YAOI*MANIAC

Forum des sites nanoda.biz et yaoimaniac.com, dédiés à Gravitation et au YAOI en général.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fête de la musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Fête de la musique   Mar 21 Juin à 8:17

bon comme à mon habitude, j'écris uen fic spécial à chauqe événement festif, c'est-à dire noel, nouvel (occidental et chinois), saint valentin, et j'en apsser. l'évément d'acrualité est la fête de la musique et j'ai déjà écrit deux ou trois fics que ce sujet (rapport d'un concert concert surprise...) mais cette anée, j'innove par une fic de Gravitation qui est ma toute première dans le genre yaoi (et encore j'ai pas réussi à faire ce que je voulais par manque de temps) bon l'histoire commence comme d'habitude shuichi est en crise et les choses ne sepassent pas très bien avec yuki) bon je tiens à m'excuser auprès des fans de Shuichis et de Yuki pour les comportement quelues peu déplacés de leur part. bon je vous laisse lire la première partie.

Au studio 2 de la NG Corporation, Shuichi commençait l’enregistrement du nouvel album des Bad Luck. Mais en plein mileiu de la chanson, il s’arête de chanter. Fujisaki Suguru arrête la bande musicale et Nakano posait sa guitare. Leur producteur Sakano entre dans la cabine d’enregistrement pour demander la raison de l’arrêt soudain de l’enregistrement.

Shuichi : Désolé mais je ne suis pas motivé. On fait une pause.
Nakano : Shuichi, tau as eu un problème avec Yûki ?
Shuichi : (hochant la tête) non, non, je ne sais pas ce que j’ai mais j’ai pas envie aujourd’hui.
Su guru : on s’en tient là ?
Sakano : Fujisaki !
Suguru : cela ne sert à rien à répéter dans ces conditions et encore moins d’enregistrer la chanson. Il vaut mieux s’est tenir là du moins pour aujourd’hui.
Leur manager K entre violemment dans le studio et tenait avec son magnum en joue ses collègues de travail. Tout le monde était si surpris qu’ils levaient leurs mains comme s’il s’agissait d’un enlèvement. Nakano remarquait que K avait sur lui le dernier magazine sorti relatant les dernières ventes d’albums musicaux. Sakano y jette un coup d’œil et piquait sa crise habituelle en voyant les ventes du dernier Cd des Bad Luck. Les trois membres regardaient à leur tour et Shuichi allait se terrer dans un coin sombre de la pièce.

Nakano : Nos ventes sont vraiment lamentables.
Suguru : même si on reste encore dans le top cette semaine, il se pourrait que la semaine prochaine nous perdrons notre popularité.
Nakano : regarde qui produit le groupe placé second cette semaine.
K : C’est certainement le nouveau groupe phare de la NG « Weiss » et ses ventes égalisent presque celles des Fujisawa Grasper ! Plus 1,5 millions d’albums en moins d’une semaine.
Su guru + Nakano : Plus 1,5 millions d’albums en moins d’une semaine. !?
Sakano : le président doit vraiment s’investir beaucoup dans « Weiss » au point de nus laisser !
K : Ok, everybody !! Vous allez vous remettre au travail et faire exploser les ventes avec votre nouvel album. Allez, tout le monde au travail ou je fais feu.

K vise la tête de Shuichi avec le canon de son magnum mais le chanteur reste impassible face à cela alors que d’habitude, il s’agite dans tous les sens pour empêcher K de tirer sur lui. Il se lève et d’un coup il part sans dire un mot vers la sortie. Nakano le suit en disant que l’enregistrement continuera demain. Fujisaki soupire et décide de partir lui aussi. Seul Sakano et le manager reste dans le studio. Le producteur repique sa crise de désespoir en se disant que la fin des Bad Fujisawa va arriver alors que k réfléchit à une nouvelle stratégie pour remonter le moral de Fujisawa et garder la cohésion du groupe.
Dans le couloir, Ryuichi Sakuma rencontre Shuichi très déprimé de la nouvelle de ces ventes. Le chanteur des Nittle Grasper lui disait bonjour avec Kumagoro mais Shuichi passe devant lui comme s’il n’était pas là. Ryuichi pensait devant le silence de Shindo qu’il le détestait. Il se met à pleurer quand Fujisawa arrivait à rattraper Shuichi

Ryuichi : Pourquoi ?? Shuichi, tu me détestes ? Ouin !!
Hiro : Sakuma !
Ryuichi : je n’aime pas le Shuichi qui m’ignore ! T’es méchant !!

Ryuichi part en courant en pleurs. Shuichi faisait face à son ami et lui proposait de l’accompagner pour essayer d’exprimer sa déprime. Tout en marchant, Hiro lui posait quelques questions.

Hiro : hé, t’es sûr que ça va, Shuichi?
Shuichi : … nos ventes sont lamentables pas vrai ? …
Hiro : pas c’est pas grave au fait tu t’es disputé avec yuki, n’est-ce pas ?
Shuichi : Comment les ais-tu ?
Hiro : Baka : quand tu déprimes c’est toujours à cause de Yûki. Qu’est-ce que ‘il t’as fait cette fois pour que tu sois comme ça?
Shuichi : Il est très froid et puis…

Shuichi détourne son regard de Nakano et aperçoit de l’autre coté de la rue un visage familier. Le garçon reconnaît aussitôt Yûki qui souriait et son regard se portait vers une personne proche de lui. Nakano regardait aussi dans la direction de Shindo mais il ne voyait rien à cause de la foule immense de l’autre côté de la rue. Instinctivement, Shuichi court vers son amant mais Hiro, pensant que son ami l’empêchait en pensant qu’il allait se suicider vu le nombre important de voitures. Le garçon criait "Yûki" "Yûki" pour le faire savoir qu’il était là mais il semblerait que personne ne comprenait un traître mot de ce qu’il disait.
Pendant ce temps, Toma Seguchi, le président de la N G corporation, lisait le dernier article sur les ventes de sa société. Comme il l’avait prédit son nouveau groupe »Weiss » explose les ventes ainsi que les Nittle Grasper mais ceux des Bad Luck est en chute constante. Il jette à la poubelle ce magazine et Ryuichi entre dans le bureau de toma. Le chanteur lui saute au cou en lui disant que Shuichi a été vilain avec lui et que Kumagoro avait assisté à toute la scène. Toma compatit avec la peine de Ryuichi en lui murmurant à l’oreille qu’il se réjouit d’avance de la nouvelle tournure des événements.
De retour chez Yûki, Shuichi était trempé jusqu’au os car la pluie est tombé trop soudainement. Le garçon remarque qu’il y a deux paires de chaussures sur le palier. Il reconnaît du premier coup d’œil les chaussures de Yûki ; « mais à qui pouvait appartenir cette deuxième paire. Et si c’était… ? » pensait-il. Il se souvient de la scène qu’il avait assisté cet après midi « un yuki souriant ». Il se précipite dans le salon en espérant que celui-ci pourra lui fournir quelques explications ; effectivement, il retrouve son amant avec des cheveux humides, une serviette au dessus de sa tête, la chemise entre ouverte et buvant sa bière. Le romancier n’avait pas tout de suite remarqué son colocataire c’est en voyant sa tête attristée qu’il s’en rend compte.

Yûki : c’est quoi cette tête ?
Shuichi : j’ai à te parler.
Yûki : vas-y, je t’écoute, Shuichi.
Shuichi : euh...je...at...at...Atchoum…
Yûki : viens ici ! Tu ne te rends pas compte que tu vas devenir malade si tu restes ici. Viens, je vais au moins te sécher tes cheveux.

Shuichi écoute Yûki et s’assoit à coté de lui. Prenant sa serviette, Eiri essuie avec douceur les cheveux du chanteur. Pendant que cet homme de 23 ans lui séchait les cheveux, Shuichi déprimait.

Yûki : qu’est-ce que tu as ?
Shuichi : je …je...non rien…
Yûki : si tu as quelque chose à dire, dis-le !
Shuichi…ouin…ouin…

Yûki était surpris par les pleurs soudains de Shuichi. Toutes ses larmes de son corps se versaient sur son joli petit visage et il n’arrivait à dire un seul mot. Eiri soupire, interpelle son amnt. Le chanteur se calme, relevant la tête et Yûki l’embrasse.

Shuichi : Yûki … Yûki…
Yûki : au lieu de pleurnicher, enlève ta chemise si tu ne veux pas te rendre malade.
Shuichi : ah..euh..oui

le chanteur défaisait le premier bouton de sa chemise. quand il touchait le second, la main de Yûki l’arrête et le romancier embrassait une nouvelle fois Shindo. Shuichi sentait que Yûki voulait lui-même enlever sa chemise. Eiri tout en l’embrassant, tombait lui, sa main parcourant le torse de celui-ci. quand depuis ce matin, c’était le moment de bonheur qu’il sentait : il n’y avait qu’auprès de Yûki que Shuichi pouvait retrouver du réconfort : il en oublie m^me sa dépression de la journée. Shindo sentant la main de Yûki descendre de plus en plus bas rougit.

Shuichi : Yûki…
Yûki : tu en as assez pourtant je n’ai encore rien fait.
Shuichi : Yûki …
voix : Eiri…

Shuichi était surpris et se retourne pour voir à qui appartenait cette voix qui venait de les interrompre. Il voyait un jeune garçon qui semblait avoir le m^me age que Shuichi peut-être un peu plus. L’image de Shuichi se reflétait dans les yeux noirs de cette personne aux cheveux châtains. Shindo se posait des questions sur ce mystérieux inconnu mais aussi depuis quand il se trouvait dans l’appartement de Yûki. Est-ce lui qu’il avait vu en compagnie de son amant ?

Yûki : qu’est-ce que tu fais encore là, Taka ?
Taka : j’ai fini de me laver et j’allais te dire que je vais retourner à l’hôtel cette nuit. bye bye. Au fait à demain Shuichi !
Shuichi : comment ça, « a demain » et comment me connais-tu ?

Taka faisait un petit clin d’œil à Shuichi et à Yûki et quitte dans les deux minutes sui suivent l’appartement de Yûki. le romancier allait fermer la fermer la porte et lui souhaitait un bon retour. Shuichi, perdu dans ses pensées et essayait de comprendre quand et où il l’avait déjà rencontré. Mais plus il réfléchissait, plus sa tête lui faisait mal. Revenant dans le salon, Yûki ne retrouve plus Shuichi allongé sur le canapé. Il se dirige alors vers la chambre mais il entendait l’eau de douche qui coulait. En effet, Shuichi se lavait. Le corps nu de son amant ne laisse pas Yûki de marbre : Shuichi était beau malgré son air attristé. Ne supportant pas la tristesse éprouvée par Shuichi, il l’enlace mouillant sa chemise. Shuichi était surpris mais reste quelque insensible aux techniques de charme du romancier. Il voulait le repousser mais il n’arrivait à se détacher du corps chaud de Yûki. Cela lui faisait tellement de bien qu’il oublie presque l’interruption provoquée par ce Taka. Yûki embrassait sa nuque et essaye de regarder Shuichi amis il détournait le regard à Yûki.

Yûki : tu ne veux vraiment pas.
Shuichi (en se retournant vers Yûki) : pourquoi ? Pourquoi ne m’as-tu pas dit qu’il y avait cet homme à la maison ? Pourquoi était-il … ?
Yûki : tais-toi. (Il l’embrasse pour le faire taire).

Le lendemain, Shuichi reprenait de plus belle l’enregistrement de son nouvel album. Son producteur était étonné du changement de comportement de son protégé. Fujisaki et Nakano sont aussi heureux de retrouver leur leader en pleine forme. A l’heure de la pause, l’équipe des Bad Luck se retrouvait au réfectoire de l’entreprise où un homme les interpelle. Se retournant, Shuichi le reconnaît aussitôt il était chez Yuki hier lorsqu’il les avait interrompu. Shuichi voulait lui exprimer sa colère mais un kumagoro beam le frappait à la tête. Taka ramassait la peluche du lapin rose et tourne sa tête pour voir Sakuma arriver en courant. Ryuchi lui saute au cou et le fait tomber.

Ryuchi : Tachan !!
Taka : doucement Ryuchan. Tiens voilà ton kumagoro.
Shuichi : .Ryuchan !? Taka est un ami de mon Sakuma.
Nakano : Vous connaissez ?
Ryuchi : Tachan est mon amie des Etats-Unis et sous la demande de toma, sa carrière au japon vient de débuter sous le nom de Weiss.
Suguru : Tachan…enfin Taka…
Nakano : … fait partie de …
Shuichi : …de Weiss ?! C’est mon concurrent professionnel mais aussi en amour !!
Taka : vous exagérez un peu , Shindo Shuichi . Il est vrai que je suis la voix de Weiss mais Yuki est aussi un de mes amis le plus proches. Je suis allée lui rendre visite hier et je ne voulais pas vous déranger pendant votre acte. Excusez-moi mais je dois partir. On m’attend au plateau de « Hit Stage ».
K : « Hit Stage » ?! c’est impossible j’ai réservé pour aujourd’hui.
Taka : Ah bon ? pourtant mon producteur m’a assurée qu’aujourd’hui j’avais rendez-vous avec mon groupe au « Hit Stage » en m’assurant qu’il n’y avait personne en invité étant donné que Bad Luck a décommandé pour prétexte que leur chanteur Shuichi Shindo était gravement au point qu’il en profite pour « le » faire avec Eiri.
Shuichi : comment peux-tu dire ça ? j’oserais un prétexte pour ne pas venir travailler parce que je veux rester plus longtemps avec Yuki. C’est vrai que j’aime Yuki mais pas au poitn de laisser Bad Luck en arrière.
Taka : ce n’est pas ce que m’a raconté Eiri en tout cas. Nous avons discuté de toi et je m’attendais à mieux pour mon successeur. Pff, qu’est-ce qu’Eiri t’a bien trouvé comme qualité à part ta stupidité et ton manque de sérieux ?
Shuichi : successeur ? qu’est-ce que tu veux dire par là, Taka ?
Taka : il t’en a jamais parlé ? Eiri a été mon ancien petit ami. Bon j’ai assez discuté avec toi et ton groupe. Je dois y aller. Bye bye, Bad Luck ! Au fait, c’est pas pour te décevoir mais tu chantes souvent faux lors de tes prestations tu devrais plutôt améliorer ta voix au lieu de t’entraîner à bien embrasser Eiri.

Taka partait en compagnie de Sakuma et lui jette un dernier regard. Shuichi ne se remettait pas de la nouvelle de Taka : il a été l’ancien amant de Yuki . Nakano secouait sa main de main les yeux de Shuichi mais son ami ne ragissait pas. Il le poussait même et il n’y avait aucune réaction de la part de Shuichi. Suguru soupirai et partait. Sakano arrivait en courant en larmes devant le groupe. « une autre catastrophe » pensait K, le manager. En fait, le producteur a décroche un concert pour le groupe dans deux semaines. Ce concert programmé fait réagir Shuichi et rattrape Suguru pour l’amener au studio 2 pour la répétition de leur concert. Sakano se demandait ce qu’il se passait pendant son absence mais K préfère ne rien dire à celui-ci sous peur qu’il recommence une crise. Pendant ce temps, toma allait à la rencontre de Taka sui jouait avec Ryuchi. Le président le saluait et le félicitait pour ses ventes exceptionnelles. Taka lui racontait sa vie à la NG corporation mais aussi de sa visite chez Yuki. Implicitement, toma lui demandait comment se passait leur affaire. E chanteur de Weiss sourit et lui répond « ne t’inquiète pas trop Toma. Tout est sous mon contrôle tu ne regretteras pas de m’avoir fait appeler ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Bob
Aspirant(e) Yaoiste
Aspirant(e) Yaoiste


Nombre de messages : 361
Localisation : Au fin fond de mon oreiller ....
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Fête de la musique   Mar 21 Juin à 11:05

j'aime boucoup boucoup boucoup boucoup chirolp_lovely chirolp_lovely l'es où la suite ?????????
l'es méchant le Taka >_<
....
je vais m'arrêter là .... ca vaut mieux chirub_poka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Fête de la musique   Mar 21 Juin à 19:40

bah dsl j'avais pas accès à mon ordi là où j'étais bon ben voilà la suite.

22 heures. Eiri travaillait tranquillement dans son bureau et remarquait que Shuichi n’était pas encore rentré. Il cherche dans sa poche de son pantalon son paquet de cigarette et il en fume une. Il entendait la sonnette et ouvre la porte en pensant aux mots qu’il va dire pour le retard excessif de son amant. Malheureusement pour lui, c'était Taka à la porte avec un paquet de friandises.

Yuki : qu’est-ce que tu me veux, Taka ?
Taka : j’ai pensé que tu avais faim vu que tu ne dînes qu’en compagnie de Shuichi.
Yuki : Taka, de quoi tu… ?

Le ventre de Yuki répondait à l’invitation de repas de Taka. Il riait dans son petit coin et Yuki n’avait pas d’autre choix que de la laisser entrer. Elle le remerciait et se dépêche de préparer un bon repas pour Yuki. Quand au romancier, il retourne à son bureau pour terminer le dernier chapitre de son roman. Vers 22 heures 30, Taka lui apportait un grand verre d’eau dans son bureau et Eiri l’accepte de bon cœur. Il boit d’un seul et repasse le verre sur le plateau de Taka, puis elle retourne en cuisine pour ranger le désordre qu’elle a causée pendant la préparation du repas. « 23 heures, se disait-elle, il ne devrait plus tarder à rentrer ». Effectivement quand elle s’apprêtait à partir, Shuichi avait ouvert la porte d’entrée. Il était toujours sous le choc de cette nouvelle et comprend que Taka veut lui reprendre Yuki en le démoralisant. Mais Taka se montre aussi souriante que le jour de leur rencontre.

Taka : bonsoir Shuichi, tu rentres bien tard.
Shuichi : toi ? Qu’est-ce que tu fais là ? C’est chez moi ici et je ne t’ai pas invité.
Taka : c’est Yuki qui m’a laissée entrer et en remerciement je vous ai fait un bon repas.
Shuichi : hmmm…
Taka : ne t’inquiètes pas. Je veux juste m’assurer que Yuki va bien depuis notre séparation. Occupe-toi bien de lui pendant cette nuit.
Shuichi : comment ça ? Qu’est-ce que tu lui as fait ?
Taka : rien de mal, je lui ai juste apporté un verre d’eau dans son bureau et je l’ai ramène à al cuisine. Excuse-moi mais j’ai une répétition demain. Sur ce, au revoir !
Shuichi : attends un peu ! Tu te prends pour qui ! Tu débarques des USA pour lancer une carrière au Japon et tu insinues dans la vie de Yuki comme s’il était encore ton amant alors que… ?
Taka : eh, Shuichi t’es sûr que tu es son amant ? Pourquoi n’as-tu pas remarqué que Yuki t’attendait sagement à la maison pour dîner avec toi ? Quand je suis arrivée, il était déçu de voir que ce n’était pas toi qui revenais du boulot. Vraiment, tu es trop bête pour ne pas voir que tu manques à Eiri.
Shuichi : mais…

Shuichi songeait aux paroles de Taka. « Ce qu’il dit est peut-être vrai, après tout, je ne sais pas vraiment ce que pense Yuki. M’aime-t-il vraiment ? » Il pensait aussi qu’il le négligeait et pour sa réussite, il n’a as écouté de Yuki en ce qui concerne ces chansons et dans sa vie de couple, il le négligeait. Taka avait aussi quelques remords pour avoir dit aussi froidement les choses mais elle pensait que c’était pour le bien de son ancien amant. Elle caresse la tête de Shuichi et le regarde dans les yeux.
Taka : je vais te donner une seconde chance et ce sera la dernière. Ménage Eiri cette nuit. A l’heure qu’il est, il doit travailler à son bureau ou bien en train de se reposer dans sa chambre vu qu’il est tombé malade de fièvre.
Shuichi : quoi ?
Taka : si tu as compris le message, va vite le rejoindre. A demain, Shindo. Bye !
Shuichi : qu'est-ce que ça veut dire ? Ohé Taka…

Taka ferme la porte d’entrée derrière lui et part en courant. Après quelques instants de silence, Shuichi court vers le bureau de Yuki, il défonce la porte en criant « Yuki !!! » mais il n’avait personne alors il se précipite dans la chambre et découvrit avec horreur que Yuki était allongé sur le lit avec sa chemise bien ouverte et un corps bien humide. Le chanteur s’approchait de lui et touche son front pour voir s’il avait bien de la fièvre. En fiat Yuki dormait paisiblement sur le lit. Il piquait une colère intérieure « Taka s’est bien moqué de moi !! Je me suis inquiété pour rien. En fait je suis contente de voir Yuki en train de se reposer. Tu travailles beaucoup trop. Bonne nuit. » Le chanteur quitte la pièce quand la voix de son amant l’interpelle.

Yuki : c’est à cette heure que tu rentres ?
Shuichi : Yuki ! Désolé mais j’ai bientôt un concert et je voudrais me surpasser pour cette fois. J’ai tellement répété que j’en ai oublié l’heure qu’il était. Allons manger. Qu’est-ce que tu veux comme repas, Yuki ?

Le romancier demande au chanteur de s’approcher. Shuichi se mettait près de lui. Yuki se lève et lui demande de s’asseoir. Shindo exécute son ordre et Eiri l’embrasse fougueusement. Etonné Shuichi tombait sur le lit. La main d’Eiri enlevait la veste de son amant pendant qu’il embrassait sa nuque. « Ce dont j’ai envie, c’est toi. Toi aussi, c’est ce que tu veux, non ? » Shuichi se sentait si bien qu le seul qu’il pouvait prononcé était Yuki. Il ne pouvait rien dire d’autre, il était dans son fantasme avec Yuki. Celui-ci continuait d’agir en enlevant le pantalon de Shindo. Il se laisse faire et embrasse Yuki. Il tenait la chemise de Yuki pour que son corps reste toujours en contact de celui de Yuki qui était chaud.
Il était bien heureux mais son bonheur était de courte de durée quand il s’aperçoit que Yuki s’est endormi pendant l’acte. Shuichi n’en revenait pas sa journée n’a été remplie que de bonheur de courte durée voir de malheur. Il apprend à la fois que Taka était l’ancien petit ami de Yuki qu’il vient chez lui pour lui faire son repas et le seul réconfort qu’il a c’est-à-dire Yuki le lui donne qu’un peu de bonheur. Vraiment Shuichi est plus désemparé que déprimé. Il l’embrasse une dernière fois Yuki avant de s’endormir son tour après sa dure journée.
Les répétitions reprennent de plus belles dans le studio 2. Nakano et Fujisaki jouent bien mais la vois de Shuichi était encore trop hésitante. Soudain le téléphone de Shuichi sonne et K prend l’appel. C’était Yuki qui demandait à parler avec son amant. Le chanteur sort immédiatement de la cabine et prend l’appel. Après quelques minutes de conversation, il entre dans la cabine à la même vitesse qu’il en sortit et reprend la répétition de plus belle mais cette fois avec une voix plus sûre et plus entraînante. Sakano avait bien compris ce changement : Yuki lui a sûrement promis qu’il va le voir à son prochain concert et lui promet « la « récompense s’il se surpasse. Quelques instants plus tard, Taka entre dans la cabine pour voir comment le groupe Bad Luck travaillait avant un concert. Il était impression parle technique de voix et de chant de Shindo après ses remarques de l’autre jour. Il écoutait plutôt les arrangements de la musique et apprit de la bouche de Sakano que c’était le claviériste Fujisaki qui s’occupait des arrangements. Taka lui répondait qu’il avait bien conscient que Shindo était incapable de faire un tel arrangement même sil avait une once de talent de Yuki. En entendant cela, Sakano se fâche et commence à agresser Taka. Mais K intervient et empêche les deux interlocuteurs de se battre. A la fin de la chanson , le chanteur applaudit les Bad Luck pour leur prestation sur cette chanson mais il félicite en particulier le claviériste pour son arrangement qu’il trouve superbes et comprend d’où vient le succès de bad Luck. Shuichi se sent vexé et se dirige vers Taka pour lui demander quelques explications.

Taka : ah Shindo, je voulais vous poser une question.
Shuichi : laquelle ?
Taka : est-ce que je peux chanter sur cette chanson que vous venez de chanter.
Shuichi : pas question c’est ma chanson. Personne d’autre que Sakuma n’a le droit.
K : je voudrais voir ce que vous êtes capable, Mister Taka. Vous avez critiqué mon poulain à vous de montrer pourquoi vos albums se vendent si bien.
Shuichi : mais K, …
Taka : j’accepte à condition que les musiciens du groupe le veuillent aussi.
Nakano : Ok !
Taka : une dernière chose, Shuichi si tes supérieurs pensent que mon niveau est largement aussi de toi, tu oublieras un peu Eiri pour te consacrer uniquement à ta véritable passion.
Shuichi : de toute façon, au pire j’aurais le même niveau que toi vu que tu débutes à la NG.
Taka : c’est ce que tu crois.

Taka entre dans la cabine et fait signe au guitariste de commencer m’introduction. Taka jette un coup d’œil aux paroles de la chanson et tape le sol du pied pour prendre le tempo de la chanson. Dès les premiers mots sortis, Shuichi était absorbés par la voix de Taka. Il avait une technique de chant et une voix égalant celles de Sakuma. Sakano mettait bien ses lunettes pour mieux se rendre compte que Taka ne regardait même pas les paroles. Il m’improvisait même pas c’était vraiment la chanson de Shuichi mais interprété différemment. La prestation du chanteur rappelait à K sa première rencontre avec Sakuma. Taka était comme Sakuma : un chanteur hors pair, capable de s’adapter à n’importe quel situation et comprenait ce qu voulait dire Taka lors de leur rencontre devant le réfectoire : Taka faisait à lui seul le succès de Weiss sa voix suffit amplement pour charmer les spectateurs. Les membres entraient à leur tour dans la cabine pour voir la prestation de Taka. Ryuichi était vraiment content du chant de son ami ainsi que les deux autres membres. A la fin de la prestation, Taka sortait de la cabine pour saluer les Nittle Grasper et demande à Shuichi ce qui pense vraiment de son chant. Le chanteur de Bad Luck sort de la cabine sans dire un mot. Taka avait peut-être exagéré en pariant la fréquentation de Yuki mais il l’a fait pour le bien de celui-ci. Toma demandait à Taka de le rejoindre au bureau pour lui parler des derniers détails en ce qui concerne sa carrière. Taka accepte de le suivre jusqu’à son bureau.
Sakano comprend pourquoi le président préférait nettement le groupe de Weiss que les Bad Luck. Cette démonstration de différence de niveau le montre bien. L’industrie de musique au Japon est très dure et le plus important pour la NG Corporation est de vendre le plus me^me si on délaissait seul qui ont eu une heure de gloire passagère.
Plus tard dans la journée, Yuki trouvait son amant dans un piteux état. Shuichi ne répondait pas à ces questions et reste assis dans son coin comme une statue de pierre. Soudain, ils entendaient la sonnette. C’était encore Taka comme à son habitude lui rendait visite à Yuki. Shuichi découvrant Taka à la porte, se retire dans la chambre. Mais Taka le retient par sa chemise et lui remet une lettre de la part de leur président. Il la lit et s’enferme dans la chambre d’ami de l’appartement de Yuki. Eiri la ramasse et la lit en compagnie de Taka. En fait, une fan de Shuichi Shindo passera la journée entière en compagnie du chanteur. Taka était très content de cette bonne nouvelle pour son collègue de Travail mais Eiri n’était as du même avis et il devra faire attention à ce qu’elle ne découvre leur adresse personnelle. Tout en marchant, Taka glissait sur le parquet et tombait sur Eiri. Alerté par le bruit, Shuichi sort de la chambre et découvre son rival dans les bras de son amant. Shuichi ne pensant pas qu’Eiri pouvait le trahir certes, il sortait avec plusieurs femmes amis elles ne signifiait rien pour lui mais là, c’était pas n’importe qui : c’était l’ancien petit ami de Yuki. Shindo pleurait et s’enferme à double tour dans la chambre. Taka était confuse de la situation et préférait partir pour ne pas semer plus de pagaille. Après le départ de Taka, Yuki essaye d’entrer dans la chambre où résidait Shuichi pour tenter de le raisonner. Mais il refusait de le laisser entrer. Il retourne à son bureau pour peaufiner son roman qu’il devait rendre il y a quelques jours. Shuichi trouvant l’appartement trop calme, cherche Yuki. Il était retourné dans sa chambre pour se détendre un moment. Le chanteur voulait s’excuser pour son comportement puéril de tout à l’heure mais Yuki lui demandait de ne pas trop se prendre la tête pour cette histoire avec Taka. Or Shuichi n’arrivait pas à se remettre de ses problèmes avec Taka : il était aussi froid que Yuki dans ses paroles mais la différence avec Yuki, c’est qu’il pouvait le réconforter. Eiri l’embrasse et lui rappelle que sa promesse de venir le voir à son prochain concert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Fête de la musique   Mar 21 Juin à 23:03

Le lendemain, devant la porte d’entrée de la NG, Shuichi remarque une fille fort jolie. Elle regardait sa montre et lorsqu'elle a vu Shuichi, elle se précipite vers lui et le saluer solennellement. Le chanteur était étonné et lui demandait ce qu’elle faisait là.

Fille : vous avez oublié ? Aujourd’hui nous devons nous voir. Je suis la fan qui devais passer une journée avec vous.
Shuichi : Quoi ? Alors c’était vraie cette histoire ?
Fille : votre président vous a portant informé. Puisque nous devons passer la journée ensemble, que direz-vous d’aller à la fête foraine ? C’est un endroit très agréable
Shuichi : mais c’est que je dois aller travailler. J’ai un concert ce soir…
fille : ce n’est pas grave vous avez l’après midi pour répéter. Allons nous amuser. Au fait, je me nomme Maron. Dépêchons, Shindo.
Shuichi : mais attendez…

maron lui tirait le bras et le forçait à la suivre. Pendant ce temps, au studio 2, Sakano essayait de contacter Shuichi mais personne ne répondait. Fujisaki pensait que Shindo faisait encore une crise après la prestation exceptionnelle de Taka de la dernière fois. Mais ils étaient loin de douter que Shuichi était en compagnie de Taka, cachée sous le nom de maron. Les deux chanteurs s’amusaient bien et leur sujet de conversation tournait autour de l’attirante du chanteur vers la musique. Maron lui posait aussi des questions sur sa rencontre avec Eiri Yuki mais elle le faisait discrètement. Shindo était un peu gêné d’en parler à une inconnue mais étrangement, il se sentait bien avec elle. Lors d’une promenade en ville, ils s’arrêtaient devant une maison proposant un karaoké é des Bad Lucks. Sans hésiter, Maron, entraîne Shindo à l’intérieur et s’installe dans une des nombreuses salles. Shindo se laisse entraîner par cette fille débordante d’énergie. Elle montait sur scène et imite Shindo à l’un de ses concerts et commence à chanter. Shuichi écoutait attentivement et à la fin de la chanson, il se propose de chanter avec elle pour lui montrer comment il faut bien la chanter. Elle ne chantait pas faux mais comme elle ne faisait qu’imiter son style, il lui donnait des conseils pour améliorer son imitation. Shuichi se mettait à chanter le premier couplet pour lui donner le rythme et Maron reprenait de plus belle. Shuichi l’aidait dans quelques passages difficiles. A la fin de la chanson, il trouvait u’elle avait mieux chanter qu’au début. Contente d’avoir eu de félicitations du chanteur, elle reprenait une autre chanson mais cette fois c’était celle que Shuichi avait dédiée à Yuki. C’était une chanson douce et Shuichi réalisait quelque chose en entendant la voix de Maron. Il se met lui aussi à chanter et pendant un moment, Maron le laisse chanter et remarque que Shuichi avait compris le message qu’elle voulait lui faire passer depuis le début. Une autre chanson arrivait et Shuichi se remettait de plus belle à chanter seul devant Maron qui écoutait attentivement les intonations et la technique de chant de Shuichi. Cette chanson confirmait bien son intuition : Shuichi avait bel et bien compris son message ; au bout d’heure de karaoké, le chanteur était fatigué. Maron lui apporte un verre d’eau et lui pose quelques questions.

Shuichi : vous êtes vraiment douée, Maron ? La NG devrait peut^être vous engager.
Maron : moi ? Vous exagérerez j’aime beaucoup chanter et je n’ai jamais songer à faire carrière dans la musique ; je chantes simplement pour quelqu’un et ça me fait plaisir.
Shuichi : vous chantez pour qui ? Pour votre petit ami ?
Maron : eh bien en quelque sorte. J’ai toujours chanté avec mon cœur et je pense toujours à lui quand je chante et j’ai l’impression qu’il est en face de moi entrain de m’écouter et je voulais qu’il entende toujours le meilleur de moi. Se donner à fond à ce qu’on aime, c’est ça pour moi chanter car rien ne vaut que le plaisir après s’être donné à fond. C’est que j’ai remarqué chez vous aussi.
Shuichi : vous avez peut-être raison. Votre philosophie me plaît et je comprends pourquoi je n'ai jamais voulu y croire ?
Maron : croire en quoi ?
Shuichi : mon rival m’a dit que j’étais minable comparé à lui et il avait bien raison mais cette fois, je vais me surpasser et montrer mon véritable moi sur scène. Finalement notre rencontre était providentiel. Bon il l’heure de rentrer. Je suppose qu vous avez déjà un billet pour le concert de ce soir. J’aimerais vous voir après mon concert dans ma loge. Tenez prenez ça et dites bien que vous venez de ma part. au revoir, Maron.

Maron le retenait par son bras en lui demandant de faire une dernière chose pour elle t puis après elle le laisserait aller où bon lui semble. C’était dans un parc qu’elle voulait le quitter mais pas n’importe quelle parc : c’était là ou Shuichi avait rencontré pour la première fois Yuki. Elle regardait avec joie le paysage vu à partir de ce parc. Shuichi se rappelait aussi de cet endroit et de ces débuts de relations avec Yuki. Soudain Maron se jette dans les bras de Shindo. Shuichi ne savait pas comment réagir et se contente de rester immobile. Maron lui adresse un sourire et le pousse violement en arrière. Le chanteur reculait de plusieurs pas avant d’être arrêté par Yuki qui se trouvait derrière lui. Shuichi était surpris et se demandait si Maron l’avait vraiment fait exprès. Elle gardait toujours son sourire et leur adressait une derrière parole avant de les quitter « Eiri Yuki, vous avez intérêt à bien de vous occuper de Shindo Shuichi car il en a bien besoin et vous, Shindo, n’oubliez jamais ce que vous m’avez dit tout à l’heure » Yuki et Shuichi restaient seuls dans les bras de l’autre Yuki en profitait pour embrasser Shuichi sans faire attention au regard des autres. Et lui rappelait son concert qui va commencé dans trois heures. Shuichi ne s’en souciât pas puisqu’il était avec Yuki.
Cinq minutes avant le début de concert, les spectateurs s’installent tranquillement dans la salle pendant que dans les coulisses, tout le monde panique car Shuichi manquait à l’appel. Taka entrait dans la loge des Bad Luck pour voir comment ils allaient. Sa surprise étaie grande en découvrant que Shuichi n’était pas encore là. Elle n’était pas surprise de son absence et leur disait bonne chance pour leur concert enfin s’il avait lieu ; sa dernière remarque provoquait une crise de désespoir pour Sakano mais Taka calmait rapidement le producteur en lui proposant son aide au cas où Shuichi arriverait en retard. Mais Shuichi arrivait dans la loge et était déjà en costume de scène. Il refusait catégoriquement que Taka ait un rôle dans ce concert. Taka soupirait et sortait de la loge pour rejoindre sa place dans la salle quand il passait à côté de Shuichi, elle lui murmurait aux oreilles. « bonne chance, Shuchan. Que ses conseils t’aident à réaliser ton rêve. »

Taka, les Nittle Grasper et Yuki étaient aussi dans les places privilégiés ; Yuki aurait pu se contenter d’une place commune mais Toma lui convainc de rester ici car de là il pouvait admirer le concert dans toute sa splendeur. Quelques instants plus tard, la lumière s’éteint puis la chanson d’ouverture commence. La foule s’écriait de voir enfin le groupe sur scène. Shuichi les saluait et regardait vers Yuki qui se trouvait bien en hauteur. « regarde-moi, Yuki c’est pour toi ce concert ! rien que pour toi ! » il chantait une des nouvelles chansons de son nouvel album en exclusivité pour son public. Taka jugeait la technique de chant de Shuichi, tandis que les membres de Nittle Grasper écoutaient la musique et Yuki écoutait les paroles. Shuichi se donnait à fond dès le début ce juste qu’à la fin du concert. Pendant quelques poses de paroles, les différentes personnes discutaient du concert.

Toma : Shuichi a vraiment grandi pendant ce concert.
Noriko : je suis tout fait d’accord avec toi, Toma.
Ryuchi : Shuichi est vraiment cool.
Taka : finalement, j’ai réussi à faire mon travail.
Yuki : ces paroles étaient vraiment nulles comme d’habitudes.
Taka : le prochaine fois, écris lui une chanson e on va voir si tu vas critiquer après qu’il l’ait chanté.
Yuki : je ne suis pas un compositeur mais un écrivain.
Taka : peut-être mais en tant que compositeur tu pourrais avoir du succès.
Yuki : ce n’est pas mon but. J’écris parce que ça me plaît.
Taka : au point te rendre tes manuscrits en retard d’une dizaine de jours.
Toma : arrêtez un peu vous deux. Je te remercie Taka de t’être occupé de Shuichi. Lui montrer ce qui fait réellement un artiste l'a aidé à mûrir dans notre industrie.
Taka : en fait, il connaissait cette voie je lui ai juste aidé à le rappeler. Shuichi est un grand artiste mais malheureusement, il ne se rendait pas compte que sa vie privée ne devait jamais entraver la vie de l’artiste. Mais il pouvait l’introduire dans son répertoire être plus proche de son public et le charmer car un artiste est là avant tout pour montrer aux autres ce<qu’ils ont oublié dans leur vie.
Toma : je ne regrettes pas vraiment de t’avoir fait appelle car tu sais vraiment atteindre le cœur des autres, Taka.
Yuki : bon il est temps que j’aille chercher Shuichi. Taka c’est après demain que nous devons nous voir.
Taka : tout a fait !
toma : Eiri, évite de faire oublier à Shuichi ce qui fait de lui un artiste. Après tout, tu en es un et tu sais ce qui se passe si on l’oublie

après demain, k appelait ses poulain pour qu’ils regarde la conférence donnés par leur président pour le rapport mensuel de la NG Corporation. Toma annonçait les vente de sa sociétés et les impressions qu’il en tire de ses résultats. Il parlait surtout des trois groupes phares de sa société : Les Nittles Grasper, Weiss et Bad Luck.

Toma : je déplore bien sur le départ de Weiss, un groupe que j’apprécie vraiment pour la voix exceptionnel du chanteur mais son départ m'a permis de voir une autre facette d'un de nos autres groupes phares: les Bad Luck. Groupe très populaire dans notre pays, je les félicite pour leur excellent travail de ces derniers jours et leurs efforts sont récompensés aujourd’hui car leur rêve s’est réalisé, leurs ventes ont explosés depuis leur dernier concert. Etant donné que l’album des Nittle Grasper et de Bad Luck ont sortis en même temps, je pensais sincèrement que mon groupe serait comme toujours classé en premiers dans les ventes mais cette fois, Bad Luck a fait beaucoup mieux avec 500 000 exemplaires vendues en plus que celle de Nittle Grasper ; je les f élicite.

Shuichi n’en revenait pas : il avait battu SAka. L était rempli de joie qu’il cherchait le portable de Hiro pour téléphoner à son amant pour lui annoncer la bonne nouvelle. Mais le portable d’Eiri était occupé ou bien éteint. Soudain Shuichi se souvient d'une conversation qu’il a entendue : Yuki et Toma devait accompagner Taka à l’aéroport car il rentrait à new york. En effet, Yuki, Toma et Taka étaient a l’aéroport en attente de faire valider les bagages de Taka. Shuichi demande à Hiro de l’amener à l’aéroport car il avait compris que c’est grâce aux remarques désagréables mais juste de Taka que le chanteur a pris conscience de ce qui lui manquait pour pouvoir battre Sakuma.
pendant ce temps, toma lui remettait en mains propres un album collector de Weiss aux mains de Taka Elle le remercie et lui promet qu’elle en prendrait soin. Sur ce paroles, toma serra Taka dans ses bras et lui souhaite un bon retour à New York car son travail l’attendait au siège de sa société. Yuki reste seul avec Taka. Elle lui demandait des excuses pour les gênes qu’elle ait causaient quand elle était dans l’appartement de Yuki. pour lui montrer son pardon, il embrasse le front de Taka et celle-ci rougissait.
soudain Shuichi arrivait en cherchent du regard Taka mais il ne voit que Yuki en compagnie d'une charmante jeune fille qui ressemblait beaucoup à Maron.
Shuichi : Yuki ! Taka a déjà embarqué ?
Yuki : Taka est juste devant toi.
Taka : salut Shuichi !
Shuichi :… Quoi ? tu es une fille.
Yuki : quel crétin !
Taka ha ha … c’est vrai que j'avais l'ai ^lus d'un gars que d'une fille pendant mon séjour ici mais je t'assure que je suis bien une fille Et je te remercies d’avoir bien voulu passer un peu de temps avec moi pendant notre rendez-vous.
Shuichi : Maron, c’était toi ?
Taka : eh oui !

Shuichi ne revenait pas. Yuki se demandait comment son amant pouvait être aussi crétin pour ne m’avoir pas su le sexe de Taka. Comme l’heure de l’embarquement arrivait de plus en plus pressement, Yuki remettait son dernier roman comme cadeau d'adieu à Taka Shuichi avait aussi un cadeau son dernier album qui vient d’être mis en vente. La jeune fille les remerciait mais regardait dans les yeux Shuichi.

Taka : tu n’as rien d’autre à me dire, Shindo ?
Shuichi : je te remercie de m’avoir fait ouvert les yeux sur ce que je voulais et montrer ma véritable valeur d’artiste mais…
Taka : mais …
Shuichi : je ne peux passe te pardonner d’avoir essayé de reprendre Yuki pour toi. Il est mon amant dans ce présent et jusqu’à la mort ne nous sépare.
Yuki : tais-toi, imbécile!Taka (riant) : ha ha ! tu es vraiment trop drôle Shuichi ! moi aussi j’ai compris pourquoi Yuki t’a choisi et vraiment ça me fait plaisir que tu sis avec Yuki. au fait j’ai aussi des cadeaux pour vous. (fouille dans son sac).
Shuichi : des cadeaux ?
Taka : tiens voilà des bonbons que j’ai ramenés de New york. Je voulais les manger mais j’ai trouvé votre cuisine très délicieuse que ça me fendait le cœur de manger des produits new yorkais. Euh Yuki j’ai un cadeau spécial pour toi mais je suppose que Shuichi m’en voudra si je te le donne maintenant.
Shuichi : mais non !
Taka : vraiment ?
Shuichi : oui.
Taka : vraiment ?
Shuichi : oui !
Taka : vraiment de vraiment ?
Shuichi : puisque tu je te dis que c’est oui la réponse. Ne pose pas cent fois la même question.
Taka : alors j’y vais.

Taka sautait au cou de Yuki pour l’embrasser. Shuichi tirait une tête d’ahuri tandis que Yuki était surpris de voir Taka l'embrasser. il la prenait dans ses bras mais ce baiser ne durait que quelques instants.Elle était satisfaite du cadeau d’adieu que Yuki lui a fait en ne la repoussant pas. Shuichi criait après Taka pour avoir osé embrasser Yuki devant lui mais Taka lui répondait qu'il était d’accord. Leur chamaille ment durait quelques minutes jusqu’à ce l’appel de l’embarquement pour New York l’appelle. Taka disait un petit mot d’adieu à chacun avant de partir valider son billet. Elle murmurait à l’oreille de Shuichi qu’il ne devait jamais oublier ce qu’il a appris ces derniers jours et à Eiri que son véritable cadeau l’attend chez lui dans une heures ou deux puis elle embrassait l’oreille de Yuki et court valider son billet. Elle sait très bien qu4eiri était très chatouilleux aux oreilles et elle en profitait pour le taquiner une dernière fois avant son véritable départ pour New York. Rentrant en voiture avec Yuki, Shuichi mangeait avec <plaisir les friandises que Taka lui avait données. Il trouvait excellent les bombons américains. Devant la maison, Shuichi rentre de bonne heure tandis que Yuki en regardant bien sous le siège de Yuki découvre un petit papier. Il le lit et reconnaît l’écriture de Taka. « Cher Eiri, comme je te l’ai dit, mon véritable cadeau se trouvera chez toi et je suppose que tu as compris que les bombons que j’ai donnés à Shuichi contiennent le même aphrodisiaque que j’ai mis dans ton verre d’eau lors d’une de mes précédentes visites. J’espère que tu t’amuseras bien avec Shuichi cette nuit. »
Yuki avait bien compris le message de Taka et se précipite chez lui pour voir dans quel état était Shuichi. Son intuition avait bien raison pour l’état déplorable dans lequel s’était mis Shuichi. Taka avait bien tout prévue et ‘la conditionné pour que dès son retour à la maison, ils pouvaient passer à l’acte, une manière de pardon à al façon de Taka que Yuki n’appréciait pas en général mais il reconnaît cette fois que ‘était bien le plus beau cadeau que Taka lui ai fait pour son anniversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Bob
Aspirant(e) Yaoiste
Aspirant(e) Yaoiste


Nombre de messages : 361
Localisation : Au fin fond de mon oreiller ....
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Fête de la musique   Jeu 23 Juin à 22:54

bravo ^^
c'était tout mignon chirolp_lovely
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DODIE
Apprenti(e) Yaoiste
Apprenti(e) Yaoiste


Nombre de messages : 596
Age : 33
Localisation : Maisons-Laffitte
Date d'inscription : 07/05/2005

MessageSujet: Re: Fête de la musique   Ven 24 Juin à 0:02

Y'a pas d'autre mot J'ADORE chirolp_lovely chirolp_lovely chirolp_lovely
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seki Taka
Messie du YAOI
Messie du YAOI


Nombre de messages : 3524
Localisation : ... sur les routes de France ... avec mon portable XD
Date d'inscription : 05/04/2005

MessageSujet: Re: Fête de la musique   Ven 24 Juin à 0:05

merci merci je ne savais pas si elle allait pliare aux users vu que j'ai un peu précipité la fin eh oui il y avait une scènes que j'ai du coupée mais pour une prochaine fic je la mettrai mais il y a vait pas trop eu d'erreurs de compréhension?
enfin si moi j'en vois une . on je vasi tenter de vois expliquer euh... les gens qui ont pas lu ne lisez pas la suite quoique ça renforce encore la bétise de Shuichi (pardon aux fans).
en fait comme vous l'avaez comprisTaka c'est une fille et pourtant shuichi dit toujours "IL" ou lui parler comme nsi elle était un garçon. ben oui, en fait SHuichi ne se rend pas compte que Taka était une fille vu que lorsqu'ils se rencontrent pour la première fois, Yuki lui a pré^te une chemise bien amples dont on voyait aps trop si c'était un mec ou une fille mais en plus comme à l'oral le "e" féminin n'est pas prononcé vous imaginez la suite? ben oui ça renforce l'idée que Taka est un garçon pour shuichi seulement. ben oui c'ets le seul béta de l'histoire. bon j'arrête ici mes louanges et l'explicatoion mais vos commentaire (positives et négatifs argumentées) me font toujours palaisir et m'aident à progresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://takamuri.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fête de la musique   Aujourd'hui à 21:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Fête de la musique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YAOI*MANIAC :: Fanfictions (yaoi ou non) :: Vos fics-
Sauter vers: