YAOI*MANIAC

Forum des sites nanoda.biz et yaoimaniac.com, dédiés à Gravitation et au YAOI en général.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Portait de mon âme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zillah
Apprenti(e) Yaoiste
Apprenti(e) Yaoiste


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Portait de mon âme   Sam 27 Aoû à 16:42

blobtongue Voila le début d'une petite histoire toute simple et je vous le soumet à votre jugement alors n'hésiter pas à me donner votre avis chirub_poka

PORTRAIT DE MON ÂME



Chapter 1: Do you hear me?

J’ai rêvé cette nuit d’un ruisseau, d’une eau pure et vive courant le long des champs inondés de soleil, détrempés par la rosée nocturne. Les frêles peupliers blancs secouaient leurs branches minces dans un long frémissement et une cascade de feuilles dorées tourbillonnait dans les airs avant de se poser silencieusement sur le tapis vert. Les brindilles frôlaient mes jambes nues et je ressentais la douce chaleur du soleil m’enveloppant le visage. Seul les cris d’un héron lointain troublaient le silence matinal au milieu de ma solitude. Mais j’étais bien et je marchais sans destinations ni buts ; libre de toutes contraintes, hors du temps et des hommes

Quand je me suis réveillé ce matin a 7h, j’étais toujours seul au fond de mon lit, inondé de sueur, brutalement secoué par la sonnerie du réveil posé en face sur la commode dont les aiguilles intransigeantes fixaient les heures inlassablement. La réalité avait retrouvé ses contours fades et le rituel de la journée recommencerait et je m’y laisserai entraîner, impuissant à changer le cours des choses, pantin somnambule, automate imparfait, avançant tiré en avant par les fils du destin. Mais peut on demander à la lune de changer sa trajectoire ? Certes non et comme tous les matins je saisis mon sac de la main droite, déposant un rapide baiser sur les joues de ma mère avant de partir à la poursuite de mon bus.
Je voyais à travers les vitres embuées la ville endormie, fourmillante à cette heure matinale d’une intense activité, les minuscules pions de l’échiquier se bousculant sur les places soudainement remplies du bruit de leurs souliers, des centaines d’employés costumés se croisant en tous sens, l’attaché casé à la main, déjà suspendus à leur téléphone… la même histoire renouvelée à Commerce ou les employés municipaux ramassaient les déchets parmi le mouvement perpétuel et désordonné des affairés dont le regard glissait sur eux sans les voir. Et je remontai la rue Stanislas Baudry menant au lycée Clemenceau frayant mon chemin vers portes de la grille, la sonnerie de début des cours ramassant les derniers traînards à l’intérieur. Je cherchai du regard Dahli étonné de ne pas l’avoir encore aperçu. Il est d’origine coréenne : mince, plutôt grand, ses cheveux bruns sombres sont aussi fins que les miens sont épais et ils descendent en cascade éparse le long de son dos, retenus par un bandana sur son front, chaque jour de couleur différente. Son teint assez mat le distingue des autres ainsi que ses yeux noirs comme le charbon. Sa bouche fine à un tracé féminin et sensuel qui attire irrésistiblement à lui les filles. Il s’habille souvent de manière simple et sexy, un long pantalon blanc surmonté d’un pull roulé étriqué de la même couleur, laissant deviné la peau douce et basanée du bas de son ventre sous les pans de sa chemise noire. C’est aussi à ce jour mon meilleur ami depuis son arrivé en France alors que nous n’étions qu’au collège. J’ai souvent l’impression de paraître effacé et trop petit devant lui et encore plus perdu en son absence. Il est de ses gens qui semble dévoré l’espace devant eux, attirant tel le soleil les astres autour de lui et moi je reste dans son ombre, astéroïde invisible.
Le cours de math va bientôt commencer et il n’est toujours pas là, sa chaise vide à coté de moi me laissant étrangement isolé. Mais aussitôt Naemie vient s’asseoir à coté de moi me passant un bras familier autour des épaules. Elle est sa petite amie, typiquement le genre de fille que je ne peux supporter mais inversement elle à l’air de beaucoup m’apprécier. Fausse rouquine capricieuse et taquine c’est aussi une des plus populaires du lycée au même titre que dahli et je soupçonne sa témérité et sa ténacité d’avoir fini par l’avoir à l’usure il y a 2 mois de çà. Je me demande souvent s’ils couchent ensemble et la seule réponse possible à cette question bête est évidemment oui car un garçon et une fille de 16 ans lorsqu’ils se retrouvent ensemble ont certainement autre chose à faire que découper des fleurs.
_ Tu n’as pas vu Dahli?
_ Il n’est pas venu avec toi ce matin ? M’étonnais-je
_ Euh non…On devait se retrouver au lycée directement
Tiens peut être qu’il y avait de l’eau dans le gaz entre ses deux la après tout. J’haussai à nouveau les épaules et le prof, austère dans son éternel costume gris à exemplaire unique (Du moins en avions nous l’impression) fit son apparition dans la salle. A partir de ce moment, les aiguilles de l’horloge me semblèrent figées, le temps ne s’écoulant plus. Caché derrière mon livre, j’essayais de me concentrer sur les petits symboles dessiné sur la page mais une voix d’outre tombe prononça mon prénom
_ Saseo, au tableau pour résoudre l’exercice 9 s’il te plait !
Le volontaire désigné se lève lourdement et d’une démarche traînante, il se dirige à contrecoeur vers le tableau blanc, calculant intérieurement la probabilité réunie des chances qu’il a de ne pas rester bêtement le feutre en l’air avant que le prof ne lui tombe dessus pour changer. La somme des probabilités totales étant de zéro et des poussières, la matinée semble s’avérer difficile et pour gagner du temps, il commence à recopier l’énoncé du problème quand le directeur frappe à la porte. Tout de suite, je remarque son visage grave. Sans nous accorder un sourire contrairement à son habitude il fait signe au professeur de la tête de sortit dans le couloir et pendant quelques minutes, ils chuchotent tous deux sur le palier avant de revenir vers nous les lèvres du proviseur pincées en un crispement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 27
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Sam 27 Aoû à 18:01

la suiteuuuuhh bloblaugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
Kamuicaeli ou Kaka
MODERATEUR


Nombre de messages : 1079
Localisation : Accrochée aux lèvres charnues et pulpeuses de mon Hero d'amour XD !!! Nananère Ash !!!
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Dim 28 Aoû à 15:26

chirolp_lovely Ecore une fiction bien écrite ! C'est noël en ce moment !!! vache

Je veux la suite !

_________________
MON BLOG YAOI MANGA: "My yaoi paradise" : http://myyaoiparadise.skynetblogs.be/
MON BLOG YAOI ANIME : http://achileus.skynetblogs.be/
MON GMAIL : myyaoiparadise @gmail.com
MA VIE : trop tard, je n'en ai plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zillah
Apprenti(e) Yaoiste
Apprenti(e) Yaoiste


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Dim 28 Aoû à 15:33

waih merci la suite demain je pense chirub_poka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucifer
Modérateur Ange Déchu


Nombre de messages : 1931
Localisation : De retour des abîmes de l'Enfer
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Dim 28 Aoû à 15:38

on veux la suite parce que tu me torture pour savoir ce qui se passe meme si j'ai une petite idée chirolp_wink

_________________

Je n'ai pas pu devenir un Ange.
Alors autant allez en enfer au fond des abîmes.
Je n''ai pas pu être à la hauteur de tes espoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zillah
Apprenti(e) Yaoiste
Apprenti(e) Yaoiste


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Dim 28 Aoû à 18:09

le pere noel a un cadeu dans sa hôte.... conf3


heika


Il prit la parole, le professeur se contentant d’hocher la tête gravement à ses propos.
_ Bonjour à tous, si je viens vous voir aujourd’hui, c’est que je me dois de vous avertir d’une nouvelle assez pénible à vous annoncer : votre camarade Dahli à été victime ce matin même sur le trajet du lycée d’un accident de voiture assez violent. Pour l’instant d’après les dernières nouvelles de l’hôpital, il est toujours sans connaissance mais son état semble stationnaire. Les personnes qui le souhaitent peuvent quitter les cours dès maintenant. Puis il ajouta à notre intention :
_ Saseo, Naemi la mère de dahli désire vous parlez, elle vous attend dans mon bureau.
Dans la classe un long silence s’était établi. Puis lentement quelques uns commencèrent à se lever rangeant leurs affaires. Sans nous regarder Naemi et moi fîmes de même avant de sortir du cours à la suite des autres.
_ Veuillez tous me suivre s’il vous plait jusqu’à mon bureau.
Nous marchâmes tête basse toujours sans nous adresser la parole encore sous le choc tandis que Naemi suspendue à mon bras pleurait sans retenue ; quand à moi j’étais au-delà de la souffrance pour pouvoir l’exprimer.
_ Mme Yuu est à coté. Et il ouvrit la porte pour nous de la pièce attenante avant de revenir vers les autres pour s’entretenir avec eux, nous laissant seuls tous les trois dans le petit salon privé de l’établissement. Mme Yuu frêle personne encore jeune dont la beauté égalait celle de son fils qui en avait hérité se tenait assise droite dans l’angle opposé à la porte. Certaines personnes murmuraient à son sujet qu’en Corée elle avait été modèle pour de grands couturiers dans sa jeunesse, mais c’était des rumeurs car ici, elle travaillait pour une grande société d’aéronautique ou elle occupait un poste haut placé je le savais.
A notre entrée dans la pièce, elle détourna vivement la tête de notre coté.
_ Ah…mes enfants… (Elle nous appelait ainsi souvent ses enfants par amitié et nous avions fini par nous habituer à son coté maternant que nous supposions lié à ses origines.)
_ Mon mari est déjà là bas, il l’ont transféré au service des urgences au CHU, mais je voulais vous veniez avec moi avant. Vous le voulez bien, n’est ce pas ?
_ Oui oui Kara, évidemment, balbutiais je, nous voulons le voir.
Le directeur frappa à ce moment là à la porte.
_ Excusez moi Mme Yuu mais ces jeunes personnes désirent eux aussi rendre visite à leur ami. Il désigna nos amis du bras accompagnant le geste à la parole.
Mais peut être cela fait il beaucoup de monde. Pour le moment je pense qu’il vaudrait mieux pour eux qu’ils rentrent chez eux et vous les tiendrez au courant pour Dahli…
Mme Yuu confirma ses dires et nous partîmes en taxi tous trois en direction du CHU qui ne se trouvait pas très loin presque à coté dans le centre. Arrivés la bas, le chirurgien nous orienta vers le service des urgences ou Dahli avait été transféré provisoirement. Dans la salle d’attente Mr Yuu ainsi que MR et Mme Won Hee les grands parents maternels nous attendaient assis sur des banquettes. Le regard de Mme Yuu croisa celui de son mari un bref instant et celui-ci prit la parole pour nous.
_ Vous pouvez le voir mais il ne vous entendra pas, il a perdu connaissance suite à la chute. Quand à ses blessures, elles sont superficielles, elles guériront.
Le courage ma manquait mais je devais y aller, c’était notre ami. Prenant Naemi par la main, nous franchîmes une nouvelle porte bleu pâle. Deux lits dans la pièce au murs d’une blancheur d’hôpital et a l’odeur de désinfectant. J’approchai timidement du lit le plus proche m’efforçant de garder les yeux ouverts pour me préparer mentalement à ce que j’allais apercevoir. Je fermais quand même les paupières et touchai le rebord métallique des montants du lit. Trois, deux, un… Je les rouvris écarquillant les pupilles brusquement.
C’était bien Dahli allongé là. La tête était solidement bandée, le visage parsemé d’ égratignures et le bras gauche bandé mais c’était tout ce que je pus remarquer extérieurement comme blessures. Plus impressionnant, était la quantité d’intraveineuses et de fils qui lui sortaient de son bras droit ainsi que d’électrodes sortant de sous son bandage de sa tête, reliées aux appareils traçant continuellement l’électroencéphalographie de son cerveau.
_ Dahli murmurais je, Dahli tu m’entends ? Je sentis la pression de la main de Naemi sur mon poignet qui s’accentuait jusqu’à me faire mal.
_ Il ne t’entend pas, il est dans le coma…
_ Quoi ??
_ Sans connaissance ça veut dire dans le coma, c’est sous entendu…
_ Je ne crois pas, Karta nous l’aurait dit, je ne pense pas qu’elle nous l’aurait caché, il n’y a pas de raisons.
_ Elle n’est peut être pas au courant, le chirurgien ne lui a pas forcément dit, c’est moi qui le devine derrière ses propos.
_ arrête Naemi s’il te plait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 27
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Dim 28 Aoû à 18:47

ouiiiiiiiiiiiiii bloblaugh super!! chirub_poka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
chibi loulou
Aspirant(e) Yaoiste
Aspirant(e) Yaoiste


Nombre de messages : 142
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Jeu 1 Sep à 15:12

trooooooop bonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn!!!! chirolp_lovely désolé de ne pas avoir répondu plus tôt j'avais plus accès à mon pc!! pcrying c'est excellent ma ptit zillah!! comme toujours d'ailleurs!! pvalentinekiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zillah
Apprenti(e) Yaoiste
Apprenti(e) Yaoiste


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Sam 3 Sep à 15:54

la suite aujourd'hui ou demain ppeace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
away
Addicted to YAOI
Addicted to YAOI


Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Dim 4 Sep à 17:45

Trop duuur...... pcrying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zillah
Apprenti(e) Yaoiste
Apprenti(e) Yaoiste


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Ven 7 Oct à 18:40

excuser mon faible intensité de travail ce sera tout pour aujourd'hui... 1061

Quand je partis de l’hôpital ce matin là je me sentais plus seul que jamais et j’avais comme le sentiment que deux énormes mâchoires de fer m’enserraient jusqu’à m’étouffer. Le lendemain, quand je pris place à coté de sa chaise vide, j’eu vraiment le sentiment que les choses étaient irrémédiables et qu’il me faudrait désormais envisager une nouvelle façon de voir la vie. Malgré tout je décidai de passer le voir aussi souvent que possible pendant mon temps libre. Ma 1ère visite seul à seul fut le 1er soir de la semaine suivante. Il occupait désormais une chambre seule aux murs dénudés toujours entourés de ces multiples tuyaux et cathéters. Comme je ne savais pas quoi faire ni quoi dire je m’assis sur la seule chaise de la pièce face à la fenêtre qui donnait sur le parking réservé du personnel. Le silence me mettait mal à l’aise et je ne savais ou poser le regard qui vaquait sans cesse de la fenêtre aux murs sans oser s’arrêter plus de quelques secondes sur lui. Me surprenant dans ma léthargie, un infirmier vint frapper à la porte pour s’assurer que tout se passait bien pour nous. Il me demanda poliment comment allait mon ami ce à quoi je lui répondis qu’il ne pouvait pas me répondre vu son état de profond coma.
- « Alors vous ne lui parlez pas du tout ? » me dit-il
- « Mais ça ne sert à rien puisqu’il ne peut pas m’entendre ni me voir… »
- « Vous devriez quand même essayer de lui parler, çà vous mettrait peut être plus à l’aise car je vois bien que vous ne savez pas trop quoi faire et que vous paraissez gêné…
« Sans doute mais c’est quelque chose d’un peu spécial non ? J’aurais comme l’impression de parler tout seul… »
- « tiens alors j’ai une idée pour vous : Et si vous essayer la musique la prochaine fois ? On peut transmettre beaucoup de choses à travers elle c’est parfois le meilleur outil de communication entre deux personnes quand les mots manquent.
- « mais il ne l’entendra pas ? »
-« qui c’est ? Et puis cela me semble toujours mieux pour vous que de venir ici et de vous ennuyer à ne rien faire… »
-« bon et bien j’essaierais la prochaine fois … »
En fait cela me semblait une excellente idée bien plus que je ne le laissais transparaître à cet infirmier. Et dès le lendemain, convaincu je passais après les cours cher Dahli. Kara qui abondait dans mon sens me fit entrer dans sa chambre pour me laisser chercher les fameux disques. Sa chambre n’avait pas changé depuis la dernière fois ou je l’avais vu. A terre, traînaient toujours ses cours non rangés et des habits d’une propreté douteuse jonchaient le sol. Sur le mur tous ces posters de groupes dont il me rabattait les oreilles depuis des années et dont j’avais fini par connaître les noms à force qu’il m’en parla inlassablement. Et contre le bureau de l’ordinateur sa guitare chérie. Il me parlait tout le temps aussi de son futur groupe, c’était comme récurent chez lui. Il avait tenté à un moment sans succès de monter un truc avec des amies mais bien vite le groupe était mort dans l’oeuf avant même d’avoir eu le temps de franchir le cap de la 1ère répétition. Ceci ayant pour cause une dispute entre le chanteur et le batteur au sujet de l’orientation musicale. Peut être si Kara me la permettait j’emmènerais tout de m^me la guitare là bas. Mais pour l’instant je me devais de mettre la main sur ces fichus CD. Tout était vraiment bordélique chez lui à l’inverse de l’attention qu’il portait à son apparence. J’essayais de rassembler les disques dans les boitiers vides avec les pochettes quand farfouillant pour ce faire sous son lit ma main entra en contact avec un carnet noir égaré la parmi les disques. Je l’extirpai de la, frottant du doigt la poussière sur la couverture. J’ouvris la page de garde : le nom de Dahli barré d’une date. Feuilleté rapidement les pages, confirma mes doutes, c’était bien son journal qu’il tenait sans doute depuis le collège. Je le pris avec moi le rangeant parmi les autres affaires que j’allais emporter….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zillah
Apprenti(e) Yaoiste
Apprenti(e) Yaoiste


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Ven 14 Oct à 18:50

bon voila desole de vous dire masi je dois clore cette fic qui ne me plait pas du tout..;
EN revanche EN REVANCHE....

diamnche vous aurez le possiblite de lire 10 pages d'un nouveau roman appelé New phoenix 7998nz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Portait de mon âme   Aujourd'hui à 23:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Portait de mon âme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YAOI*MANIAC :: Fanfictions (yaoi ou non) :: Vos fics-
Sauter vers: