YAOI*MANIAC

Forum des sites nanoda.biz et yaoimaniac.com, dédiés à Gravitation et au YAOI en général.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ~ Dreams of Love ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: ~ Dreams of Love ~   Jeu 19 Jan à 12:56

c'est encore la petite Taka qui revient avec ses fics!! Bien que le cadre de la fic reste inchangé ( c'est ecore une fic de Gravitation...), le contexte change et oui, bientôt c'est la saint valentin et je vous ai concoté une fic bien bien hot!! chirol_bak1 (non quand même pas... ) enfin bon. je sens qu'à la fin de ce post vous allez me tuer... enfin vous verrez pourquoi.... cela dit cette fic est à moitié original car elle est une sorte de site à mes fics précédente bon ben voila une fiche de présentation est nécessaire pour comprendre qui ets qui.

Personnages:

tous les personnages de gravitation apparaissent dans ma fic.
des eprsonnages que j'ai mis dans mes précédentes fics sont utilisées et je vous donne leurs descriptions.( ce qui est entre paranthèses c'est leur noms d'artistes^^)

- taka ( taka): ex-chanteuse de Weiss et ancienne copine de Yuki.
- Eiri Yuki ( Anami Hitari ) : si.. si le sosie de Shuichi!! avec son surnom Punpun!! vous ne l'avez pas oublié quand même?
- Ayaka Yuki ( Ayaka Yuki) : sa femme...
- Kirikazé Yuki: leur enfant....
- Seki Yuki ( Yuki Anami ) : nouveau perso qui vient d'arriver chirol_bak1 devinez à qui il ressemble banane

bon ben un petit résumé avant de commencer la fic.


Tokyo - Sous la demande de Tohma, Taka, l'ex-copine de Yuki, est venue au Japon pour faire rappeler à Shuichi, chanteur des bad Luck, la véritable nature d'un artiste. sa tâche accomplie, c'est au tour d'Eiri Yuki, son correspondant qui vient leur rendre une petite visite. Après de nombreux événements tragiques, eiri était obligé de prendre la place de Shuichi, devenu entre temps annami Hitari, pour redonner de la dorure à la NG. sa femme Ayka, l'a aidé dans la tâche.e t près maintes évéments, tout le monde retrouve sa place. Pourtant, Eir va laisser derrière lui, son enfant, kirikaze qui vit maintenant chez Shuichi et Yuki. l'histoire commence quelques mois après...

c'est pas très bien résumé mais bon... faut lire mes fics précédentes chirub_poka bonne lecture.


~DREAMS OF LOVE ~


PROLOGUE

A l’aéroport de Tokyo, l’avion en provenance de Paris atterrissait. Nous sommes au début de mois de décembre. Il faisait un peu frais par rapport aux températures habituelles. Parmi la foule qui descendait de cet avion, il y avait des hommes d’affaires, des tourismes, des japonais venant rendre visite à leur famille mais aussi un jeune homme au style assez différent. Même les gens peu cultivés reconnaissaient ce style de vêtement. Il portait une chemise blanche accompagnée d’un gilet bleu marin assorti d’un foulard rouge noué autour de son cou. Sa tête à la chevelure blonde comparable aux blés, était coiffée d’un béret de couleur bleu. Il portait aussi des lunettes noires pour cacher une partie de son visage aux personnes qui l’entouraient. L’allure française de cet homme ne le laissait pas indifférent aux jeunes filles : elles se demandaient dans leurs têtes qui était ce garçon. Après avoir récupéré ces bagages, le jeune homme en question marchait jusqu’à ce qu’il voit trois personnes dont l’une était adossé contre un des piliers de l’aéroport. Ils se regardaient dans les yeux malgré la noirceur des verres. Parmi ces trois personnes, il y avait deux filles aux cheveux longs et un garçon qui avait une douce couleur des champs de blé. Il portait une tenue assez simple sans pour autant être extravagant avec une chaîne pendant au niveau de la ceinture de son pantalon et de son gilet de serveur. La fille qui se trouvait près de lui faisait très fille sage avec sa tenue. Ses cheveux étaient raides et son visage était d’un teint semblable à celui des poupées japonais. Quant à la dernière avec ses cheveux quelque peu ondulés, semblait être plus posée et féminine que son amie. Après cinq minutes de silence, le jeune arrivant sautait dans les bras de la jeune fille qui se trouvait devant lui.

Garçon : Taka !!
Taka : Oh la ! Doucement !
Fille : Retiens-toi un peu ! Ce n’est pas comme en France, on ne montre pas ça au Japon !
Garçon : ah oui c’est vrai mais cela fait quand même deux ans que l’on ne s’est pas retrouvé. Tiens, tu as changé la couleur de tes cheveux, Eiri-san ?
Eiri : yep, c’est pour ne pas me faire remarquer mais dis-moi, c’est quoi cette tenue à la française ? On se fait remarquer à cause de toi…
Garçon : mais elle est jolie cette tenue ? C’est celle que je portais à l’école des arts !
Fille : en fait, ce genre de tenue l’excite …
Eiri : Comment peux-tu dire ça, Ayaka, alors que tu es ma femme ?
Garçon : au fait, tu l’as rencontré ? Celui qui as pris ton nom et que tu tuerais si tu le rencontrais ?
Ayaka : sache qu’il a vécu en sa compagnie pendant six mois sans se plaindre.
Taka : non, c’est vrai ? Ah oui, vous vous ressemblez tellement vous deux qu’il pourrait vous confondre.
Eiri : ne me parle pas de cette époque s’il te plait !
Garçon : je ne comprends pas vraiment pas ce que vous dites ; mais bon on dirait que vous êtes bien amusés chacun de votre coté. Moi aussi, je veux aussi rigoler avec vous !!
Ayaka : ah ah il n’a pas changé.
Eiri : toujours aussi gamin à son âge quand même…
Taka : tu auras tout le temps de t’amuser avec nous à partir de maintenant. J’ai prévu un grand jeu.
Eiri : Dommage que l’on doit faire du tort à Shuichi et aux autres.
Ayaka : tu t’inquiètes encore pour lui ? Eiri, tu n’as pas changé du tout…
Eiri : Tais-toi !!
Taka : ha ha ha….

Quelques mois plus tard, Yuki préparait ses affaires. En effet, devant l’instance de Shuichi, l’écrivain partait pour Kyoto, sa ville natale pour rendre visite à sa famille. L’écrivain avait refusé lorsque sa sœur aînée, Mika le lui a demandé mais elle a utilisé Shuichi en sa faveur pour le convaincre. Bien que Yuki n’avait aucune envie de les voir, surtout son père qui l’a rendu japonophobe, Yuki ne pouvait quasiment rien refusé de la part de son amant surtout quand il menaçait de pleurer. L’écrivain fermait sa valise et s’apprêtait à partir. Shuichi avait un pincement au cœur. Non content de voir partir Yuki, celui-ci lui avait dit qu’après la visite familiale forcée, il devait partir aux Etats-Unis pour tenir une conférence sur les révélations littéraires de l’année écoulée et cela durait près de deux semaines. Shuichi prenait conscience que près d’un mois vont les séparer. Pour montrer combien, il attend avec impatience son retour, Shuichi embrassait tendrement Yuki, ce qui rendait la séparation encore plus douloureuse. Celui-ci lâchait sa valise et l’embrassait à son tour en le prenant dans ses bras.

Shuichi : reviens vite, Yuki…
Yuki : je te rappelle que c’est toi qui as insisté pour que je parte à Kyoto.
Shuichi : mais… c’est ta famille… tu devrais aller les voir de temps en temps…
Yuki : ce n’est pas la peine d’en dire plus… je vais finir par être en retard… au revoir, Shuichi…

Yuki fermait la porte derrière lui. Le chanteur entendait ses pas s’éloigner, le bruit des pas s’étouffait avec le silence. Puis un silence. Pendant plusieurs minutes, Shuichi réalisait sa bêtise puis il entendait une voiture sortir du garage de l’immeuble. Shuichi se précipitait vers le balcon pour voir une des voitures de Yuki s’en aller et s’éloigner. Yuki regardait dans son rétroviseur son immeuble disparaître. Il lui semblait avoir aperçu la tête de son amant à son balcon mais maintenant, il était trop loin pour se rendre compte que Shuichi pleurait de tristesse. Shuichi essuyait ses larmes.

Shuichi ; je comprends… il ne part que pour un mois comme moi je pars pour faire mes tournées… mais c’est pas la même chose… ouin Yuki… il faut que je m’occupe. Mais… qu’est-ce que je peux faire ?

Près d’une heure plus tard, le téléphone sonnait. Shuichi courrait vers le combiné mais avant de parler, il essayait de paraître normal. Il avait essuyé toutes ses larmes de ses yeux et il cachait les cris de tristesse au fond de sa gorge. Mais sa voix le trahissait.

Shuichi : oui allô ?
Hiro : salut Shuichi. C’est Hiro.
Shuichi : ah… comment ça va, Hiro ? Qu’est-ce qu’il se passe ? Si c’est pour mon absence d’aujourd’hui, j’ai dit à Sakano que je prenais ma journée.

Hiro : ça je le sais mais Tu ferais mieux de regarder ce qu’il se passe à la télévision. Seguchi fait une annonce officielle.
Shuichi : Quoi ?

Sous la demande de son meilleur ami, il allumait le téléviseur et tombait sur l’émission où Seguchi Tohma son président se fait interviewer pour un grand événement de la NG. 0 chaque fois que Tohma passait à la télévision, c’était pour annoncer un événement spécial de sa société : le départ d’ASK, la reformation de Nittle Grasper, le succès imminent de Bad Luck, la naissance ensuite dissoute de la NG UnYvErSaLy,… mais cette fois, il semblait être encore plus sérieux que d’habitude.

Journaliste : Vous avez parlé d’un événement unique ?
Tohma : La NG regorge d’artiste de talents et nous avons du voir partir certains avec regret, je fais par exemple référence à ASK mais qui nous a rejoint depuis peu, sous la demande de leur producteur avec qui je suis en très bon termes. Nous avons vu défiler des grands artistes qui ont décidé de quitter le monde de la musique pour mener une autre carrière ou bien se reposer avant leur nouvelle de gloire.
Journaliste : oh… alors vous allez réengager vos anciens artistes ?
Tohma : pas exactement… la NG a perdu en deux ans, trois de ses meilleurs artistes et aujourd’hui, il mènent une carrière que je leur ai souhaité… avec leur accord, nous avons décidé de monter un spectacle exceptionnel avec eux pour le mois prochain. Ils ont accepté à certaines conditions.
Journaliste : de qui parlez-vous ? Non, vous ne parlez de ce nouveau groupe qui fait fureur dans le monde de la musique et vous-même, vous n’arrivez pas à atteindre leurs ventes recors malgré votre popularité….et quelle sont leur conditions ?
Tohma : ah ah… ce sont avant tout des amis et vous adorons nous mettre en compétition. Vous ne seriez pas déçus au contraire, vous serez émerveillé par leur prestation. Ce n’est pas la peine que je vous lez présente puisque vous les connaissez.
Journaliste : Nous parlions bien du même groupe : celui composé de Taka, Ayaka Yuki, Anami Hitari et Yuki Anami ?
Tohma : exactement.
Journaliste : pensez-vous à les prendre avec vous ?
Tohma : non, puisqu’ils ont décidé d’eux-mêmes d’être indépendant de toute maison de disques.
Journaliste : vous nous avez parlé de leurs conditions. Quelles sont-elles ?
Tohma : à vrai dire, elle concerne l’un de mes artiste : Shuichi Shindo pour être précis. Ils m’ont demandé formellement de l’exclure du spectacle.
Journaliste : Quoi ? L’exclure du grand événement de la NG ? Avez-vous pensé à ces fans ?
Shuichi : ce n’est pas possible…
Tohma : Cette condition était certes quelque peu insolite venant de leur, étant donné qu’ils se connaissent mais pour ma part, je leur ai ce que je pensais de cela et j’ai approuvé leur raisonnement et je tiens à dire à ceux qui sont contre cette décision, que je suis assez peiné pour Shindo mais ils serotn meiux convaincre que moi cette décision.
Journaliste : Nous allons donc demander à Taka, le leader du groupe de nous expliquer la raison du refus du chanteur des Bad Luck dans le spectacle.

Shuichi atteignait la télévision. Hiro avait regardé avec lui cette émission. Le guitariste était inquiet pour Shuichi car jamais le président de la NG l’aurait fait. Kirikaze rentrait justement de l’école quand il voyait Shuichi pleurer dans un coin sombre de l’appartement. Le téléphone était allumé et le petit garçon pouvait entendre Hiro appeler son mai pour essayer de comprendre ce qu’il s’est passé. Kirikaze s’approche de lui. Il voyait que le sol était mouillé à se pieds : pas de doutes, Shuichi pleurait. Kirikaz n’avait pas le voir comme ça et se mettait à genoux devant lui et l’enlaçait pour partager sa peine.

Kirikaze : Papa… pourquoi est-ce que tu pleures ? (NB: c'est simplement aprce Shuichi est le sosie de son père et qu'il l'appelle souvent papa)
Shuichi : Kirikaze… ce n’est rien… tu dois avoir faim…je vais te préparer quelque chose…
Kirikaze : Tonton Tohma a été méchant avec toi ? ( NB: Il l'aurait très bien pu appeler Grand fère Tohma mais comme Tohma a déjà 31 ans, Tonton est plsu approriée)
Shuichi : comment le sais-tu ? Mais qu’est-ce qu’il t’est arrivé à tes cheveux ?

Kirikazé avait la même coupe de cheveux que son amant. Avant il avait les cheveux ébouriffés comme lui mais là, il avait plus l’air d’un adulte ou du moins d’un enfant mature que le petit garçon sage et innocent de ces derniers mois. A cause de ces cheveux blonds, Kirikazé ressemblait beaucoup à Yuki quand il était petit. Le petit garçon était gêné et demandait pardon au chanteur de Bad Luck.

Kirikaze : excuse-moi mais… je ne veux pas te voir triste, papa… c’est pour ça que j’ai dépensé mon argent de poche pour que je ressemble beaucoup à ton ami… parce que tu es toujours heureux quand tu le vois… si tu n’aimes pas, tu peux me le dire… snif..
Shuichi : Kirikaze…

Kirikaze pleurait. Encore enfant son visage pouvait ressemblait à n’importe qui et là, maintenant, il avait l’impression de retrouver Yuki en train de pleurer lorsque Taki lui a rappelé son passé. Shuichi se mettait à sa hauteur et caressait la tête du petit garçon.

Shuichi : merci… tu es si gentil… comme ton père…
Kirikaze : mais… je n’ai pas réussi à te faire sourire… j’aime quand tu souris, papa…
Shuichi : qu’est-ce que tu dirais d’aller manger une glace ? Je connais un très bon marchand pas très loin d’ici. On y va ?
Kirikaze : Vraiment ? Chouette, merci papa !

D’un coup, Shuichi retrouvait une assez bonne humeur grâce à Kirikazé. Certes l’enfant n’était pas vraiment très apprécié par Yuki mais cela rendait l’appartement plus animé et surtout plus convivial. Kirikazé enfilait son manteau de tous les jours et tirait sur la main de Shuichi pour le faire sortir au plus vite. Shuichi avait un drôle impression, depuis que Kirikazé s’est changé en petit Yuki, il était toujours de bonne humeur. Pourtant, il fallait bien le rendre à ses parents. Shuichi se mettaient à sa hauteur pour lui parler de ses parents.

Shuichi : est-ce que tu es au courant pour le nouveau groupe ?
Kirikazé : Toutes les filles de mon école en parlent…elle adorent toutes Yuki Anami… moi je préfère Ayaka et Anami…
Shuichi : est-ce que tu sais que ce sont tes parents ?
Kirikazé : Non… ce n’est pas vrai… papa n’a pas les cheveux blonds d’Anami!! Même s’ils se ressemblent, ce n’est pas mon papa !! Sniff…
Shuichi : oh… je ne voulais pas…

Si personne ne connaissait pas les vrais liens qui unit Yuki et Kirikazé, le petit garçon agissait comme celui-ci quand il avait son âge. Un rien pouvait le faire pleurer. Son caractère était plus proche du vrai Eiri que Tohma et Mika connaissaient que l’armoire à glace. Shuichi lui caressait la tête et lui faisait une bise sur son front.

Shuichi : deux glaces… c’est ce que tu auras quand tu auras fini de pleurer…
Kirikazé : pourquoi tu m’as parlé de mon papa ? Il t’a fait du mal ?
Shuichi : je n’espère pas… bon on va aller manger cette glace oui ou non ?
Kirikazé : j’en veux une à la fraise et à la vanille !! C’est ma préférée !!
Shuichi : ha ha…

à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: ~ Dreams of Love ~   Lun 30 Jan à 19:28

voilà la suite de la fic!! écrit à mes heures perdues!!

suite du prologue!! quand Ryuichi apprend la nouvelle!!! chirol_gaan

Tohma était dans son bureau en train de travailler sur l’organisation du spectacle prochain avec les différents directeurs artistiques du spectacle Il avait bien donné des ordres pour ne pas être dérangés sous aucun prétexte, même par Ryuichi. C’était le seul à savoir comment passer devant les multiples secrétaires qui se dressait avant d’atteindre le bureau de Seguchi. Mais une fois de plus, Ryuichi a réussi à brouiller les secrétaires et à entrer sans prévenir dans les locaux de son ami.

Ryuichi : Tohma…
Tohma : Ryuichi ?!
Ryuichi : Il faut qu’on parle.
Tohma : Veuillez m’excuser, j’en ai pour quelques minutes. Vous pouvez continuer l’arrangement du spectacle.

Tohma entraînait Ryuichi dans une pièce annexe insonorisée pour que personne ne m’entende leur conversation. Tohma fermait bien la porte et son regard se tourner vers Ryuichi qui s’amusait avec sa peluche.

Tohma : alors de quoi tu voulais me parler ? J’espère qu c’était suffisamment urgent pour me faire partir de ma réunion.
Ryuichi : kumagoro est triste…
Tohma : hein ?
Ryuichi : na no da… Kumagoro m’a dit que Shuichan ne peut pas chanter…
Tohma : Nous avons discuté de cela avec les autres et nous avons fait l’annonce en publique… et je te rappelle que tu étais d’accord…
Ryuichi : amis j’ai le droit de changer d’avis alors je veux que Shuichi chante !!
Tohma : nous avons passé un accord donc il faut le respecter !
Ryuichi : Kumagoro n’est pas d’accord !!
Tohma : on en discutera plus tard pour l’instant, je vais terminer ma réunion et…

Ryuichi tenait Tohma par la main et le forçait à le regarder droit dans les yeux. Pour la première foi, Tohma voyait le visage très en colère de son ami. D’habitude c’est par des blagues ou par l’intermédiaire de sa peluches qu’il lui faisait des remarques mais là, c’est vraiment l’adulte Ryuichi qui demandait à parler !

Ryuichi : Tohma, c’est Taka qui te l’a demandé ? Elle t’a demandé de mettre Shuichi face à ses responsabilités ?
Tohma : mais qu’est-ce que tu racontes ? J’ai pris cette décision de mon propre gré !
Ryuichi : menteur !!
Tohma : Aïe !
Ryuichi planquait Tohma contre un des murs et le président se faisait mal à la tête. Ryuichi bombardait de regard furieux contre son ami pour ce qu’il avait fait. Tohma à sa merci, c’était une situation rare pour Ryuichi et voulait bien en profiter. Il s’approchait de plus en plus vers Tohma quand la porte de la salle s’ouvrait*. Les responsables étaient inquiets de ne pas revenir le président. Ils les trouvaient dans une situation assez gênante mais Ryuichi faisait son sourire d’enfant et bouchait la bouche de Tohma pour éviter qu’il ne dise un mot compromettant !

Ryuichi : ne vous inquiétez pas ! Tohma a eu un malaise et il demande à ce que ‘l’on reporte la réunion !
Responsable : ah très bien… et bien nous verrons le prochain rendez-vous avec votre secrétaire, monsieur Seguchi !
Tohma : Hum…
Ryuichi : vous pourriez fermer la porte, s’il vous plait !

La porte fermée, Ryuichi enlevait doucement sa main de la bouche de Tohma et regardait avec attention son visage plein de colère. Malgré ses sentiments haineux, Tohma avait un magnifique visage et en le regardant, Ryuichi serait presque tenté par lui.

Tohma : tu me payeras ça Ryuichi !
Ryuichi : maintenant, tu as du temps pour moi, Tohma !
Tohma : Quoi ? Ryuichi, mais qu’est-ce que tu… ?!!!

Ryuichi empoignait les mains de Tohma contre le mur, collait son corps contre lui et l’embrassait quasiment de force ! Tohma avait les yeux ouverts face à cela. Il voulait bien se débattre mais Ryuichi exerçait une trop forte pression sur ces poignets qu’il n’arrivait pas à les bouger ! Donc impossible pour de faire un quelconque mouvement sans l’accord de Ryuichi ! En effet, Ryuichi ne lâchait pas prise tant qu’il n’aurait pas obtenu ce qu’il voulait de Tohma !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: ~ Dreams of Love ~   Lun 30 Jan à 19:30

voilà le chapitre 1!!!

Chapitre 1 :

Shuichi travaillait sur les paroles d’une nouvelle chanson. Toujours encore trop perturbé et pas assez concentré pour écrire la suite de ses paroles ; Hiro venait à sa rencontre pour lui demander ce qu’il arrivait au chanteur.

Hiro : Bah alors, pas motivé ? C’est à cause de Yuki ?
Shuichi : oui… il enchaîne depuis 3 mois des voyages au bout du monde et il ne me contacte pas enfin si de temps en temps mais il me maque beaucoup…
Hiro : quels genres de voyages il effectue ?
Shuichi : la dernière fois, il était parti à Kyoto pour faire un petit travail au temple puis il est parti je ne sais où pour participer à un salon et enchaînait une conférence… avant il m’appelait mais aujourd’hui rien…
Hiro : Tu ne l’as pas appelé sur son portable ?
Shuichi : j’ai appelé des dizaines de fois mais il ne répond jamais !!! Qu’est-ce que je peux faire, Hiro ?

Shuichi était aux bords des larmes, Hiroshi essayait de le calmer mais rien à faire, Shuichi était une vraie fontaine lorsque Yuki lui manque. Les pleurs du chanteur de Bad Luck s’entendait dans tout le bâtiment, signe qu’il va très très mal. Son producteur et son manager arrivaient dans la salle avec leurs oreilles bouchées par leur mains pour ne pas entendre les lamentations du chanteur. Agacé par ces cris, K sortait son magnum 407 et pointait le canon vers la tête de Shuichi.

K : bon ça suffit ces gamineries !! Tu vas m’écrire cette chanson et tout de suite. Ah… quand je pense que nous ne faisons battre par un groupe d’amateur d’une maison concurrente, je m’en mords les doigts !!
Sakano : Même les Nittle Grasper n’arrivent pas à les surpasser !!! Ah que mon président doit être triste !!
Suguru : pour dire vrai, ça fait plus de plaisir à Tohma que de la peine…
Hiro : K-san, vous devriez être un peu compréhensif…
Shuichi : Yuki… tu me manques…
K : Tais-toi, IMBECILE !!!

Devant le bâtiment de la NG, une voiture transportant quatre personnes, s’arrêtait. Les passagers descendent de leur véhicules et l’un d’eux admirait la taille impressionnante du bâtiment Les trois autres personnes payaient le taxi et le chauffeur du véhicule quittaient l’aire de la propriété pour aller chercher d’autre clients. Les deux jeunes filles discutaient de leur expérience passée dans la NG pendant que celui qui a payé, regardait d’une manière triste son porte-monnaie.

Eiri : La prochaine fois, c’est vous qui payerai… je commence à ne plus avoir un sou avec toutes vos dépenses.
Ayaka : mais tu as dit que tu vous invitais aujourd’hui et il fallait bien trouver d’autres vêtements pour notre invité que son uniforme d’école.
Eiri : je vous rappelle que c’était votre idée et pas la mienne.
Taka : Nous te rembourserons, allez si vous allions rendre une petite visite à nos amis.
Eiri : Bonne idée, mais ne vont-ils pas flipper en vous voyant, après tout, nous sommes pour quelque chose dans leur chute…
Taka : tel que je connais Tohma, ça lui ferait plus de plaisir de nous voir que de nous massacrer et puis, j’ai un précieux allié, ne n’oubliez pas.
Eiri : dans ce cas, on te suit, Ta…. Wah !!

Les quatre personnes sursautaient en entendant des coups de feu dans le bâtiment. La quatrième personne venait dans les bras d’Eiri pour se rassurer pendant que les autres riaient. Ils avaient oublié depuis un moment, les coups de feu de K quand il est en colère contre Shuichi. Ayaka, Eiri et Taka étaient habitués à ce spectacle et en voyant la réaction de leur invité, ils comprennent bien que l’on pourrait se poser pleins de questions sur la façon de travailler à la NG. Ne pouvant pas attendre que les coups de feu cessent, les quatre personnes entrent dans le bâtiment et se dirigeaient vers le studio 2 où travaillent l’équipe de Bad Luck. En chemin, ils rencontrent Ryuichi et Tohma qui discutaient ensemble de leur nouvelle chanson. Les deux filles se précipitent à leur rencontre pour les saluer. Ryuichi était trop content de rencontrer son amie américaine qu’ils se serraient dans les bras pour se dire comment ils se sont manqués en oubliant l’endroit où ils étaient. Ayaka était plus posée qu’elle saluait Tohma par une bise sur les joues. Les deux garçons arrivent à leur tour et se serrait la main. Le président les félicitait pour leur travail mais qu’il a un pincement au cœur pour ne pas els avoir chez lui. Ryuichi, en mode gamin, était aussi en colère contre Taka pour ne pas l’avoir prévenu de son arrivée et son attention de reprendre la musique au Japon. Mais bon, en voyant le talent de celle-ci, il trouvait plus amusant de l’affronter musicalement et qu’ils restent amis malgré tout. Ils prenaient assez rapidement congé quand ils n’entendaient plus les coups de feu de K. ils en profitaient pour les rejoindre avant que K reprenne son cirque en tirant à tue-tête sur les pauvres membres du groupe.
Les quatre personnes entrouvrent la porte pour ce qu’il se passait. Effectivement, K passait ses nerfs sur le pauvre Shuichi, qui toujours demandait de l’aide à ses camardes pour arrêter K. Taka et Ayaka riait de cette situation. Eiri avait les mauvais souvenirs qui revenait en tête. Pendant qu’ils les regardaient, quelques filles du personnel reconnaissaient le groupe ou du moins le nom d’artiste Eiri car un jeune homme blond au visage infantile était une chose rare au japon.

Fille : Ah... mais c’est…
Fille2 : mais oui c’est Anani Hitari !!
Eiri: Oups…
Taka: Oh oh…
Fille: c’est bien lui! Je peux avoir un autographe?
Fille2 : et moi, deux… un pour moi et pour ma fille…
Ayaka : il faut vite trouver une solution…

Les quatre personnes reculaient car la foule commençait à grossir devant eux. Sans faire attention, le second garçon blond appuyait sur la poignée de la porte et le groupe s’engouffre dans le studio de Bad Luck. Ils se retrouvaient allongés sur le dos sur le sol dur de la pièce. Par un coup de pied, Taka fermait la porte et la fermait à clef pour éviter l’intrusion de personnes non qualifiés musicalement. Tout le monde soupirait de soulagement mais pour un court instant puisque l’atmosphère était devenue plus froide dans leur dos. Avec lenteur, ils se retournaient pour affronter le regard colérique de Shuichi et de sa troupe. Les lunettes noires d’Eiri tombaient de son visage et ce fut la confrontation entre les deux correspondants.

Shuichi : toi…
Eiri : ah… Shuichi ça faisait un bail…
Shuichi : tu… es … PUNPUN !!!
Taka : Punctum ?
Garçon : ahahahahahaha !!!
Eiri : Je t’ai dit de NE PLUS M’APPELER COMME CA !!! Appelle-moi plutôt Eiri ou bien Yuki !! Mais pas par Punpun !!!
Hiro : tiens ce sont des anciens qui viennent nous rendre visite.
Ayaka : nous ne sommes pas aussi vieux que ça… ok nous avons cinq ans en plus que vous mais quand même on est jeunes…
Sakano : j’ai cru entendre que les filles vous ont appelés par Anami Hitari.
Shuichi : Mais... c’est MON ANCIEN ARTISTE !!!
Eiri : oui, désolé de te l’avoir pris mais je pouvais pas continuer à m’appeler Eiri Yuki tu aurais imaginer la catastrophe nationale. Le grand écrivain reconverti dans la chanson…
Shuichi : attends un peu !! C’est toi qui es à l’origine de son exclusion !!
Eiri : quoi ?
Shuichi : je l’ai entendu de la bouche de Seguchi que vous avez demandé mon exclusion du spectacle !!
Taka : on avait dit que tu participais à al télé que tu viendrais avec nous à la seule condition que tu nous sortes un tube dans la semaine à venir.
Shuichi : Quoi ?
Ayaka : c’est une stratégie marketing… histoire de relancer tes ventes….
Eiri : Nous savons combien tes fans demande à ce que tu sois présent pour le spectacle, et puis Tohma nous a confiés que tes ventes ont du mal à décoller depuis quelques mois… c’est sûrement à cause de Yuki… alors Ayaka et Taka ont eu la superbe idée de te mettre au défi… même si dans un sens on sait que tu ne vas pas être pour quelque chose.
Shuichi : mais alors… je fais partie du spectacle ?
Taka : à une seule condition qui dépend vraiment de toi !!
Shuichi : laquelle
Ayaka : est-ce que tu serais capable de renoncer à Eiri pendant deux mois ?
Shuichi : quoi à Punpun ?
Eiri : pas moi, imbécile !!!! Au nègre à al noix !!! Faut tout lui expliquer !!!
Hiro : ça veut dire quoi cette histoire ? En quoi cet écrivain interviendrait-il dans ce spectacle ?

Les quatre intrus fixaient chacun à leur tour les membres de l’équipe de Bad Luck. Des regards froids, incompréhensifs, d’étonnement de rage, d’interrogations se mélangeait dans la pièce. Ce combat de regards se terminait par un soupir du jeune homme qui n’avait pas encore ouvert la bouche. Il se penchait à Taka pour leur demander de partir. Eiri écoutait évidemment ce qu’il disait et faisait signe d’au revoir.

Eiri : nous te laissons une journée de réflexion. Nous ne voulons pas te brusquer mais cette décision est importante pour nous. Non pas que nous n’acceptons pas ta relation mais, c’est simplement que…
Ayaka : Eiri, partons maintenant… il n’a pas à savoir que…
Taka : Ayaka ! Tu devrais apprendre à te taire ! Bon on vous souhaite une bonne journée de travail.
Shuichi : mais Attendez une minute !!

Ils n’entendaient pas l’appel de Shuichi et fermait la porte. Le nouveau groupe phare du Japon avait posé un ultimatum à Shuichi avec un grand dilemme : s’il veut participer au spectacle unique de la NG, il devait laisser tomber Yuki pendant 2 mois et sortir un tube mais comment faire pour concilier les deux parties : vivre avec Yuki et faire parti du spectacle ? Shuichi était perdu et les autres membres de l’équipe n’arrivaient pas à trouver une solution pour l’aider. Dehors les quatre personnes s’interrogeait de la manière dont ils ont pris les choses. Ils s’arrêtaient dans un par cet regardaient des enfants jouer. Taka et Ayaka se balançaient sur les balançoires tandis que les deux garçons réfléchissaient posément au problème.

Eiri : on est quand même allé un peu fort...
Garçon : cependant, vous rêvez tous qu’il fasse parti du concert mais vu le programme… il ne peut pas le tenir
Ayaka : c’est pour ça que nous avons un peu brusqué les choses et je ne crois pas qu’il va nous répondre positivement…
Eiri : il va choisir les deux, tel que je le connais mais là, il n’y a qu’un choix possible …
Garçon : j’ai compris !
Taka : alors tu t'es décidé ?
Garçon : d’après ce que j'ai vu, il vaut mieux pour lui qu’on fasse ce qu’on avait prévu depuis le début.
Ayaka : il faut attendre un peu…
Eiri : c’est risqué et puis si Shuichi le sait…
Taka : on va être mal !!!
Garçon : mais pourquoi vous pensez toujours au pire ? Je me ferais discret et puis… il ne verra pas la différence après l’entraînement que vous m’avez fait subir…
Eiri : écoute, ce n’est pas que l’on est pas d’accord mais…
Taka : je suis d’accord avec lui…
Eiri : Taka !
Taka : après tout, nous n’avons pas le choix… demain, tu te rendras à l’appartement de Shuichi avec moi on va essayer mais si les choses tournent mal, n’hésite pas à nous appeler. On viendra.
Ayaka : de toute façon, il y a Kirikazé à la maison. Il peut nous appeler à tout moment.
Eiri : la majorité l’emporte donc, je marche aussi…
Garçon : je t’adore Eiri !!!
Eiri : hé mais ça va pas !!! Je vais tomber !! Espèce d’imbécile !!!

à suçivre chapitre 2: qu'est-ce que Shuichi a décidé? pourquoi Taka veut qu'il renonce à Yuki? quelq est le nouveau plan de taka? Eiir a-t-il une bosse sur la tête? vous le saurez au chapitre suivant!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: ~ Dreams of Love ~   Sam 4 Fév à 19:38

chapitre 2 : Adversaire de taille

le lendemain, Shuichi présentait sa nouvelle chanson à la NG production. il avait travaillé toute la nuit pour trouver des paroles convenables et une musique convenable même si c'est Suguru qui s'en occupe. toute l'équip le féliciatait et il se mettait au travail.

pendant ce temps dans un studio, Nittle grapser était en train de touner leur nouveau clip. pour faire face à Vpop, le nouveau groupe phare du japon, les nittles graspers devaient employer tous les atouts qu'il avaient sans pour autant imiter leur concurrents. si Vpop joaient sur le mystère et sur la mise en scène de leur chanson, Nittle grasper groupe quelque peu, désué devaient miser sur la technologie moderne pour remonter. pour cela, au lieu des vêtments qui cachait leurs corps, il les échangeaient contre quelque chose d'un peu plus dévetue sans pour autant tomber dans l'incitation de la débauche. Ryuichi était le premier à sortir de sa loge avec des vêtements en cuir et avec quelques rubans noirs assortis à sa tenue accrochés à ces bras, Tohma sortait à son tour et constratait au niveau de la couleur et son habillement était pplus sobre que celui de Ryuichi. il portait effectivement un gilet sans manches, un pantalon moulant blanc, et un chapeau assorti à sa tenue. quant à Noriko, c'était quasiment une femme moderne qui se veut sexy mais élégeante avec sa jupe longue fendue sur le coté. elle était selon le jeu de couleurs le médiateur de Ryuichi et de Tohma. les trois membres du grupe de mettaient en place selon les directives du producteur du clip. après quelques heures de travail, tout le monde était fatigué surtout les pianistes car il sentait leurs doigt en feu à force de jouer les même morceaux ou du moins semblaient être fatigués moralement. tohma en profitait pour regagné sa loge pour se détendre loin du bruit et truver un moment de silence. Ryuichi le suivait discrètement mais Noriko l'en empêchait. tirant sur son col, ryuichi commençait à pleurer.

ryuichi: masi noriko-san... pourquoi tu veux pas que j'aille voir Tohma?
Noriko: il a besoin de repos alors ne va pas l'ennuyer avec tes gamineriees!
Ryuich: mais...
Noriko: Ryuichi, il faut savoir... gnée!! ah mais où est-ce que t'es passé Ryuichi!!!

en fait noriko avait dans ses mains une peluche à taille humaine de Kumagoro. elle le jete et l'écrase pendant que Ryuichi regagnait la loge de Tohma. le président de la Ng était soucieux et n'arrivait pas vraiment à continuer le clip de tournage pour aujourd'hui. Ryuichi entre discrèetment dans la loge mais tohma le voyait dans le miroir et se retournait brusquement.

Tohma: ryuichi...
Ryuichi: Tohma, qu'est-ce qu'il ne va pas? tu as l'air soucieux, tu evux qu'on appelle un médecin...? Tohma, t'es tout pâle...
Tohma: c'est juste de la fatigue... si on avait continué, on aurait pu arrêter pour aujourd'hui le clip...
Ryuichi: alors, abandonne...
Tohma: Quoi?
yuichi: qui es-tu? tu n'es pas le Tohma que je connais... Tohma n'aurait rien ait de tout cela... il pense déjà au bien être de ses artistes avant de les faire subir les épreuves contraignantes de la musique... vraiment, Tohma... tu m'écoueures, là.... je ne savais pas ça de toi... si c'est comme ça, alors ça me donne plus envie de continuer dans ces conditions...
Tohma: Ryuichi, calme-toi... écoute-moi
Ryuichi: NON!! c'est toi qui dois m'écouter... si tu veux rvaiment conitunuer dans cette route alors, vas-y mais ce sera sans moi!!
Tohma: si tu le prends ainsi, fais-ce que tu veux mais ne viens pas me voir si tu as un problème!!
Ryuichi: je ne rsque pas parce que je QUITTE LE GROUPE!!!

ryuichi sortait violemment de la loge de tohma et quittait sur le champ le studio. noriko et le reste de l'équipe entrait à son tour dans la pièce où était tohma.

Tohma: c'est fini... Nittle Grasper est brisé Noriko... il ne pourra plus jamais renaître... c'est...

Tohma versait des larmes. il avait mal, l'artiste Tohma seGuchi était brisé. sa fatigue ajoutée à cette ruptutre, plongeait Tohma dans un état inconscient... les secours arrivaient rapidement et malgré les soins qui l'ont lui donnés pour le réveiller, tohma ne réagissaient pas et semblait vouloir tout afire pour ne jamais se réveiller. Noriko était triste et restait aux cots de tohma.

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: ~ Dreams of Love ~   Lun 6 Fév à 15:08

loin de sse douter ce qu'il se passait entre les tensiosn du groupe Nittle grasper et les projets de Vpop, Shuichi travaillait sur sa nouvelle chanson, enfin essayait car le travail le plus dur était d'écrire les paroles. la viste de Vpop dans son studio le mlaissait eprplexe sur son talent. malgré le soutien de ses amis, tout e monde savait qu'il n'existait qu'une seule personne capable de le remonter à bloc et cette personne est mystérieusement disparu de la surface de la terre. personne même sa famille, n'avit de nouvelle de son amant, Yuki Eiri. dès qu'il pensat à lui, Shuichi s'effrondrait et imaginait tous les scénarios catastrophes.
Hiro l'amene à l'extérieur du batiment pour qu'il puisse se détendre et tirer un peu des rélévalations de son ami. mais Shuichi, voyant l'attention de son ami, préfére aller seul dans la cour de la Ng. il marchait doucement jusuq'à une haie et gaace à sa super vue, il voit une siloughette familière dans son hamp d'horizon: une tête blond, grande avec un costume noire.

éhsitatn un nstant, il s'approche doucement pour appeller cet homme qui ressemblait beaucoup à son amant. il l'appellait par son nom d'écrivain " yuki". celui régaissait à ce nom et se retournait doout doucement et des yeux innocents dorés posés son regard vers Shuichi. le chanteur des bad luck, repassait cette scène dans sa tête t pleurait puis il courait dans les bras de cet homme quelque peu étonné par son comportement. Shuichi le serarit contre lui et pleurait. le jeuen homme blond avait un peu de mal à comprendre mais en voyant un certain soulegement de shuichi en le voyant il se laissait faire. puis après la scène alrmoyante, Shuichi posait plein de questions.

Shuichi: où est-ce que tu étais passé? j'ai attendu toujorus ets appels!! tu m'a dit que ton voyage ne durait qu'un mois et je te retourve plusieurs mois après. j'ai cru que tu as trouvé un autre amant que moi!!!
Garçon: heu...
Shuichi: Yuki, tu m'as telllment manqué... sentir ton corps près de moi, c'ést mon plus grand bonheur...
Garçon: ...
Shuichi: pourquoi tu ne me dis rien Yuki? et puis d'abord qu'est-ce que tu fais à la Ng?
Garçon: eh bien...

Ayaka checheait le quatrièeme memvbre de son groupe pour lui faire part des dernières nouvelles mais elle était rtès surprise de le voir en compagnie de Shuichi. bein que tout le monde lui a bien dit de ne jamais se promener seul et sans lunette de soleil dans l'enceinte de la Ng, il est allé joué les imprudents. réalisant la situation, elle réfléflichissait comment elle pouvait faire sortir de là, l'homme avec qui shiuchi était. elle voyait Taki passer près d'elle et eut une idée géniale. elle demandait ç taki d'occuper Shuichi un moment le tmeps que son cousin s'eclipse. c'est ce qu'il fit avec son air hautain ce qui mettait en rage Shuichi et permettait à l'homme sui ressemblait à Yuki de s'enfuir avec ayaka

à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: ~ Dreams of Love ~   Mar 7 Fév à 15:03

dans un appartement de la ville, Taka était à la fenetre du salon pendant que les trois aubres membres du groupe était assis en rond dderrière elle. Eiri était quelque peu faché avec son cousin. il en était de même pour Ayaka mais les excuses répétés du quatrième membres ne faisait accentuer la colère inétrieur de sa famille.

Seki: excusez-moi mais ce'st comme ça que je devais réagir non?
Eiri: on t'a déjà répété mille fois que tu ne devais pas te promener seul surtout à la NG... résultat, Shuichi croit maintenant que son Yuki est de retour!!
Ayaka: Vraiment, tu es aussi désobéissant qu'autrefois..
Seki: mais... vous êtes méchants avec moi!! ouin OUin OUIN OUIN OUIN !!!
Taka: ça suffit vous trois! pour 'linstant, il faut réfléchir à ce que 'lon pouvons faire... je crois que 'lon doit se tenir à ce qu'on avait prévu dès le début... seki...
Seki: oui...
Taka: frappe ton cousin!
Seki: amis... il est gentil avec moi Eiri et je vais pas le taper pour rien!
TAka: Tu sais que on cousin t'a ppellé par Punpun quand tu étais dans la salle de bain rien que pour faire une bonne blague à sa façon sur le fait que punpun signifie...

taka n'avait pas terminé sa phrase qu'eiri frappait son cousin. Seki ne comprenait pas mais par réflexe, il le frappait et il s'échangeait des coups et des insultes sur leurs noms respectifs!! Ayaka siffllait le temps mort et voyait les deux garçons, le vsiage en sang.

taka: je crois que ça suffira. allez on t'emmène chez shindo et cette fois, tout sage, Seki!
Seki... Ok...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: ~ Dreams of Love ~   Ven 10 Fév à 17:06

Shuichi était rentré de sa journée de travail et le petit Kirikazé venait l’accueillir. Comme tout enfant sage, il venait embrasser son parent et lui apportait un rafraîchissement. Mais les bonnes attentions du garçon, Shuichi n’arrivait pas penser à autre chose que de ses retrouvailles avec un Yuki, disons, étrange. Soudain il entendait un bruit sourd devant la porte d’entrée. Le petit garçon qui était le plus près de la porte. Il ouvrit et un homme blond s’écroule sur le parquet. Son visage était en sang et il semblait être très mal en point. Shuichi arrivait à son tour et restait figé un moment pendant que Kirikazé lui demandait de l’aider à l’amener dans la chambre.

Shuichi : non je n’avais pas rêvé…il est bien revenu…
Kirikazé : papa… s’il te plait aide-moi…
Shuichi : euh… oui, amenez-moi des compresses…

Shuichi était ravi de retrouver son amant mais quand état. Il avait de nombreux bleus sur sa figure du sang qui coulait de son visage. Shuichi le posait sur le lit et nettoyait en douceur les blessures. Kirikazé avait amené des compresses un téléphone.

Kirikazé : tiens papa… il faut que tu dises que tu ne peux pas travailler demain. Que tu dois t’occuper de mon autre papa…
Shuichi : mais je vais téléphoner d’abord à ‘l’hôpital. Eux… ils pourront mieux le soigner que moi…
Kirikazé : NON !!
Shuichi : quoi ?
Kirikazé : Euh… je veux dire, que si tu dois leur dire que c’est Yuki Eiri qui a été blessé et donc, ça risque de provoquer une certaine agitation…
Shuichi : oui mais je dois quand même prévenir sa famille du moins, Mika, tu veux bien me passer mon sac, s’il te plait ?
Kirikazé : tante Mika n’est pas là, non plus, j’ai essayé de téléphoner mais c’est tante Noriko que j’ai eu§… elles sont toutes les deux à l’hôpital parce que Tonton Tohma est très malade…
Shuichi : qu’est-ce que tu me racontes là ? Pourquoi ton oncle serait malade ?
Kirikazé : elle m’a demandé de ne pas le dire à toi mais… je pense que tu dois savoir… il a dit que Nittle Grasper c’était fini et que Ryuichi est parti… Pourquoi est-ce que tout le monde est triste ? ouin ouin…

Shuichi n’en revenait de toutes ces nouvelles qui arrivaient en un temps record. Il avait ‘l’impression d’être revenue en arrière, Nittle Grasper s’est séparé et il trouve son amant dans un état inquiétant. Shuichi ne pouvait pas retenir ses larmes et il sortait de la chambre. Kirikazé le regardait partir et continuer à nettoyer les blessures du jeune blond. Shuichi fermait la porte et étouffait de sa main les gémissements de la douleur.

Shuichi * ne me dites pas que c’est vrai… je ne veux pas y croire… JE NE LE VEUX PAS !!!!!!!!!!!! *

Shuichi s’effondrait sur le sol et les larmes retenues, coulaient à flot sur son visage. Pendant ce temps, Vpop apprend aussi la nouvelle en même temps que les autres membres du staff qui ont travaillé avec les Nittle Grasper. Tout devrait être officiellement dit dans les jours à venir mais la question la plus importante était de savoir qui allait diriger la compagnie Pendant l’absence de Tohma à sa tête. Personne ne voulait se proposer de peur de faire chuter l’empire de la NG et ce n’est pas dévouement pour son patron que Sakano s’est proposé. Il ne pouvait pas admettre que les gens avec qui Tohma travaillaient se retirent rien parce qu’ils avaient peur de faire tomber la société chère à leur président.

Sakano : c’est moi qui vais prendre la direction de la NG Pendant l’absence de Tohma Seguchi !
Suguru : mais… sakano-san, laissez-moi gérer ce travail…
Sakano : non, vous êtes peut-être le cousin de Seguchi Tohma mais vous n’êtes pas en mesure de porter cela sur vos épaules en plus de votre travail ici… Sakano, je vais prendre le relais pendant l’absence de notre président !
Secrétaire : bien alors vous avez une réunion demain à 8 heures puis une à 10 h pour parler des dernière préparatif du spectacleS. Vous avez à déjeuner avec Monsieur…

A ‘énumération de toute ces taches Sakano commence à regretter sa décision mais essayait de tenir bon.

à suivre

dans le troisième chapitre: j'ai une vérité à te dire Shuichi...
Shuichi: dis-moi Yuki? qu'est-ce qu'il ne va pas?
YUki: je... je ne peux pas rester avec toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ Dreams of Love ~   Aujourd'hui à 8:49

Revenir en haut Aller en bas
 
~ Dreams of Love ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YAOI*MANIAC :: Fanfictions (yaoi ou non) :: Vos fics-
Sauter vers: