besoin de voir Sariel, rien que le croiser au détour d’un couloire le mettait de bonne humeur. Par contre, le voir entouré de filles l’énervait sans qu’il ne sache vraiment pourquoi, et il ne pouvait s’empêcher de les faire s’éloigner de l’adolescent en voyant son embarras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yaoipassion.jeun.fr/index.forum
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 28
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Dim 2 Juil à 20:26

tjs bien mais c'est trop court! blobtongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
Zillah
Apprenti(e) Yaoiste
Apprenti(e) Yaoiste


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Lun 3 Juil à 11:39

merciiiiii ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gyoku
Maître Yaoiste
Maître Yaoiste


Nombre de messages : 1140
Age : 27
Localisation : dans un endroit remplit de tombes appelé plus communément cimetière ^___^
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Lun 3 Juil à 20:33

je vais vous écrire la suite chirolp_wkiss2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yaoipassion.jeun.fr/index.forum
gyoku
Maître Yaoiste
Maître Yaoiste


Nombre de messages : 1140
Age : 27
Localisation : dans un endroit remplit de tombes appelé plus communément cimetière ^___^
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Lun 3 Juil à 20:35

bah apparement je saurais pas, micrsoft Word refuse de marcher pour le moment, et je n'ai pas accès a ce que j'ai écrit, désolé nono5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yaoipassion.jeun.fr/index.forum
might
Aspirant(e) Yaoiste
Aspirant(e) Yaoiste


Nombre de messages : 146
Age : 31
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Lun 3 Juil à 21:35

j'ai eu le même problème avec Word impossible de lire quoi que ce soit mais pas de souci essaye avec word viewer 2003 que tu peux trouver ici :
http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?FamilyID=95e24c87-8732-48d5-8689-ab826e7b8fdf&DisplayLang=fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gyoku
Maître Yaoiste
Maître Yaoiste


Nombre de messages : 1140
Age : 27
Localisation : dans un endroit remplit de tombes appelé plus communément cimetière ^___^
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Lun 3 Juil à 21:49

c'est bon, il remarche maintenant, merci quand même ^^ bon je vais taper la suite chirub_poka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yaoipassion.jeun.fr/index.forum
gyoku
Maître Yaoiste
Maître Yaoiste


Nombre de messages : 1140
Age : 27
Localisation : dans un endroit remplit de tombes appelé plus communément cimetière ^___^
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Lun 3 Juil à 22:47

bon ben voila la suite fume2

********

۞۞۞

Les jours passèrent à une vitesse fulgurante jusqu’au jour du procès. Sariel témoigna puis on entendis l’accusé, Mr Rochel niait mais toutes les preuves étaient contre lui, ensuite ce fut Mr Sanada qu’on appela à la barre et, comme il l’avait promis, il appuya la version de Sariel, enfonçant, par la même occasion, encore plus le professeur de français. L’audience était finie, le jury devait rendre sont verdict le lendemain.

A la sortie du tribunal, Sariel alla rejoindre Hiroshi qui l’attendait non-loin de là.

- Merci pour ce que vous avez dit aujourd’hui, le remercia le jeune garçon.
- Mais voyons, Sariel, c’est tout à fait normal. On ne peut pas laisser ce malade mental en liberté. Ce qu’il t’a fait, … je ne lui pardonnerais jamais. Et puis ne t’avais-je pas promis de témoigner en ta faveur ? ajouta le jeune professeur.
- Si, c’est vrai, acquiesça Sariel, mais merci quand même.

Hiroshi lui sourit tendrement et dit :

- On se revoit demain pour le verdict, ne t’inquiète pas trop, hein. Il ne risque pas de sortir de tôle de sitôt.
- Oui, sourit Sariel mais au fond de lui régnait quand même l’inquiétude.

Mr Sanada lui sourit une nouvelle fois, passa une main dans les cheveux de son élève et s’en alla.

A cet instant, Sonia et Takehiko arrivèrent. La femme se tourna vers son fils et demanda :

- Mr Sanada est déjà partit ?
- Oui, à l’instant, répondit l’adolescent.
- Ah, tant pis, je le remercierais demain alors, déclara-t-elle.

۞۞۞

Sariel était nerveux, très nerveux. C’était aujourd’hui que le jury devait rendre son verdict. Malgré les efforts qu’elle avait fournis, Sonia n’était pas arrivée à arracher Uko des bras de son enfant. C’est donc avec son lapin en peluche que Sariel se rendit au tribunal.

Les deux professeurs, Mr Sanada et Mr Takito, étaient déjà sur place, ils discutaient ensemble de la sentence qu’ils aimeraient donner à Mr Rochel, les propositions allaient de la lapidation à la décapitation en passant par l’écartèlement.

Quand Sonia et son fils arrivèrent a leur hauteur, ils stoppèrent leur conversation pour les saluer. Hiroshi fut surpris de voir Sariel avec une peluche dans les bras, Takehiko, lui, fronça les sourcils, il avait déjà vu le jeune garçon avec ce doudou dans les bras mais c’était du temps où ils vivaient encore avec ex-mari de Sonia, Sariel ne le sortait que quand son père venait de le frapper, pour ce rassurer, il serrait Uko contre son cœur. S’il l’avait pris avec lui aujourd’hui, c’est qu’il avait peur.

- Allons, Sariel, tu n’as pas à t’inquiéter, essaya de le rassurer le vieux Japonais, il n’a aucune chance de s’en sortir.
- Je n’ai pas peur, essaya de le convaincre l’adolescent.
- Je te connais trop bien, sourit Takehiko, ce n’est pas maintenant que tu arriveras à me tromper.

Sariel baissa les yeux, gêné que son professeur ait pu le démasquer si vite.

Hiroshi regarda sa montre et annonça que c’était l’heure d’y aller, que le jury allait bientôt s’exprimer.

Quand Sariel entra dans la salle, on faisait entrer l’accusé. Le jeune garçon alla s’asseoir au côté de son avocat.

Le premier juré se leva et déclara que Mr Rochel était reconnu coupable à l’unanimité de tentative de viol sur la personne de Sariel Orbe. La pression tomba d’un seul coup dans le camp des plaignants. Le juge demanda le silence et fit tomber sa sentence : 7 ans d’emprisonnement ferme sans remise de peine et de 100 000 euros d’amende.

Toute l’assemblée quitta la salle, des policiers raccompagnaient Mr Rochel en cellule et Sonia remerciait l’avocat qu’elle avait engagé et lui promettait de régler ses honoraires dans le mois à venir.

۞۞۞

Sariel et sa mère rentrèrent chez eux vers 11h30, l’audience c’était terminée vers 10h00 mais Sonia avait beaucoup parlé avec son avocat, Takehiko et Mr Sanada, elle avait remercié ce dernier comme elle l’avait dit la veille.

Demain il reprendrait les cours normalement, il n’aurait plus à s’inquiéter quant à la tournure que prendrait le procès. Il aurait sûrement un nouveau professeur de français dans la semaine et il en était très heureux. Sa vie allait redevenir normal et cette seule perspective le rendait d’humeur assez joviale. Seul l’idée que Mr Sanada s’éloigne de lui, le rendait malheureux.

De son côté, Hiroshi, lui aussi, désespérait que sa relation avec Sariel redevienne une simple relation professeur/élève. Il s’était rendu compte en voyant l’adolescent dans les bras de Rochel qu’il ressentait, quelque chose de beaucoup plus fort que ce que devait ressentir un professeur envers son élève, c’était aussi bien plus fort que de l’amitié. Il fallut qu’il admette qu’il était bel et bien amoureux de son petit Sariel, comme il se plaisait à le nommer quand il était seul. Il fallait absolument qu’il ne laisse rien paraître, il s’était laissé allé en parlant de sa sœur à Sariel, il ne fallait absolument pas qu’il recommence à se confier à lui. S’il laissait son cœur lui dicter sa loi, il finirait par détruire Sariel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yaoipassion.jeun.fr/index.forum
Zillah
Apprenti(e) Yaoiste
Apprenti(e) Yaoiste


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Lun 3 Juil à 22:59

chouette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 28
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Lun 3 Juil à 22:59

hihi troo bien!! chirolp_wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
gyoku
Maître Yaoiste
Maître Yaoiste


Nombre de messages : 1140
Age : 27
Localisation : dans un endroit remplit de tombes appelé plus communément cimetière ^___^
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Mar 4 Juil à 14:31

et un autre petit bout de suite blobtongue

*****

۞۞۞

Le lendemain, en cours. Sariel avait vu juste, Mr Sanada ne se conduirait plus jamais avec lui comme il l’avait fait durant le procès. C’est à peine si celui-ci le regardait. Toute la peine qu’il ressentait se lisait dans son regard d’améthyste et Hiroshi l’avait bien remarqué mais il ne pouvait se comporter autrement envers lui. Il avait mal de voir le jeune garçon si triste, il savait aussi qu’il rompait sa promesse : Sariel ne pourrait plus compter sur lui.

Ce soir là, Sariel rentra chez lui le cœur gros. Il s’enferma dans sa chambre et n’y laissa entrer que son professeur de japonais quand l’heure de son cours était arrivée.

En voyant la tête de déterré qu’affichait son élève, Takehiko s’inquiéta et fit s’asseoir Sariel sur son lit.

- Que ce passe t’il, Sariel ? demanda l’homme calmement.
- Mr Sanada ne me regarde plus, il ne me parle plus, il ne me sourit plus, sanglota le jeune garçon dont les larmes coulaient à flot le long de ses joues. Pourquoi est-ce qu’il se conduit comme ça ? Est-ce que j’ai fait quelque chose de mal ?
- Mais non, Sariel, tu n’as rien fait de mal, essaya de le rassurer le Japonais.
- Alors, je le dégoûte ? Oui, c’est ça ! affirma l’adolescent. Il a honte de moi, de ce corps que cet homme a touché !!
- Mais non, Sariel, tu ne fais honte a personne. S’il t’évite, c’est qu’il doit avoir une bonne raison. Ne t’en fait pas, il redeviendra comme avant quand il aura fait le point.
- Tu es sûr ?
- Mais oui, sourit Takehiko.

Sariel cessa de pleurer et regarda son professeur, priant pour ce qu’il venait de dire était vrai.

۞۞۞

Le lendemain rien ne changea, Hiroshi continuait d’ignorer Sariel malgré les efforts de celui-ci pour les rapprocher.

Ça ne pouvait plus continuer ainsi. En tant que professeur, il ne pouvait pas être attiré par un de ses élèves, si Sariel venait à le savoir, il le dégoûterait sûrement, de plus c’était contraire à la loi. Il fallait absolument qu’il s’éloigne de ce fruit interdit, il fallait qu’il mette les kilomètres entre eux. Peut-être le fait de ne plus le voir lui permettrait de l’oublier.

۞۞۞

La journée qui suivit, Sariel se rendit en cours le cœur gonflé d’espoir, il espérait que le professeur s cher à son cœur se comporterait comme il l’avait toujours fait avec lui, jusqu’au début de cette semaine.

Et pourtant, Mr Sanada continua de délaisser e jeune homme. Et le même scénario se déroula jusqu’à la fin de la semaine : Sariel arrivait en cours remplit d’espoir et Hiroshi brisait ses espoirs en l’ignorant.

Vendredi, dernière heure, heure d’anglais. Tout le monde attendait Mr Sanada, celui-ci arriva 10 minutes après le début du cours, ce qui était étrange de sa part, lui qui était toujours à l’heure. Il les fit s’asseoir et demanda le silence, il avait une annonce à faire.

- Chers élèves, je suis au regret de vous annoncer que je vais vous quitter, je retourne au Japon demain. Je vais aller enseigner au Lycée Horikoshi à Tokyo.

De grandes exclamations s’élevèrent dans la classe, personne ne voulait voir partir un professeur si sympathique.

Sariel était sous le choc, Mr Sanada, son premier amour, allait partir. Il était incapable de faire un mouvement, son cœur s’était arrêté de battre en même temps qu’il cessa de respirer.

Hiroshi donna sa dernière heure de cours et refit ses adieux avant de rentrer chez lui.


Dernière édition par le Mar 4 Juil à 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yaoipassion.jeun.fr/index.forum
caga-chan
Aspirant(e) Yaoiste
Aspirant(e) Yaoiste


Nombre de messages : 209
Age : 26
Localisation : dans les bras de mes BiShOs *bave*
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Mar 4 Juil à 16:25

Trop trop biiien 125
J'adore, je veux la suite 58
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-boys-forever.skyblog.com
Zillah
Apprenti(e) Yaoiste
Apprenti(e) Yaoiste


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Mar 4 Juil à 16:29

un happy end !! il faut un happy end!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 28
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Mar 4 Juil à 17:03

ahhhhh non faut pas qu'il part!!!v_v
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
gyoku
Maître Yaoiste
Maître Yaoiste


Nombre de messages : 1140
Age : 27
Localisation : dans un endroit remplit de tombes appelé plus communément cimetière ^___^
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Mar 4 Juil à 19:22

Zillah a écrit:
un happy end !! il faut un happy end!!

j'ai horreur des fin qui se finissent mal alors ça peut être qu'un happy end blobtongue

bon sinon voila un pitit bout de suite chirub_poka

****

۞۞۞

L’adolescent rentra chez lui en courant, les larmes coulaient le long de ses joues.

Une fois rentré chez lui, il s ‘enferma dans sa chambre et y pleura à chaudes larmes, il laissait se déverser toute sa peine sur ses draps froids.

Takehiko arriva à 15 heures et alla saluer Sonia qui lui appris que son fils s’était enfermé dans sa chambre et qu’il n’avait pas arrêté de pleurer.

Le Japonais monta à l’étage et frappa à la porte en s’annonçant. Il ne du pas attendre longtemps avant d’entendre le cliquetis particulier de la serrure. Le professeur poussa doucement la porte et vit Sariel en pleur devant lui, Uko serré contre sa poitrine. Takehiko referma la porte et serra son élève contre lui dans un geste se voulant réconfortant.

- Qu’est-ce qu’il se passe ? demanda le vieux japonais, inquiet.
- Mr… Mr Sanada, hoqueta l’adolescent, il s’en va… il repart au Japon
- Sariel… fit l’homme, compatissant.
- Je, je ne peux… pas vivre sans lui. Je ne veux pas qu’il s’en aille. Je veux au moins pouvoir le voir.
- Sariel, calme-toi. On va trouver une solution.

Après encore quelque sanglot, le jeune garçon fini par ce calmer.

- Bien, fit le professeur, récapitulons ! Donc Mr Sanada retourne habiter au japon, c’est ça ?
- Oui, renifla Sariel
- Et toi, quelle est la langue que je t’enseigne, celle où tu es presque parfaitement bilingue ?
- Le japonais. Mais maman ne me laissera jamais partir seul au Japon.
- Et si je viens avec toi ?
- Hein ?
- Ma femme et moi avons le mal du pays et nous avions prévu de retourner au japon un fois que j’aurais fini ton enseignement.
- C’est vrai ?! Vous aussi vous me laisser seul, s’exclama l’adolescent.
- Puisque je viens de te dire que je suis d’accord pour que tu nous accompagnes.
- Mais il faut que maman soit d’accord.
- Allons d’abord lui en parler, bien entendu en omettant de faire intervenir ton cher Mr Sanada, fit Takehiko en lui faisant un clin d’œil.

Le jeune garçon sécha les quelques larmes qu’il restait sur son visage et sourit, ayant retrouvé l’espoir.

Sariel et son professeur et ami descendirent au rez-de-chaussée et cherchèrent Sonia. Ils la trouvèrent dans la cuisine. L’adolescent se lança :

- Maman, je… j’aimerai partir au Japon.
- Pardon !? s’étrangla la femme
- Je voudrais partir au Japon, répéta son fils.
- Il est hors de question que je te laisse tout seul dans un pays étranger.
- Il ne serra pas seul, ma femme et moi retournons au japon bientôt, intervint le Japonais.
- Mais il n’est pas prêt, il ne pas assez bien japonais.
- Au contraire, avec encore trois mois de cours, il sera parfaitement bilingue et encore trois mois supplémentaire pour apprendre les us et coutumes du Japon. De plus, partir au Japon pour la fin de ses études serait un bon moyen pour améliorer encore son japonais, ponctua le professeur.
- Alleeeeeeeeeeeeeeeeeeeez, s’il te plait, mamaaaaaaaaaaan, dis oui.

Devant les yeux remplit d’espoir de son fils Sonia craqua.

- Si ça peut te rendre le sourire alors tu peux y aller. Mais je veux que tu m’appelles deux fois par semaine et que tu reviennes pour les fêtes.
- Merciiiiiiiiiii, hurla presque Sariel en se jetant dans les bras de sa mère.
- Combien de temps comptes-tu rester là-bas ? demanda la femme.
- Jusqu’à la fin de mes études dans un premier temps.
- Je viendrais te voir de temps en temps, fit-elle. Et vous Mr Takito, je compte sur vous pour veiller sur mon fils.
- Comptez sur moi, sourit-il, je prendrais soin de Sariel comme de la prunelle de mes yeux.
- Allez maintenant retourne dans ta chambre, je crois que tu as des leçons à retenir, non ? s’exclama-t-elle en regardant Sariel.

Ce dernier lui sourit et retourna dans sa chambre après avoir embrassé sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yaoipassion.jeun.fr/index.forum
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 28
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Mar 4 Juil à 20:16

je peux les accompagner au japon moi ossi ??? lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
gyoku
Maître Yaoiste
Maître Yaoiste


Nombre de messages : 1140
Age : 27
Localisation : dans un endroit remplit de tombes appelé plus communément cimetière ^___^
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Mar 4 Juil à 21:10

ben j'ai démandé pour moi déja et ils ont dit non alors faut pas espéré pcry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yaoipassion.jeun.fr/index.forum
caga-chan
Aspirant(e) Yaoiste
Aspirant(e) Yaoiste


Nombre de messages : 209
Age : 26
Localisation : dans les bras de mes BiShOs *bave*
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Mer 5 Juil à 9:31

Nyaaaaaaa un voyage au japon 125
Je veux aussi y aller moi 3075
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-boys-forever.skyblog.com
gyoku
Maître Yaoiste
Maître Yaoiste


Nombre de messages : 1140
Age : 27
Localisation : dans un endroit remplit de tombes appelé plus communément cimetière ^___^
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Mer 5 Juil à 18:25

bon, ben voila la suite chirolp_wkiss2

*********

۞۞۞

Six mois avaient passé, tous les papiers avaient été mis en règle : le passeport, un titre de séjour pour 4 ans.

Sariel fit un dernier signe de la main a Sonia avant que son avion ne décolle.

Le jeune garçon n’arrivait pas à se tenir tranquille sur son siège, c’était son premier voyage en avion malgré ses 16 ans passés.

L’avion atterri enfin. Takehiko et sa femme conduirent Sariel jusqu’à leur demeure, ils avaient acheté un appartement au centre de Tokyo. C’était un appartement assez spacieux, il comptait trois chambres, une salle de bain pas trop petite mais pas trop grande non plus, un salon relié directement a la salle à manger et une cuisine. Un appartement assez confortable sans nul doute.

Sariel s’installa dans une des chambres tandis que le vieux japonais terminait d’aider le chauffeur de taxi à vider son coffre des multiples valises et caisses qu’il contenait.

۞۞۞

Le lendemain, Takehiko téléphona au lycée où enseignait maintenant Mr Sanada et fit une demande d’inscription au nom de Sariel Orbe. Le directeur de l’institut accepta avec plaisir de recevoir dans son établissement un élève étranger et demanda s’il avait besoin d’aide pour comprendre le japonais, le professeur répondit que non et ajouta qu’il n’aurait pas besoin non-plus d’une remise a niveau. Le directeur termina par demander que Sariel vienne se présenter lundi à son bureau avec ses papiers d’identité et qu’il lui remettrait, alors, l’uniforme réglementaire. Il ajouta avant de raccrocher qu’il ne commencerait les cours que mardi.

Lundi comme prévus, Sariel se rendit en compagnie de Takehiko au Lycée Horikoshi avec tout le papier nécessaire à son inscription. Le directeur les accueillit les bras ouverts et le sourire aux lèvres. Il inscrit Sariel directement après avoir vérifié les papiers de celui-ci. Puis l’interrogea un peu sur ses capacités scolaire

- Je n’aurais pas besoin de cours de rattrapage pour combler un quelconque retard, j’ai toujours eu la capacité de comprendre tout dès la première fois que je l’entendais et je n’ai même pas vraiment besoin de l’entendre pour le savoir. Mais j’apprécierais avoir un petit résumé pour savoir quelle matière ont déjà été vue en classe, lui répondit Sariel dans un japonais des plus correct et poli.

Le directeur était bluffé par la facilité avec la quel le jeune garçon s’exprimait dans cette langue qui n’était pas la sienne.

- Euh… oui, bien sûr, tu n’auras qu’à feuilleter le cours d’un des élèves de ta classe. Mais es-tu sûr de ne pas avoir besoin de cours de rattrapage ? la matière n’est pas des plus facile et…
- Avec tout le respect que je vous dois, Monsieur, coupa Takehiko, il n’en aura pas besoin, son QI dépasse les 180, la matière la plus difficile sera pour lui qu’une matière… très simple.
- 180 de QI ? s’étonna le directeur.
- Plus de 180, rectifia Sariel.

L’homme d’age mûr qu’était le directeur donna à son nouvel élève son uniforme, il donna encore quelques informations et lui fit visiter l’école.

۞۞۞

Le lendemain, Sariel s’apprêta pour aller en cours et se rendit dans la cuisine pour prendre un petit déjeuner rapide en compagnie de l’homme qui l’avait pris sous tutelle et de sa femme. Ils avaient décidé de parler uniquement en japonais pour que Sariel s’habitue à utiliser cette langue couramment. C’est ainsi que commença la conversation.

- Alors tu va enfin revoir ton cher Mr Sanada , sourit Takehiko.
- Oui, enfin peut-être, j’ai anglais en 4eme heure juste avant la pause de midi mais c’est pas dis que ce sera lui qui me donnera cours, expliqua le jeune Belge.
- J’espère que tu l’auras.
- Moi aussi, sourit Sariel
- Je n’en doute pas, moi j’aimerais bien voir la tête qu’il va tirer si tu est dans sa classe classe.
- Il va être très surpris, fit la femme qui avait été mise au courant par son mari.
- C’est dommage de ne pas être là pour voir ça, gloussa l’homme.

Ils rirent tous les trois de bon cœur en pensant à la tête que pourrait faire le jeune professeur d’anglais.

- Bon, il est temps d’y aller, déclara le vieux Japonais en regardant sa montre.

Sariel dit au-revoir à Miwa – la femme de Takehiko – et monta dans la voiture de location qu’ils avaient emprunté en attendant d’en acheter une neuve.

Après un quart d’heure de route, Sariel arriva à destination, son professeur lui souhaita bonne chance et partit en direction de l’université où il avait réussi à décrocher un poste de professeur de français.

La cloche sonna le début des cours, le jeune garçon se rendit au bureau du directeur comme lui avait demandé ce dernier la veille. Lorsque le jeune homme arriva devant le bureau, il fut surpris de voir l’homme l’attendre devant la porte, celui-ci lui sourit et lui dit qu’il allait le présenter à sa nouvelle classe. Sariel le suivit jusqu’à une nouvelle porte où il lui dit de l’attendre. L’adolescent obéit. Le directeur entra dans la pièce et s’excusa auprès du professeur qui donnait cours puis s’adressa aux élèves.

- Chers élèves, aujourd’hui vous allez accueillir dans votre classe un nouvel élève. Il nous vient de Belgique et vient tout juste d’arriver au Japon. J’espère que vous lui ferez un bonne accueille.

Partout dans la classe des chuchotements s’élevèrent. Le directeur fit entrer Sariel alors que le professeur redemandait le silence.

- Présente-toi, fit le directeur à voix basse.
- Je m’appelle Sariel Orbe, enchanté de vous rencontrer, obéit Sariel.
- Il y a une place libre dans le fond près de la fenêtre, installe-toi, dit le professeur en désignant la-dite place.

Le jeune Belge acquiesça et alla à la place qu’on lui avait attribuée et le cours continua.

La cloche sonna la fin du cours et tous les élèves se ruèrent vers Sariel une fois le professeur sortit de la classe.

- Tu t’appelle Sariel, c’est ça ? demanda une première élève.
- Oui, répondait simplement le jeune garçon.
- C’est où la Belgique ? On parle quoi là-bas ? T’as des frères et sœurs ?

Les questions partaient de tous les coins et Sariel ne disait rien, ne sachant ou donner de la tête.

- Mais laissez le tranquille, vous voyez bien qu’il ne comprend pas bien le japonais, intervint une jolie fille qui, à la façon dont elle le regardait, s’était bien décidée à mettre le bel étranger dans la liste de ces petits-amis.

A cette phrase, le jeune Belge émit un gloussement. Lui ? Ne pas comprendre le japonais ? S’il ne répondait pas c’est juste parce qu’il n’avait pas l’habitude que 10 personnes lui posent tant de question en même temps.

- J’ai une idée, s’exclama un garçon à sa droite. Si on ne disait pas qu’il y a un nouvel élève au prof, on verrait combien de temps il leur faudrait pour remarquer Sariel. Ça risque d’être drôle vous ne croyez pas ?

L’idée plus à la classe et tous acceptèrent de garder le silence.

Le professeur suivant arriva, un homme d’environ 35 ans, il enseignait l’histoire. Il mit 15 min pour enfin s’apercevoir de la présence de Sariel. Le suivant, lui, mit une demi-heure.


Dernière édition par le Dim 9 Juil à 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yaoipassion.jeun.fr/index.forum
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 28
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Jeu 6 Juil à 0:02

j'ai hate de voir la réaction du prof!! hihi bloblaugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
caga-chan
Aspirant(e) Yaoiste
Aspirant(e) Yaoiste


Nombre de messages : 209
Age : 26
Localisation : dans les bras de mes BiShOs *bave*
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Jeu 6 Juil à 9:46

La suite, la suite !!!
Je veux voir la réaction de monsieur Sanada 125
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-boys-forever.skyblog.com
gyoku
Maître Yaoiste
Maître Yaoiste


Nombre de messages : 1140
Age : 27
Localisation : dans un endroit remplit de tombes appelé plus communément cimetière ^___^
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Dim 9 Juil à 14:10

et voila la suite

******

۞۞۞

Vint l’heure de la récréation, tout un groupe d’élève était rassemblé autour de Sariel et lui parlait en « petit nègre » en espérant qu’il comprenne. Dans son fort intérieur, le jeune étranger était mort de rire : Ils étaient tous en train de se ridiculisé à parler comme on parle à un enfant à qui on apprenait à parler, alors que lui, comprenait parfaitement cette langue.

- Toi verra, dit une élève en faisant de grand geste, professeur d’anglais gentil, aussi très beau.

La conversation venait de tombé sur leur prochaine heure de cours et cette heure, justement, semblait être l’heure d’anglais. Sariel fit d’un coup plus attention à ce qu’ils lui racontaient.

- Oui, Mr Sanada être beaucoup gentil et très, très beau, renchéri une autre fille.

Mr Sanada, Hiroshi Sanada était donc son prof d’anglais, il avait une chance sur trois de tomber sur lui, apparemment il avait tiré le bon numéro.

Soudain la cloche sonna la reprise des cours et tous les élèves regagnèrent leurs classes en ronchonnant. Tous sauf Sariel qui avançait, le sourire aux lèvres.

Hiroshi se dépêcha de gagner la salle ou il devait donner cours, la cloche venait de sonner et il ne voulait pas perdre ses bonnes habitudes et arriver en retard.

Quand il entra en classe tous les élèves étaient déjà là mais, au moins, il n’était pas en retard. A son arrivée, tous se levèrent, le saluèrent et se rassirent. Hiroshi leur sourit et entama son heure de cours en écrivant un texte en japonais au tableau. Derrière lui beaucoup chuchotaient mais il ne s’en offusquait jamais et les laissa donc faire.

- Bien, fit-il en se retournant quand il eut fini d’écrire. Qui pourrait me traduire ce texte en anglais, je sais qu’il est assez compliqué mais je suis là pour vous aider.

Aucun n’avait l’air de ce décider pour traduire sauf une personne qui leva timidement la main, au fond de la classe à côté de la fenêtre.

- Oui, vas-y, fit Hiroshi sans vraiment regarder l’élève.

Quand ce-dernier se leva pour traduire le texte, il s’étrangla.

- Sa… Sariel !? Mais qu’est-ce que tu fais ici ? demanda le Japonais en français.
- Je sui venu pour continuer mes études, répondit le jeune garçon, lui aussi en français.
- Mais, tu ne parles pas japonais, tu ne vas pas savoir suivre les cours.
- Détrompez-vous, je sis bilingue français/japonais. Takehiko, enfin je veux dire, Mr Takito, en plus d’être un ami est aussi mon professeur de japonais, c’est avec lui que je suis venu ici, lui annonça Sariel.

Hiroshi commençait à paniquer, la raison pour laquelle il avait quitté la Belgique se trouvait à présent devant lui. En six mois, il n’était pas parvenu à oublier l’amour qu’il éprouvait pour son élève, au contraire, il semblait que cette séparation n’ait fait que renforcer ses sentiments à l’égard de cet ange – comme il se plaisait à l’appeler – son amour pour lui n’avait cessé d’augmenter durant les six mois où il ne l’avait vu.

- Mais, comment ce fait-il que tu sois justement dans cette école, celle ou j’enseigne ?
- Vouas aviez donné le nom du lycée où vous alliez enseigner avant de partir. Je me suis dit que ce serait sympa de vous retrouver et puis comme ça il y a au moins quelqu’un que je connais dans cette école, répondait-il.

Tous les élèves avaient les yeux fixé sur leur professeur et le nouvel élève qui étaient en train de converser dans une langue qu’aucun d’entre eux ne comprenait. Mr Sanada avait l’air de connaître Sariel et inversement.

- Bon, fit Hiroshi, nous en reparlerons plus tard peut-être. Traduis-moi ce texte, ajouta-t-il en japonais.

Et Sariel s’exécuta et traduit le texte dans un anglais des plus pure.

- C’est parfais, comme d’habitude, constata le professeur.
- Merci, sourit le jeune Belge.

Le cœur d’Hiroshi rata un battement, ce sourire, Dieu, qu’il aimait ce sourire, toutes les nuits il en rêvait et maintenant ce rêve devenait réalité mais ce rêve le faisait souffrir car il savait que jamais il ne pourrait se réaliser complètement, jamais Sariel ne sourirait que pour lui, jamais Sariel ne l’aimerait comme lui il l’aime. Ce rêve devenait véritablement un cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yaoipassion.jeun.fr/index.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les tourments d'une vie   Aujourd'hui à 7:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Les tourments d'une vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YAOI*MANIAC :: Fanfictions (yaoi ou non) :: Vos fics-
Sauter vers: