YAOI*MANIAC

Forum des sites nanoda.biz et yaoimaniac.com, dédiés à Gravitation et au YAOI en général.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Sam 13 Aoû à 16:41

Eiri transporte le corps de Yuki dans la chambre pour l’allonger. Il avait une très forte fièvre et Eiri ouvre la chemise du malade pour qu’il puisse se sentir plus à l’aise et mieux transpirer. Il lui met un drap dessus et va chercher de l’eau pour lui rafraîchir au maximum son visage.
Il essuie son front avec de l’eau fraîche. Mais Yuki se sentait de plus en plus mal. Sa respiration devenait de plus en plus irrégulière et son corps devenait froid malgré la fièvre qu’il manifestait. Eiri le sentait et il retrousser toutes les manches de la chemise et du pantalon pour essayer de trouver à quoi est du son mal. Il examinait ses bras et ses jambes et découvre de drôles taches rouges sur son corps. Elles ressemblaient à des piqûres d’insectes non cicatrisées.

Eiri : oh non ! Depuis quand tu es malade comme ça !
Yuki : …Ah …ah …Shu…i...chi...
Eiri : *il me prend aussi pour Shuichi ?* Yuki…Yuki ! Réveille-toi s’il te plaît !!* ah je ne sais même pas où se trouve la trousse de secours ici et la mienne est déjà à mon appartement ! Je ne peux pas laisser Yuki comme ça et en plus il me faut deux heures pour y aller !! Je ne connais ni le numéro des urgences ici ni le numéro de Shuichi !! Qu’est-ce que je vais faire ??* panic

Mais le corps était encore plus froid et Yuki se recroquevillait sur lui-même. Eiri lui arrêtait de nettoyer son visage et lui fat boire de l’eau. L’écrivain le boit inconsciemment ; il essayait d’ouvrir les yeux mais sa vision était très floue et ne distingue pas nettement les sons de son environnement. Pourtant il sent une main près de son visage. Puis la fièvre reprend le dessus. Eiri sentait que son corps gagnait en froideur pourtant pour permettre une guérison possible, il fallait la maintenir au minimum à 36° voir 35° mais pas moins. Cela fait plus de cinq minutes que la température de son corps baissait et Eiri n’avait plus le temps d’aller chercher de quoi le réchauffer.

Eiri : qu’est-ce que je peux faire ? Si ça continue à empirer de la sorte, Yuki va mourir même si je lui fais boire… son corps est glacial…je ne peux pas le laisser ainsi nono2 …il faut le réchauffer…Yuki : …Ah …ah …Shu…i...chi...
Eiri : ça tombe vraiment mal,.. La température baisse encore…non, je ne peux pas faire ça… Shuichi ne le pardonnera pas…mais il m’en voudra encore plus si je ne le sais pas pour le sauver… quitte à perdre mon amitié pour toi, Shuichi, je vais essayer de sauver ton amant même si je le déteste…

Eiri retirait sa chaîne et la pose sur la table de chevet. Il retire aussi sa chemise et la laisse sur le sol de la chambre. Il monte sur le lit et caresse le visage pâle du malade. Il amène la tête près de son torse et l’enlace pour que la plus grande surface du malade soit en contact avec le cops brûlant du jeune correspondant ; Eiri expirait des souffles doux mais chaud sur la nuque de Yuki. Il caressait aussi son dos et ses bras. Petit à petit, le corps se réchauffait et Yuki commençait à réagir de ses caresses chaudes sur son corps. Eiri le sentait aussi mais s’il le lâchait, Yuki risquerait de faire une rechute. Il se laisse faire en laissant son esprit s’enivrer de l’atmosphère qu’il a crée par ce contact corporel. Les mouvements étaient plus naturels et Eiri se laissent prendre dans cette atmosphère de plaisir. Pourtant le peu ou l’absence de réaction de Yuki lui fait revenir à l’esprit qu’il n’est que pour lui réchauffer. Eiri devenait rouge de plaisir mais heureusement son esprit froid d’antan revient dans sa tête pour l’arrêter. Enivré par la douce chaleur qu’il se dégageait maintenant du corps de Yuki, signe que son état peut s’améliorer, il s’écroule sur lui et s’endort sur un corps devenu aussi brûlant que le sien.
Puis un bruit sourd venant du couloir réveille subitement Eiri. Il avait la tête engourdie par ce qu’il avait fait et par son sommeil. En touchant le corps de Yuki, il réalise que ce corps est à la température normale et que la fièvre a complètement baissé. Il était soulagé et pourtant sa joie était de courte de durée quand il voit Shuichi dans l’encadrement de al porte. Le corps de Shuichi tremblait à ce qui lui faisait face. Il était aussi dégoûté de voir un tel spectacle.

Eiri : * Non, ce n’est pas ce que tu crois !*
Shuichi : *Il a couché avec mon amant alors qu’hier…*
Eiri : * Shuichi, s’il te plait, n’y crois pas..*
Shuichi : * je pensais que tu ferais tout pour me plaire dans l’ombre mais delà, à me vouloir à tout prix par ce procédé…*
Eiri :* Shuichi…*

Le chanteur sort immédiatement de l’appartement courant avec des pleurs sur son visage. Eiri descend tout de suite du lit et part à sa poursuite en ramassant au passage sa chemise. Arrivé à l’ascenseur, Shuichi entend l’interpellation de son correspondant et décide de sortir de l’immeuble par la sortie de secours. Eiri le suit à la trace.
L’ascenseur arrive à l’étage d’habitation de l’écrivain. Les portes s’ouvrent devant la marche de seguchi, venu rendre une petite visite mais il s’étonne de trouver la porte de l’appartement grande ouverte.

Seguchi :* quoi ? mon dieu Eiri !*

Tohma se précipite dans la chambre pour voir son beau frère qui était en train de lutter contre une petite fièvre. Pour plus de sécurité, il appelle les urgences avec son portable et lui fait boire de l’eau en attendant les secours.

à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
away
Addicted to YAOI
Addicted to YAOI


Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Sam 13 Aoû à 17:29

Quel bordel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Sam 13 Aoû à 20:13

c'est vrai que c'est un bordel....


Yuki se réveille et se lève brusquement pour savoir où il se trouvait. Tohma était à ses côtés ainsi qu’une infirmière. L’écrivain se rend compte qu’il était à l’hôpital. Ses bras étaient bandés et il y avait une perfusion à son bras droit. L’infirmière relevait sa tension, sa température et son rythme cardiaque.

Infirmière : Vous me semblez en meilleure forme, Monsieur Uesugi !
Yuki : que s’est-il passé ?
Tohma : tu étais en proie d’une forte fièvre et ton corps devait être froid.
Infirmière : heureusement que votre ami vous a prodigué les premiers soins. Il vous a réchauffé et vous a forcé à boire. S’il n’était pas là, vous ne seriez plus de ce monde.
Tohma : je la remercierai du fond du cœur lorsque je la rencontrerai.
Infirmière : ce n’était pas vous ? En tout cas, remerciez-le pour vous avoir sauvé la vie.

Elle sort de la chambre. Yuki songeait à cette personne qui l’a sauvée. Il ne souvient pas clairement de sa voix ni même de son visage pourtant les sons qui sortaient de sa bouche étaient si familiers. Tohma lui caresse sa tête pour lui occuper son esprit.

Tohma : ne t’inquiète pas… tu la retrouveras cette personne…
Yuki : Seguchi…
Tohma : oh zut !... il pleut alors que la journée était si belle…

La pluie tombait. Il pleuvait des cordes. Le ciel bleu de Tokyo est devenue une sinistre ville. Eiri a enfin pu rattraper Shuichi et le retient par sa main. Immobilisant Shuichi, le correspondant pouvait enfin s’expliquer avec son ami dont les larmes étaient cachées par la pluie qui s’écoule sur son visage. Eiri le tire vers lui pour essayer de le réconforter mais Shuichi le rejette violemment contre un mur.

Shuichi : Pourquoi, Eiri ? Pourquoi te comporter ainsi avec moi ?
Eiri : tu ne comprends pas la situation…
Shuichi : oh que si, j’ai compris que si tu ne pouvais pas m’avoir par la douceur tu emploierais la manière forte !
Eiri : Arrête de dire n’importe quoi ! Je t’ai dit que je ne voulais que ton bonheur…
Shuichi : tu crois que te voir coucher avec mon amant me satisfait ? Je me demande encore si ce que tu disais hier était vraiment sincère.
Eiri : Mais bien sûr ! Pourquoi te mentirai-je ?
Shuichi : tout simplement parce que tu aimes Yuki !!
Eiri : c’est stupide ce que tu dis ! Hé… Shuichi… tu me fais marcher là !
Shuichi : je l’ai vu à ta façon de parler avec lui, de ton comportement envers lui. Je pensais que tu le détestais à cause de l’emprunt involontairement de ton nom mais il y a bien plus derrière ces querelles.
Eiri : derrière ces querelles ? C’est vrai que je n‘entends pas avec lui mais pour tout à l’heure,…
Shuichi : Arrête de parler ! Je ne veux plus écouter tes mensonges !
Eiri : non c’est toi qui dois m’écouter !!
Shuichi : Tais-toi !!

Les larmes de Shuichi coulaient de plus en plus sur son visage. Devant cette expression si attristée, Eiri ne peut s’empêcher d’exprimer de la colère à sa propre impuissance et cache son visage brisé de son interlocuteur et lui demandant le pardon. Shuichi s’approche de lui, lui caressant son visage. Eiri la prend et bais cette main humide mais douce. Le chanteur recule de quelques pas avant de le quitter définitivement en courant. Eiri, d’abord surpris, reprend rapidement ses esprits et part à la poursuite de Shuichi. Ne prenant pas garde de son environnement, Shuichi traverse la chaussée humide sur laquelle une voiture fonce à toute allure. Le chanteur ne voyait que deux grandes lumières blanches, Eiri arrive sur les lieux et voit cette voiture qui s’apprête à renverser Shuichi si celui-ci ne décide pas à bouger ou si le conducteur ne ralentit.

Eiri : Non… Shuichi ….Shuichi… SHUUUIIIIIIIIIIIICHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Deux heures plus tard, Yuki lisait un livre pour s’occuper avant de dormir pendant que
Tohma admire la pluie qui ne veut pas s’arrêter. Soudain, l’écrivain sent un poids au niveau de son cœur ; son beau frère vient vers lui pour demander comment il allait. Yuki soufflait pour faire passer cette douleur passagère. Puis ils sentent un grondement venant du couloir. Ils entendent très bien les bruits de pas et un lit qui traversent à toute allure le couloir. Tohma va jeter un coup d’œil pour savoir se qui se passe. Mais Yuki avait une meilleure vision que lui et entrevoit par l’ouverture de la porte une tête qui ressemblait beaucoup à Shuichi portant sur lui un masque à oxygène, et plusieurs infirmières qui le transporte vers l’ascenseur du bloc opératoire. Tohma, lui voyait plutôt les installations que le personnel médical a employé pour secourir le blessé. Il ferme la porte et Tohma regarde le visage apeuré de son ami.

Tohma : Qu’est-ce que tu as, Eiri ? Tu veux que j’appelle le médecin ?
Yuki : Seguchi, j’ai cru voir Shuichi dans ce lit qui vient de passer…

fin de la première partie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
away
Addicted to YAOI
Addicted to YAOI


Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Dim 14 Aoû à 13:36

Aha!!! Est-ce Shuichui ou Eiri? Suspence!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Dim 14 Aoû à 18:27

moi même je ne sais pas qui est dans ce lit bloblaugh

quelle mauvaise narratrice je fais... je coonnais mêm pas la suite de mon histoire.... 1061
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
away
Addicted to YAOI
Addicted to YAOI


Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Dim 14 Aoû à 18:53

Lol.
J'vais bientot en faire une, ca s'appellera "Ryuichi addict" je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Sam 20 Aoû à 22:53

en fait cette fic sera mise en attente pendant un certai temps vu que j'ai imaginé un autre scénario par rapport à l'initial. en fait je vous fais deux fics pour le prix d'une. chirol_bak1. blobtongue
voilà. enfin pour lire la suite qui ne sera pas publié sur nanoda ( nanoda aura un autre scénario), voilà le lien blobtongue ...

http://kamuicaeli-achilleus.forumactif.com/viewtopic.forum?t=115&postdays=0&postorder=asc&start=90

c'est pas très clair ce quie j'ai dit...
bon le lien au dessus vous mene à une suite alternative de ma fic qui ne sera en aucun cas publiée sur nanoda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
away
Addicted to YAOI
Addicted to YAOI


Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Mar 13 Sep à 17:07

ET le scenar de Nanoda????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Mar 13 Sep à 20:10

myra a écrit:
ET le scenar de Nanoda????

j'ai pasencore fini mais bon c'est pas grave XD. bon ben voilà je vous préviens : c'est très court. (pour he@ c'est pas vraiment a suite mais bon j'ai arrêté de jouer la sadique avec Yuki alors je vais laisser place à de "la" bonne huemeur diable)

3 mois se sont écoulés depuis l'accident de Yuki. le malade rescapé de l'accident dormait encore sur son lit d'hopital. depuis son rétablissement, Yuki passait ses journées aux cotés de ce garçon au visage d'ange. Tohma entre dans la chambre du malade. yuki était songeur et caressait les cheveux qui changeait de teinte à la lumière des rayons orangés du soleil.

Tohma : il est temps d'y aller, Eiri...
YUki: encore cinq minutes, Tohma!
Tohma(en s'asseyant près de Yuki): écoute... l'infirmière m'a parlé de l'état de santé de Shindo... elle n'a constaté aucune amélioration depuis son entrée et elle m'a demandé si je ne voulais pas qu'on le débrancche.
Yuki : * Débranché SHuichi ?! Le tuer oui!! * ... Jamais...
Tohma: je lui ai dit d'attendre encore un mois mais cette décision t'appartient. si tu veux mon avis, je suis d'accord avec elle. je suis désolé mais il faut que tu prennes un nouveau départ.
Yuki : * Sans Shuichi, comment vivre?*... Tout recommence...comme il y a 6 ans...
Tohma : * euh... c'est pas le même conteste...* ...Rentrons à la maison... demain tu pourras encore le voir...
YUki : ... d'accord... partons...

en se levant , Yuki avait un vertige et des larmes sortent de son visage. il ne savait pas ce qu'il avait maisc'était le choc de la dure nouvelle de débranchement qui l'a assomé. c'est lui qui a entre ses mains le deestin de ce garçon.

Yuki: * même si je ne connais pas son nom, que tu sois SHuichi ou Eiri, je souhaites que tu te réveilles le plus tôt possible. Mon dieu ne me faites plus de moi un meutrier.* ... seguchi,...je ....

tohma serrait contre lui son beau frère en pleurs. Tout recommençait comme il y a 6 ans : Tohma arrivait trop tard pour un évément tragique de la vie de Yuki, celui-ci pleurait et le producteur essayait de taire ces larmes en lui disant...

Tohma: Ce n'est pas de ta faute....
YUki :...* je sais mais c'est dur à l'accepter*....
Tohma: : ce n'est pas de ta faute....

mais en entendant cela, il se rendait plus coupable, il devait décidé de l'avenir de ce garçon qui pourrait être son amant. il souhaite de son coeur que son état allait s'améliorer maismalgré ses espérances, il était stable masi très faible. les pleurs de Yuki faisait mal au coeur de tohma, qu'il serrait encore plus contre lui Yuki.

à suivre!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Dim 18 Sep à 1:56

Qu'est-ce que je ne fais pas pour vous à cettte heure???

les pleurs de Yuki s'estompent lorsqu'il entendait un signa anormal venant derrière lui. le cardiomètre (enfin vous voyez ce que je veux dire... banane ) inquidait un rythme cardiaque de plus en plus élévé... le corps du patient suait à grosses gouttes mais cette grande fréquence ne le faisait pas sortir de son profond sommeil. son corps commençaità réagir puis il expirait des souffles de détresse. Yuki en les entendant, court au chevet de cette personne pour essayer de la rassurer pendant que Tohma sortait dela chambre pour appeller une infirmière. seul dans la pice, yuki tenait entre ses man, la main moitte du patient. Celui-ci se débattait et les souffles laissaient leurs places à de petits cris. passant de l'état statique à l'état mobile, sa tête tournait lègèrement autour de son axe. plus il se débattait, pluss son rythme cardiaque augmentait.

Yuki * A cette vitesse, il ne dira pas longtemps. mais que fais-tu Tohma?*

Tout à coup, les yeux du malade s'ouvrent d'un coup et des larmes jaillissent de ses pupilles blanches. commme s'il était un robot, il se levait le bras tendu en avant esssayant de quitter son lit mais Yuki l'en empêche et le forçait à rester au lit.

Patient: non....non.... SHuichi!!!!!!!!!!
Yuki : * Shu...i..chi.... mais alors .... ce n'est pas possible....*

ne s'occupant pas ce son environnement, Eiri continuait à se débattre pour se lever en criant sans cesse "Shuichi". le médecin principal accompagné de Tohma et de quelques infirmières arrivent en renfort pour maintenir le malade qui se débattait comme un diable, les yeux remplis de larmes. quant à Yuki, il s'était retiré au fond de la chambre l'aissant le personnel médical faire son travail. il s'adosse contre un mur avant de reprendre ses esprits sur la dure vérité que l'on avait présenté. il s'écroulait sur ses genoux, l'air tétanisé et Tohma essayait de comprendre ce qui le rendait si fragile et si malheureux alros que la bonne nouvelle qu'ils attendent était enfin tombé après 3 mois de supplice intense.

Tohma : QU'est-ce que tu as, Eiri?
Yuki: dis-moi que je rêve....
Tohma: non, c'est la réalité, Shuichi est enfin en vie...
YUki: mais que s'est-il passé? SHuichi.... dis-moi que c'est pas vrai!!!!!!!!!!!
Tohma: Eiri....
Yuki (les larmes aux yeux) je ne veux pas y croire... non... Pourquoi m'as-tu abandonné Shuichi?!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 28
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Dim 18 Sep à 2:21

hihiiiiiiiiiii bloblaugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Dim 18 Sep à 2:23

eh oui à la différence de l'autre on sait qui est dans ce lit mais une question subsidiaire: qu'est devenu Shuichi? 1058

réponse:ici (ou ailleurs)

quelques jours se sont écoulés depuis le réveil d'Eiri. tout le monde changeait de comporement envers lui depuis son ouverture des yeux sur le monde extérieur: Yuki ne venait plus le voir peut-être à cause de son espoir perdu de rerouver Shuichi dans l'hopital, Tohma comme à son habitude restait à coté de son beau frère et les medecins etinfirmières passsaient de moins en moins de temps avec son patient. elles ne venaient que pour prendre les mesureset le reste du temps, Eiri était seul dans la grande chambre immaculé de blanc.
le neurologue ne pouvait pas encore totalement se lever néammoins il pouvait se metttre assis sur le matelas moelleux de son lit. la plupartde son temps, Eiri était songueur et ne pensait qu'à une seule chose: à l'accident de Shuichi. ses souvenirs étaiet certes flouesmais claires. toute la scène défilait dans sa tête;
Ce jour là il pleuvait abondamment que personnene pouvait distinguer les vrais larmes du crops et l'eau de pluie qui ruissellaitn sur les visage des personnes sans protections. SHuichi était lui, couvert d'eau de pluie dont les gouttes glissaient sur son visage d'ange il le redait sans expression avant de partir dans la direction opposée. Eiir le suivait tendant son bras pour essayer de l'attraper mais le sol était très glissant et le scientifiqu se foula la cheville. malgré sa blessure il se levait pour chercher son corrrespondant masi c'est en arrivant dans une rue principale qu'il voit le désastre qu'il a accompli: une voiture a renversée SHuichi sous se yeux: le conducteur continuait sa route comme s'il ne 'était rien passé. la douleur devenait plus forte et Eiri devait se contenter de ramper pour aller vers son ami. mais il sentait une présence ou une loudeur dans son corps qui l'empêchait d'avancer. il ne pouvait que tendre son tendre sa main et avant de perdre connaissance face à traumatisme psycologique, sa dernière vision était de voir le visage de SHuichi en sang avec une expression de tristesse.
cette dernière image hantait l'esprit d'Eiri et ne pouvait pas s'empêcher de crier sa douleur dans tout le batiment hospitalier et de pleurer à chaudes larmes la mort de son correpsondant. il cachait les larmes de son visage.

Eiri: Pourquoi suis-je encore vivant? Mon dieu pourquoi m'avez-vous sauvé? Laissez-moi rejoindre Shuichi. jeveux mourrir!! Laissez-moi retrouver Shuichi!!

même s'il ne se trouvait directement auprès d'Eiri, yuki était pourtant dehors en train de regarder la fenêtre de la chambre. malgré les paroles et le langage employé par le français, Yuki fumant une de ces cigarettes, entendait et comprenait (peut-être) le sens des pleurs du corespondant. il retire le mégot de sa bouche et exprait une fumée grise. les pleurs et cris d'Eiri lui parvenaient à ses oreilles et ne pouvait pas de se rappeller de la dernière conversation où Shuichi était en pleurs avant de partir de l'appartement. ils avaient la même voix et Yuki pleurait aussi à travers les larmes du neurologue.
avant même s'il faisait de la peine à Shuichi, celui-ci revenait toujours vers lui avec un sourire et lui pardonnait mais cette fois, les choses étaient différentes: Shuichi, son amour, était bien mort. il écrasait sa cigarette avant de partir en voiture du lieu dans lequel son espoir s'est envolé.

à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
away
Addicted to YAOI
Addicted to YAOI


Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Dim 18 Sep à 18:49

pcrying MOOOOOOOOOOOOONSTREEEEEEEEEEEEEUUUUUUUUUUUUUUUUUUHHHHH!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Lun 19 Sep à 14:04

comme je vous l'ai dit dans un de mes messages j'ai persdu cette partie et je devais tout retaper mais le pire c'et que je me rappelle pas du tout ce que j'ia mis donc on va improviser et on verra.

Citation :
pcrying MOOOOOOOOOOOOONSTREEEEEEEEEEEEEUUUUUUUUUUUUUUUUUUHHHHH!!!!

comment ça monstre?! je suis pas un mosntre je suis un gentil petit ange chirub_poka


Pendant son hospitalisation prolongé pour permettre la rééducation de ses jambes, Eiri passait ses journées tout ses journées seul dans sa chambre se partageant entre le repos et 'l'effort pour retrouver la mobilité de ses jambes. depuis son réveil, il n'avait eu aucune visite sauf peut-être des infirmières qui venaient lui prendre sa tension et sa température deux à trois fois par jour. Son état de santé était stable et pouvait bientôt sortir du batiment hospitalier. pourtant quelques jours avant sa sortie de l'hospice, une jeune homme blond vient lui rendre une visite.

Eiri était à la fenêtre en train de regarder le paysage puis en retournant, il ne reconnaissait pas d'abord la eprsonne avec qui il avait à faire. pourtant la tête du visiteur n'étaiit pas inconnu pour autant étant donné qu'il s'agissait de Tohma Seguchi. il avait avec lui un grand dossier rempli de papiers de toute couleur. le français préssentait ce qu'il allait arriver amis préfèrait laisser la parole à son premier visiteur.

Tohma: je vois que vous êtes bien rétabli monsieur Shindo. enfin je devrais peut-être dire...
Eiri: yuki suffira.
Tohma: bien Monsieur Yuki, vous savez dans quel situation nous nous trouvons en ce moment et donc...
Eiri: Il est inutile de me la résumer je sais parfaitement ce qu'il passe. depuis un mois vous avez un malentendu qui a pris des proportions énormes ces derniers temps. Vous pensiez que c'était votre chanteur Shuichi Shindo qui se trouvait là allongé dans ce lit masi maintenant que vous connaissez toute la vérité, vous ne savez plus quoi faire avec les médias qui sont à la porte de cet hopital, voire à l'extérieur en train de surveiller mes faits et gestes. et puis il ne doivent pas lâcher aussi votre beau frère à son appartement.
Tohma: je vois que monsieur est au courant et donc ce que je vous propose dans l'immédiat est de ... quitter le pays ...
Eiri:(s'asoit sur son lit) Quitter le Japon?!
Tohma: exactemet, je jouerais sur les médias pour la relation que SHuichi entretenait avec Eiri et aussi pour votre "départ de votre groupe de musique". j'ai fait à l'avance votre dossier pour votre départ et il ne reste que votre signature à apposer. tout est au nom de Shindo étant donné que vous êtes "officiellement" mort.
Eiri: quand est-ce que je dois partir?
Tohma: selon le personnel médical, dans 3 jours tu devrais sortir. alros j'espère récuperer ce dossier d'ici là. je vous le poser ici et vous souhaiter un bon rétablissement.

Tohma déposait le dossier sur la table de chevet d'Eiri pendant que celui-ci ne revenait pas de la grande requête qui lui avait demandé. ses yeux étaient dans le vague et ne faisait plus attention à ce qu'il l'entourait. il n'entendait plsu rien enfin il était dans son for intérieur en train de se remettre en question.

Eiri :* Rentrer en France... c'est ce que je davias faire après mon stage ici... mais qui m'attend encore là-bas? mes parents? non ils penseront que je leur mens... et je ne veux pas laisser un grand déespoir pour la famille de Shuichi... qu'est-ce que je dois faire? ... je ... *

Eiri pleurait et le visage en sang de Shuichi lui remaontait à la tête. il se recroquivillait sur lui-même et ne pensait qu'à une seule chose.

Eiri: * c'est de ma faute.... Tout est de ma faute... Pardonne-moi SHuichi.... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
away
Addicted to YAOI
Addicted to YAOI


Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Lun 19 Sep à 14:16

Noooooooooooooooooooooooooooooon Pourquoi Shuichi-kun est mooooooooooooooooort???????????? pcrying pcrying pcrying pcrying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Mar 20 Sep à 14:13

bah euh............. 3075

enfin 'jai un gros problème j'ia écrit une aprtie de ma fic chez moi et je l'ai pas encore terminée et aujourd'hui dans ma salle d'info j'ai le temps de la terminé mais PB j'ia pas le début sur moi là!!!.... (ceci est valable tous les jours XD) dsl je suis encore rentrée chez moi alors patientiez un peu pour le début.

bon voilà ce qu'il va advenir de cette fic.... je publies ce que je devais écrire maintenant et ce soir vous aurez le début (quoique si je résume en quelques lignes c'est la description des sentiments d'Eiri à l'approche de sa sortie qui est aujourd'hui et quelqu'un (enfin) vient lui rendre visite et devinez qui c'est!!! bloblaugh ) voilà c'est recorrigée pcheerleader !!!

myra a écrit:
Noooooooooooooooooooooooooooooon Pourquoi Shuichi-kun est mooooooooooooooooort???????????? pcrying pcrying pcrying pcrying

XD XD

le jour de sortie d'hopital avait sonné pour Eiri. parès quatres mois d'hospitalisation dont trois dans le coma, il se sentait au mieux de sa forme et songeait à son départ dans la vie. il rangeait ses affaires et n'attendaiot plus que l'infirmière ne vienne dans sa chambre pour lui donner son autorisation de sortie. Trop impatient de sortir, il faisait les cent pas dans sa chambre.

Eiri: * j'ai hâte de sortir de cet endroit. j'ai envie de respirer l'air dehors. mais ... que va-t-il m'arriver ensuite? j'ai demandé à Seguchi d'attendre encore un peu suffisamment pour que je puisse me recueillir sur la tombede Shuichi et dire la vérité à Yuki. (il se colle à la fênêtre de sa chambre) je ne peux pas croire que tu sois mort Shuichi... avant même que je.... *

quelqu'un toqua à la porte. Eiri tourne un peu la tête pour dire "entrez". le visiteur ouvra la porte et s'avance dans la chambre. lorsque la porte se fermait, Eri jeta un coup rapide d 'oeil sur son visteur mais se retourna brusquement lorsqu'il comprit qu'il s'agissait du romancier Eiri Yuki.

Eiri: * Mince qu'est-ce qu'il vient dire là? ohnon, je peux pas oublier que c'est de ma faute. Il va me tuer?! *

Eiri avait peur de se réaction. Il avait tout pensé; à ses parents, aux parents de son correspondants, aux amis et collèges de travail de Shuichi mais il ne savait pas comment allait réagir son amant lorsqu'il avait appris la vérité sur lui et ce qui allait lui arrivait. quant à Yuki, son regard défigurait totalement le pauvre Eiri et Inspectait le corps de celui-ci comme s'il était nu: Eiri s'était appuyé sur le rebord de la fenêtre et ses bras tremblaient. il ne savsient pas pourquoi mais il devinait peut-être la raison. l'idée de le rassurer lui traversait la tête, malgré ce qu'il sait, il ne pouvait pas encore imaginé que ce n'était pas SHuichi qui se trouvait devant lui avec son altitude et ses vêtments.
Eiri portait effectivement des vêtements qui lui rappellait son amant : une chemise de couleurs pastels qui s'harmonisaient parfaitement avec la couleur de ses cheveux et que les rayons du soleil les rendaient encore plus beaux. il était aussi assorti à un pantalon aux couleurs sombres. de plus la position involontaired'Eiri l'insistait encore plus à venir vers lui pour le calmer de son inquiètude.
yuki avançait vars lui pas à pas vers lui. à chaque bruit de pas, le coeur d'Eiri battait de plus en plus fort. à un mètre de lui, eiri s'agrippait de plus en plus au rebord de la fenêtre. et fermait les yeux de peur d'affronter le visage colèrique de YUki. et cherhait du courgae dans son for intérieur

Eiri: * NOn... Non... ne t'approche pas... Eiri... *

à trentre centimètres de lui, yuki arrêta sa marche. sa main droite qui était dans une des poches de sa veste, venait se poser sur l'une des épaules tremblantes d'Eiri. ce geste surprit totalement le français et suffissiat à le calmer. Eiri ouvrit les yeux et tourne tout doucement sa tête pour affronter le regard du blond.

Yuki: hé c'est de l'heure de partir. tes affaires sont-elles prêtes.
Eiri: (hochait la tête) hum...
Yuki: Bien...

le romancier trouvait le sac fermé d'Eiri le prit avec lui et faisait signe à l'ancien occupant de la chambre de venir le rejoindre. Eiri ne comprenait aps du tout ce comportement. il faisiat un pas en avant puis il accèlera le pas, tout en restant derrière Yuki.

pendant tout le trajet dans le batiment, Yuki n'adressait plus aucune parole à Eiri. le français trouvait qu'il marchait un peu trop vite pour lui et s'épuisa très rapidement.

Eiri: mais... attends-moi. je peux pas encore marcher vite.


le français était trop concentré sur le rythme des pas de Yuki qu'il ne s'aperçoit nullement qu'il était à l'extérieur des batiments puis Yuki s'arrête brusquement qu'Eiri lui rentre dedans. le français tombait et un peu en colère, va affronter le regard de Yuki pour savoir ce qu'il pensait en ce moement.

Eiri: Eiri, ça veut dire quoi, ça?
Yuki: de quoi tu parles? tu penses peut-être que tu vas rentrer chez toi à pied?!
Eiri: c'est pas la peine de me parler sur ce ton. tu pourrais être un peu plus aimable.
Yuki : dépêche-toi, gamin!
Eiri: ah on est à la voiture?

le français ne savait plsu quoi penser de yuki et trop énervé de penser, il monta rapidement dans la voiture et boudait pendant le reste du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Ven 23 Sep à 17:10

le couple arrivait enfin à l'appartement. Eiri était toujours derrière Yuki. quelques soit les déplacements, il restait en arrière comme pour s'effacer. en entrant dans l'appartement, Eiir se sentait encore plus mal à l'aise. tout se qui trouvait dans la pièce lui rappellait Shuichi.

Eiri: * je me demande à quoi pense yuki... est-ce qu'il est faché ou bien?... *

Yuki faisait un peu mine de l'ignorer mais comment pouvait-il le faire alros que sa ressemble avec Shuichi devenait de plus en plus grande? au bout d'une semaine de cohabitation, il avait réussi à savoir qui était qui mais après trois mois de coma et son air de culpabilité et de souffrance, il était idfficile pour lui de l'ignorer ou tout simplement lui parler. il avait peur de recevoir des larmes ou des mots tristes de sa part. il déposait les affaires d'Eiri dans le salon et l'invite à se détendre dans sa chambre.
Eiri, très surpris de sa proposition, le suivait pour s'rrêter dans la pièce qui lui a servi de chambre. toutes ses affaires étaient là : vu le bazar qu'il y avait, il devinait que personne n'avait touché à un de ses objets. Yuki allait quant à lui dans sa chambre. il était là debout devant son grand lit vide.

Yuki : * Pourquoi? pourquoi fallait-il que cela se passe comme ça? tu veux que je redeviens comme avant Shuichi, c'est cela que tu veux? *
Eiri : c'était soit toi soit Shuichi ....

Eiri était dans l'encadrement de la porte. Yuki se retourne et le voyqit bras croisées s'adossant à la porte. il avançait dans la pièce à petits pas hésitants mais qui devenait de plus en plus décidés.

Eiri: Eiri tu te souviens de ce jour?
Yuki: de quel jour?
Eiri; ce ujour où tu étais seul seul dans ton bureau te sentant très mal. Moi je me rapelle très bien puisque c'était le dernier jour de Shuichi...

yuki ne quitta pas un instant du regard Eiri qui regardait le lit. tout en parlant, Yuki regardait un instant pour Yuki pour savoir s'il l'avait suivi dans son discours. Eiri s'aseyait sur le lit devant yuki qui le regardait en contre plongée. eiri posa son regard sur la tête du lit et caressait la texture du drap bleu.

Eiri: je t'avais améné dans cette pièce pour que tu puisses te reposer. mais tu étais en proie d'une grande fièvre et d'un malaise psycologique qui t'empêchait de te réveiller. ma trousse de secours se trouvait hors de cet immeuble: il a fallu que je te réveille pour te faire boire au moins de l'eau. mais pour baisser la fièvre j'étais obligé de ... ( Eiri serrait les draps et détourne son regard de Yuki)
Yuki : * alors c'était donc ça?! * espèce de ...
Eiri: je t'ai pas violé!! un rapport ne permet pas la guérison et encore moins la baisse de la fièvre!! je t'ai simplement aidé à t'en sortir mais SHuichi n'avait pas compris.
Yuki : * je me rappelle de ce qu'avait dit l'infirmière alors c'est toi qui m'as sauvé?*... et que s'est-il passé?
Eiri: allons parler dehors... même s'il pleut!!

Eiri et Yuki se chaussaient et descendaient de l'immeuble. Yuki allait appeller l'ascenseur mais eiri posait sa main sur mon poignet et lui demandait du regard de la suivre. cette fois-ci c'est Eiri qui ouvrait les marches, Yuki se contentant de le suivre. le français empruntait les escaliers. chaque bruit de pas résonnaient dans la cage et les souvenirs remontent à la surface. mais ce n'atait pas des pas réguliers mais une course folle. en fait Eiri, amenait à faire le chemin qu'il avait fait. la pluie commençait à tomber en torrent à la sortie du batiment.

eiri : * comme ce jour....*

Eiri ne disait rien et se contentait de prendre le même chemin qui a conduit Shuichi à la mort. la pluie retombait de plus belle; Yuki ne comprenait pas il accèlere son pas. mais Eiri en faisait de même. mais dans une ruelle étroite de la ville. yuki réussit enfin à le rattarper et le plaqua contre un mur. Eiir détournait sa tête du regard de Yuki et écoute avec ignorance les propos de l'écrivain.

Yuki: ça va encore durer lontemps ce petit jeu? pourquoi tu ne dis rien sur la mort de Shuichi?
Eiri: ici c'est le dernier lieu où je l'ai vu vivant.
Yuki: Quoi?
Eiri: on s'est disputés bien que je lui expliquais la situation et là il m'a sorti quelque chose qui m'a fait réfkéchir. ce que nous avons fait c'est revivre la scène. mais elle n'est pas encore terminé. (il marche en direction du trottoir ) shuichi avait propulsé contre le mur et j'ai mis un temsp à comprendre qu'il s'enfuyait encore... et là il a courru dans cette direction comme ça.
yuki: he!! attends_moi!!

mais Eiir ne faisait pas attention et traversa sans regarder la chaussée. Yuki pensait à un acte sucidaire de sa part et allait le rattrapper mais il glissait sur le sol mouillé. recevant un léger traumatisme, il tendait son bras en avant en criant SHUICHI!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Eiri en tendant ce cri et le bruit, se retourna et voyait Yuki allongé sur le lit appellait dans son délire SHuichi. Eiri enteanit à sa droite le klaxon d'une voiture qui s'approchait à une vitesse grand V.

Eiri * tout se passe comme ce jour... fautèil que je te rejoigne Shuichi?*

mais la voiture s'arrêta net devant lui. Eiri était éclaboussé par l'eau que les roues envoyaient. le conducteur sortit de la voiture. un homme au costumes stricts en sort et gueulait sur Eiri pour s'être mis en plein mileiu de la chaussée. il le sernommait tellement bruyamment qu'un autre passager de la voiture. C'était un jeune homme blond aux cheveux mi-longs un peu plus courts que ceux de Nakano mais quand même longs pour un homme. il portait des lunettes noires et ait un style vestimentaire très classe qui lui sied très bien par comme le permier homme qui en ait sorti. à sa sortie, le conducteur tirait une tête d'ahuri similaire à Sakano lors qu'une crise et va au plus vite vers le blond.

Conducteur: ah la la nous ne devirez pas sortir de la voiture monsieur!!! vous allez être trempés attendez je vais chercher le parapluie.
le blond: c'est inutile puisque nous allons repartir...
conducteur: mais monsieur... argh!!!!!!!!!!!!!! vous êtes tout trempés et nous n'avons pas de vêtement s de rechange!!! que va dire monsieur le président s'il vous voit dans cet état.
Homme: on lui dira que l'on s'est arréts pour discuter avec monsieur Shindo je suis sûr qu'il approuvera cet argument. vous pouvez nous le confirmer (il sourit à Eiri)
Eiri: hum...(enfin il dit oui)
Homme: vous voyez tout s'arranger mais dépéchons-nous! je n'ai pas envie de subir encore la colère du directeur!

Eiri était comme absordé par cet homme aux cheveux blonds. il prenait un peu tout pour le plaisir et semblait être très joyeux malgré la place qu'il a dans la sociètét. lorsqu'il entendait la voiture démarrer, il se poussait du chemin et elle part sans demander son reste. pendant son passage devant Eiri, le blond lui faisait un petit signe de la main pour lui dire au revoir.

le français n'était pas trop intrigué par cela et va vers Yuki pour l'aider à se lever. mais yuki avait mal à la cheville et Eiri se sentait obligé de le porter ou du moins à lui apporter de l'aide. sur le chemin du retour, le couple commençait à dialoguer.

Yuki: c'est ainsi que tout s'est passé?
Eiri: oui... mais ... le conducteur de la voiture n'a pas pu s'arrêter à temps et moi, j'échappe de jutesse à la mort....
yuki: c'est triste de voir ça ... et je sui désolé...
Eiri: hein?
Yuki: je sais ce que tu ressens mais dis-toi que rien n'est de ta faute. mets-toi bien ça dans la tête...
eiri: * je rêves ou tu viens de ... * hum!!

à suivre!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Ven 23 Sep à 23:08

je m'attarde un peu mais c'est juste qu'il avait une idée qui a germé dans ma tête... alors je vais vous la faire partager (juste pour traîner en longueur)

Eiri et Yuki étaient enfin rentrés à l'appartement. le français à s'asseoir sur le canapé du salon. très fatigué à cause du poids de Yuki, il s'asseyait à coté de lui et respirait très rapidement pour reprendre son souffle.son corps suait à grosses gouttes : il n'avait pas fait de sport depuis trop longtemps et cela le fatiguait plus vite qu'il le croyait. yuki, lui, ne s'était pas trop fatigué etoccultait lui-même sa cheville pour voir la gravité de sa foulure. à peine qu'il touchait la peau, il faisait la grimace.

Yuki: * ça doit être grave... c'est vraiment pas mon jour...*

Eiri reprenant petit à petit son souffle. et descendait de son siège pour examiner cette vilaine blessure. étrangement les mouvements de mains d'eiri ne faisait pas grimacer le romancier. en fait, Eiri massait l'articulation en douceur pour essayer de trouver le point sensible sans pour autant affecter le malade.

Eiri: si cela te fait mal, tu me le dis et j'arrêterais...
Yuki: où as-tu appris à faire ça? en france?
Eiri: bien que je fasse des études en neurologies je dois aussi connaître l'anatomie du corps humain. j'ia aussi appris à faireles premiers soins d'urgence et le nécessaire médical pour faire des écomonies. un médécin coute cher en France et comme je suis étudiant, il m'est difficlement de payer de bon soin alors j'utilise des rèmedes anciens.... je dois t'ennuyer avec mes histoires alors que...

inconscieemnt, il trouvait le point le plus sensible, sans se rendre compte appuyait sur cette partie et insconsciemment, Yuki lui donnait un coup de pied au visage. ne sentant à peine le coup venir il avait juste le temps de se relever un peu et de le se prendre au niveau du ventre mais yuki était bsi fort comparé à lui qu'il se retrouvait à l'autre bout de la pièce. Eiri se faisait mal à la tête et comme il n'avait pas assez de frces pour se tenir debout voir assis après un grand effort, celui souffrait allongé sur le parquet du coup que yuki lui avait infligé. il respirait de plus en plus irrégulièrement et son visage portaient les traits de la souffrance. il essayait de le cacher mais yuki était à se cotés à genoux. Eiri ne voulait pas regarder le visage de yuki pourtan celui-ci insistait pour voir son visage qui était en pleurs.
en effet, Eiri était en train de pleureret se jette dans les bras de yuki pour essayer de chercher du réconfort. nullement surpris enfin un petit peu, yuki ne faisait rien alors Eiri pleurait toutes les larmes de son corps s'accrochant à la chemise bien mouillée de Yuki. l'écrivain se sentait soudain mal à l'aise dans cette situation : la petite voix en détresse d'Eiri rappelle sans conteste celle de Shuichi lorsqu'il était triste. et malgré ce qu'il savait, il ne pouvait pas se résigner à le laisser comme ça etle prit dans ses bras. Eir ne sentait pas ses bras s'enroulait autour de lui et continuer à verser des larmes.

Eiri: * je comprends parfaitement que son amant m'en veut.. qu'il me refuse pourtant j'ai envie que l'on me comprenne.j'ai envie qu'on me le pardonne mais je sais que cela n'apportera rien à Shuichi puisque j'ai été incapable de l'aider... j'ai tué Shuichi... et je comprend parfaitement qu'il m'en veut... mais ....

yuki lui caresser la tête et finalment Eiri se calmait. il comprenait ses gestes et le remerciait. il rendait compte alors qu'il était au plus prés du corps de l'homme qui autrefois détestait. la main de yuki se promenait sur le visage d'Eiri et l'amenait près de lui. le français avait encore des larmes aux yeux lorsquele romancier le regardait.avec son doigt il les enlèvait de son visage.

yuki : * je ne peux pas le supporter... non je ne peux pas le spporter... * excuse-moi...
Eiri: t'excuser? mais pourquoi?....
Yuki: pour ça...

les lèvres de yuki se rapprochaient dangereux de celles d'Eiri. très surpris, le français le voyait pas venir et finlement yuki embrassait Eiri. le neurologue se laissait faire et en fermant les yeux la dernière larme de son corps coulait sur son visage. avant de succomber à l'étrange sensation que yuki réveillait en lui.

à suivre!!
prochain partie : Yuki sait tout sur le meurtre de Shuichi... si la journée était éprouvante pour lui qu'en sera-t-il pour le lendemain quand il était en pleine possesion de se moyens? que va devenir Eiir? retournera-t-il en france? qui était ce mystérieux et beau jeune homme blond à la bonne humeur? vous le saurez dans les prochains épisodes de ma fic!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 28
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Ven 23 Sep à 23:27

chirolp_lovely chirolp_lovely chirolp_lovely chirolp_lovely chirolp_lovely
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Sam 24 Sep à 22:50

merci he@!!! chirolp_wink
ce sopir je suis pas inspirée vu que je regarde charmed et tru calling
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 28
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Sam 24 Sep à 22:51

c'est pas grave, regarde bien la tv chirolp_wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Mar 27 Sep à 1:11

Yuki se réveille de sa nuit tourmentée dans son lit. les heures nocturnes lui reviennent dans sa tête : avec Eiri, ils étaient sortis dehors sous la pluie, le français lui avait racoté comment son amant était mort et comprend parfaitement les sentiments de celui-ci puisqu'il ajoué inconciemment son rôle. un sentiment de culpabilité le rongeait dans son coeur et une certeine ipuissance qui se manifestait au niveau de sa cheville. Eiri lui avait fait un bandage spécial pour qu'il puisse marcher malgré sa blessure. Yuki regardait le plafond de sa chambre eet fermait les yeux.

il n'entendait rien : le silence était maître de son appartement. face à ce lourd silence, il se lèva précipétemment. mais en marchant il se faisaitun peu mal mais cette douleur est sans gravité comparé à celle qui submergeait son coeur. sa cpurse s'arr^ta au salon, dernier lieu où il se souvient d'être en compagnie d'Eiri. Malheuresement pour lui, personne ne se trouvait là et le silence se faisait ressentir dans tout la pièce. Yuki respirait comme s'il avait peur.

YUki : * depuis quand n'ai-je pas ressenti cela ? ce mal qui me ronge dans mon coeur? j'aienvie de pleurer mais je ne peux pas... qu'est-ce qu'il m'arrive? *
Eiri : ah t'es révéillé, Eiri?

le jeune français malgré sa mauvaise nuit, s'était réveilléde bonne heure. Yuki se retourne et ne pouvait pas de ce qu'il voyait. Comme lui, Eiri souffre d'une fatigue visuelle quand il travaillait sur ordinateur ou documents papier. Yuki ne le voyait pas encore tout à fait comme le correspodant de SHuichi: mais plutôt un sosie et qui lui ressemblait drôlement qu'il avait cru un moment que c'était Shuichi qui s'amusait avec ses lunettes. Eiri ne comprenaitpas vraiment ce qu'il passait dans la tête de Yuki et se grattait la tête comme s'il cherchait la solution à un problème.

Eiri: mais qu'est-ce que tu as, Eiri? on dirait que tu as vu un fantôme.
Yuki : c'est que.... * ça fait trop drôle de te voir comme ça....*
Eiri : Tu sais plus parler ou quoi?
Yuki : ....

le regard qui fixait YUki à travers ses lunettes l'intimidait: en effet, il se rend compte petit à petit qu'Eiri lui ressemblait beaucoup au nieau caractère et là il se mettait beaucoup à la place de Shuichi quand ils se regardaient dans les yeux de l'autre. Il prit consciemment alorsce que povait ressentir Shindo dans ces moments là.
Eiri, voyant qu'il ne pouvait obtenir une conversation avec lui, s'assoit dans le salon et regarda le paysage que lui offrait le balcon. Yuki alla dans la cuisine pour aller déjeuner. à sagrande surprise, il découvrit une table dressée avec desplats nouvellement préparés déposées sur la table. Yuki n'en revenait pas et se retourna pour savoir si c'était Eiri qui avait cuisiné.

Eiri: ça s'appelle un petit dejeuner. il faut manger le matin si on veut être en forme pour la journée.
YUki : c'est de la cuisine française?
Eiri: bien sûr!
Yuki : alors ça doit être pire que la cuisine de Shuichi...
Eiri: qu'est-ce qu t'insisnues? que je sais pas cuisiner?
Yuki : je n'ai rien dit... 57 (disait-il en buvant son café)
Eiri: oh si tu viens de m'insulter là!!
Yuki : depuis quand je t'insultes, punpun?
Eiri: nègre à la noix!! tu oses critiquer la meilleure cuisine du monde!!
Yuki : de la bonne cuisine préparé par un demi-mort est toujours de la mauvaise cuisine. et tu arrêtes de m'insulter toi aussi!!
Eiri: c'est toi qui viens de comencer avec punpun!!
YUki : et alors c'est bien ton nom, punpun?!
Eiri: je vasi te tuer...
Yuki : les français 'nont donc aucun scrupule à frapper un blessé.
Eiri: je te rappelle que si je n'étais pas là, tu serais àl'hopital!!
Yuki: et qui c'est qui m'a emmené dans une étroite ruelle toute humide et qui a failli se suicider?
Eiri: Tu vas pas recommencer avec cette histoire ?
Yuki : et pourquoi pas? c'est quand même toi le ...

Yuki se tut à ces mots : en effet Eiri avait retiré ces lunettes et avait les larmes aux yeux. il occultait sa bouche pour que ses petits cris de douleurs ne s'entendent pas. mais yuki savait à quoi s'en tenir : il comprenait ce lourd sentiment qu'est la culpabilité mais aussi la conscience de son impuissance faceaux évéments. Eiri traversaitsa période la plus noire comme celle de Yuki qui avait suivi la mort de Kitazawa. Eiri avait la tête encore baissée et la détourna pour que le romancier ne voit pas cet état.
ils étaient face à face : yuki essayant de le réconforter et l'aider à sortirde sa peine car ses gestes, se paroles, tout en Eiri lui rappellait le chanteur des Bad Luck alors Eiri cherchait à fuir Yuki ou bien le forcer à le détester. le silence provoqué par ces deux personne se tut lorsque tatsuha arrivait bruyamment dans l'appartement. celui-ci précipita danas les bras d'Eiri qui était si surpris qu'il tombait à la renverse.
tatsuha profitait de la situation qu'il avait crée : il jouait les garçons très émus de retrouver un de ses vieux amis et en profitait pour respirer et toucher de façon sensuelles Eiri.
Le français encore sonné par l'embrassade de tatsuha ne se rendait pas compte de ce que le petit japonais lui faisait. en effet, tatsuha ne savait pas encore à qui il avait affaire : seul Tohma Seguchi le patron de Shuichi et son amant savaient la dure réalité. ignorant de tout cela, tatsuha enlaçait bien tendrement Eiri jusqu'à ce que Yuki lui frappe à la tête avec son pied blessé et le dégageait avec le même pied.
Tatsuha se retrouvait près du salon alors qqu'Eiri venait de se remettre de ses émotions et refermait rapidement sa chemise que Tasuha avit ouvert entre temps

Eiri : * encore pire que ce blondinet de japonais. *
Yuki : vraiment pas croyable que t'as pas réagi plus tôt !!
Eiri: mais qu'est-ce que tu aurais voulu que je fasses? et puis d'abord...
yuki : la ferme!! viens avec moi toi.
Eiri : quoi?? mais non!!! je veux pas !! Purée mais lâche-moi!! tu me fais mal!!

Yuki serrait fortement le bras d'Eiri qui le suppliait carrément de le lâcher ou du moins à le serrer moins fort. les deux yuki laissaient ainsi en plan Tatsuha dans l'appartement, toujours non remis du coup de son frère. le chemin du couple se termina dans le sous sol de l'immeuble près de la mercédes noire du jeuen écrivain. là, yuki forçait Eiri à monter dans sa voiture. Pouratant Eiri ne l'entendait de ce point de vue et s'apprêta à sortir du véhicule si ce n'était que Yuki l'empêchait de descendre avec son corps.

Yuki : Tu n'iras pas plus loin sans mon autorisation.
Eiri : mais ça veut dire quoi? d'abrod tu m'insultes ensuite je me fais agresser par ton frère, puis tu me sauves et là tu m'emmène dans ta voiture!!! tu veux en venir où là!!!
yuki : tu la fermes!!
Eiri : et pourquoi je la fermerais?! espèce de ...
Yuki : tu veux voir SHuichi?
Eiri : quoi? ... Shuichi...
yuki : Hier, Seguchi m'a dit que tu allais rentrer en France ce soir. ça ne te dit vraiment pas d'aller voir SHuichi avant ton départ définitof.
Eiri : quand tu dis "voir Shuichi" est-ce que ça veut dire...


Eiri se taisait et ne disait plus un mot. Yuki comprenait alors que même si ces blessures corporels sont guéris son coeur est toujours meutri. ensemble, ils partaient en direction du cimetierre où reposait tranquillement le corps de Shuichi enterré dans le sol sous le nom d'Eiri Yuki.

à suivre!!

prochiane partie : c'est le dernier jour au japon d'Eiri. Va-t-il défintivement quitté le Japon? que va devenir Yuki après cette sépartion? Tatsuha ainsi que les autres connaîtront-ils la vérité?


Dernière édition par le Mar 27 Sep à 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
He@venly
Dieu / Déesse Yaoiste
Dieu / Déesse Yaoiste


Nombre de messages : 4613
Age : 28
Date d'inscription : 01/03/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Mar 27 Sep à 13:46

chouette! bloblaugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.misstatayoyo.skyblog.com/
away
Addicted to YAOI
Addicted to YAOI


Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Mer 28 Sep à 21:28

Triiisteuh pcrying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nantuko
Aspirant(e) Yaoiste
Aspirant(e) Yaoiste


Nombre de messages : 217
Localisation : toute seule perdue quelque part
Date d'inscription : 01/06/2005

MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Jeu 29 Sep à 19:30

t'as raison myra pcry pleur6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-forum-manga.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!   Aujourd'hui à 7:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Yuki, my Friend! Yuki, my Lover!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YAOI*MANIAC :: Fanfictions (yaoi ou non) :: Les oeuvres créées en direct live sur le Forum-
Sauter vers: